Habillage_leco
Régions

Meknès-Investissements: La CGEM prospecte à Bordeaux

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5040 Le 07/06/2017 | Partager
Un partenariat économique paraphé avec la CCI et la ville de Cenon
Agroalimentaire, tourisme, maison de retraite… les secteurs porteurs
cgem-meknes-investissements-040.jpg

Abdeljabbar El Achab, président de la CGEM Meknès-Ifrane (à droite), signant un accord de partenariat avec Patrick Seguin, président de la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux, et Alain David, maire de Cenon. Les trois hommes s’engagent à promouvoir le partenariat économique (Ph. AE)

Meknès veut attirer de plus en plus d’investissements étrangers. Après Pellenc, Delphi, Yazaki et Yura Corporation, les opérateurs économiques de la capitale ismaïlienne cherchent de nouveaux partenaires. C’est ainsi qu’une délégation de la CGEM Meknès-Ifrane s’est déplacée, récemment, à Bordeaux (France).

«Nous avons signé une convention de partenariat entre la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Bordeaux Gironde et la mairie de Cenon», rapporte Abdeljabbar El Achab, président de la CGEM Meknès-Ifrane. En effet, ce partenariat économique a pour objectif d’offrir un accompagnement aux investisseurs français pour qu’ils puissent s’installer dans la région de Meknès.

«Notre démarche s’inscrit dans le cadre de la promotion territoriale de la ville, et dans le développement des secteurs industriels et touristiques de la région», estime El Achab. Concrètement, l’accord vise d’accompagner les opérateurs économiques et investisseurs marocains en France et les opérateurs économiques girondins au Maroc.

Pour y parvenir, différentes actions sont prévues. Le but étant de faire connaître les opportunités d’affaires et d’investissements respectifs, informer sur le climat d’affaires et le développement régional, et favoriser les relations économiques entre les deux territoires. Ainsi, des missions d’affaires et de prospection, des réunions d’informations économiques, des propositions de collaborations intra-entreprises, et des actions de promotion de Meknès ou Bordeaux sont au menu.

Le suivi des actions n’est pas en reste. «Nous nous sommes engagés à réaliser toutes les formalités administratives et juridiques relatives à la création d’entreprises au profit des investisseurs girondins… lesquels profiteront également de notre réseau de partenaires, un accompagnement personnalisé, pendant la phase d’implantation, à Meknès ou dans n’importe quelle autre région», explique le président de l’Union régionale.

De leur côté, la CCI de Bordeaux et la ville de Cenon s’engagent à favoriser le développement et les échanges entre les opérateurs girondins et marocains. Appui des investisseurs, accompagnement et rapprochement avec les services consulaires sont au programme. A noter que la convention signée par la CGEM, la CCI de Bordeaux et la ville de Cenon est d’une durée d’un an reconductible.

«Pour ne pas perdre de temps, nous allons nous pencher sur les domaines du tourisme, l’agroalimentaire (chocolateries, jus, vins…), les infrastructures, le tramway, et les maisons de retraites», souligne El Achab. «Cenon et Bordeaux ont des expériences réussies dans ces secteurs et Meknès devrait en profiter. Nous tablons aussi sur l’apport des MRE», conclut-il.
De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc