Habillage_leco
Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5047 Le 16/06/2017 | Partager

■ Deux adolescents indemnes après trois jours dans les catacombes de Paris

catacombes_paris_047.jpg

Deux adolescents ont été retrouvés indemnes dans les catacombes à Paris après être restés plus de trois jours dans ces souterrains où s'entassent les ossements d'anciens cimetières, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Agés de 16 et 17 ans, selon une source policière, les adolescents s'étaient vraisemblablement «perdus» dans des carrières dans le sud de Paris et non pas en empruntant le circuit autorisé lors d'une visite organisée. «Le circuit des catacombes est bien balisé et personne ne s'est jamais perdu», a ainsi souligné l'organisme Catacombes de Paris. Après quatre heures de recherche, entre 2h30 et 6h30 mercredi matin, les pompiers et leurs équipes cynophiles sont parvenus à retrouver les jeunes sains et saufs, mais en hypothermie. «C'est grâce aux chiens qu'on les a retrouvés», a précisé un porte-parole des pompiers de Paris. Il n'était pas clair, dans un premier temps, pourquoi l'alerte de leur disparition a été donnée si tard. Les catacombes, aménagées dans les galeries d'anciennes carrières à 20 mètres sous terre, rassemblent les restes de six millions de Parisiens transférés entre la fin du 18e siècle et le milieu du 19e au fur et à mesure de la disparition de certains cimetières. S'il est interdit de pénétrer dans les catacombes en dehors du cadre des visites guidées, de nombreux «cataphiles» explorent ce réseau pour y organiser des fêtes, des jeux de piste ou simplement par intérêt pour ce souterrain accessible par des puits connus de quelques débrouillards.

■ Un politicien mexicain plagie «House of cards»
L'ancien maire d'une petite ville mexicaine a publié sur les réseaux sociaux une vidéo dans laquelle il plagie le discours du président américain Frank Underwood dans la série Netflix «House of cards». Miguel Angel Covarrubias, l'ancien maire de Texoloc, une ville de 5.000 habitants située dans le centre du Mexique, reprend presque mot pour mot en espagnol le discours du personnage de fiction interprété par l'acteur américain Kevin Spacey, dans une vidéo postée sur Facebook. «Ils disent que nous avons le gouvernement que nous méritons et je crois que le Mexique mérite quelque chose de plus grand», dit Covarrubias, vêtu en costume derrière un bureau au style présidentiel, près d'un drapeau mexicain, tandis que résonne la fameuse musique de la série. «Ils m'ont critiqué et cependant j'ai obtenu votre confiance. Je suis prêt à travailler avec qui que ce soit pour accomplir ce que nous voulons. Et je veux qu'à partir de maintenant, toi et moi, fassions quelque chose de grand», dit l'ancien maire dans une lumière crépusculaire. Le style de la vidéo s'inspire de la bande-annonce diffusée pour lancer la 4e saison de cette série Netflix se déroulant au cœur du pouvoir politique américain à Washington. Le plagiat n'a pas échappé à la plateforme américaine qui a posté en réponse sur Twitter une vidéo.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc