Competences & rh

Global Entrepreneurship Summer School 2017: Une start-up de Midelt dans les starting-blocks

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5039 Le 06/06/2017 | Partager
Elle décroche son billet aux côtés de 34 autres jeunes entrepreneurs sociaux du monde
Une école d’été prestigieuse pour développer l’entrepreneuriat social
Et trouver des solutions durables au gaspillage alimentaire
global_entrepreneurship_summer_school_2017_039.jpg

En à peine une année d’existence, la startup Pomm’it s’est déployée sur Marrakech, Casablanca et Rabat et compte prochainement se déployer sur Tanger (Ph. Pomm’it)

C’est une belle opportunité pour la jeune et talentueuse start-up sociale marocaine Pomm’it et une reconnaissance de la pertinence du projet. La start-up qui fabrique du vinaigre de cidre à base de pommes semi-détériorées de Midelt, vient d’être sélectionnée pour représenter le Maroc au Global Entrepreneurship Summer School 2017 à Shanghai du 28 août au 3 septembre prochains.

Global Entrepreneurship Summer School (GESS) est une initiative mondiale réunissant six universités à Munich, Mexico et Shanghai et portée par la Social Entrepreneurship Akademie à Munich. Avec un nombre de candidature qui a dépassé les 1.200, représentant 125 pays, la sélection a retenu seulement 35 participants pour faire partie de la GESS à Shanghai, avec le Maroc en tête de liste des projets.

Il s’agit d’une initiative qui encourage les étudiants de partout dans le monde, âgés entre 18 et 35 ans et issus de tous les domaines (design, informatique, économie, sciences humaines, sciences sociales, etc.), à développer des solutions innovantes qui peuvent répondre aux plus grands défis du monde de manière durable.

«Cette participation va permettre à Pomm’it de bénéficier du réseau international du GESS où on pourra rencontrer plusieurs experts/mentors pour nous accompagner post-GESS pour renforcer notre start-up. C’est l’occasion aussi d’apprendre des nouveautés sur l’entrepreneuriat social et surtout sur l’industrie de l’agro-alimentaire puisque c’est le focus de l’année», assure Walid Ijassi, CEO de Pomm’it.

En effet, pour cette année, GESS a retenu le thème du gaspillage alimentaire, thème qui touche tous les pays et qui coïncide parfaitement avec le secteur d’activité de la jeune start-up marocaine. Tout au long du GESS, les étudiants vont devoir constituer des équipes qui seront coachées et assistées sur les questions techniques. Chaque équipe devra développer une idée de projet relative au thème de lutte contre le gaspillage alimentaire. À la fin du séjour, chaque équipe fera un speech sur son idée devant plus de 250 invités, qui vont designer le gagnant de la compétition.

Ainsi et au terme de 7 jours, les participants auront l’opportunité de développer leurs propres idées commerciales durables et surtout développer un réseau international pour leurs projets. Une occasion pour la jeune start-up d’explorer de nouvelles opportunités et élargir sa vision à l’échelle internationale. La sélection de Walid Ijassi, étudiant en 3e année à l’Ensam de Casablanca, permettra à celui-ci de côtoyer d’autres jeunes entrepreneurs sociaux et booster son projet Pomm’it au-delà du territoire national. «A Shanghai, on va pouvoir rencontrer des entrepreneurs de l’alimentaire et des fournisseurs potentiels d’emballage/matériel en Chine, développer des stratégies pour lutter contre le gaspillage puisque c’est notre secteur d’activité, et plus important, passer d’une vision locale (Midelt) à une vision plus globale (le monde)», ajoute Ijassi.

En à peine une année d’existence, la start-up Pomm’it a pu développer un projet à fort impact économique et social. Le projet a trouvé une solution à une réelle problématique économique touchant la pomme à Midelt, en transformant les pommes semi-pourries en vinaigre, produit à la fois alimentaire et cosmétique.

Côté marketing, la start-up a réussi à se développer sur le marché national en étant présente dans des points de vente permanents sur Marrakech, Casablanca et Rabat et compte prochainement se déployer sur Tanger. En outre, la startup a développé un partenariat avec une franchise de bar à salades qui présentera une sauce spéciale Pomm’it à base de vinaigre de cidre pour l’assaisonnement de salades ‘healthy’. Plus encore, l’entreprise sociale envisage de dupliquer son projet de Midelt dans le cadre d’un partenariat avec une association dans une autre région du Maroc.

Pour rappel, le projet a été primé lors de la COP22 dans le cadre du prix Unilever des jeunes entrepreneurs sociaux. Pomm’it bénéficie de l’encadrement d’incubateurs comme «Dare inc», programme d’incubation du Centre marocain de l’innovation et de l’entrepreneuriat social, Empact, un programme d’accélération lancé par Enactus Morocco en partenariat avec la Fondation OCP, et le mentoring d’Adam Bradford à travers le prix international #AdamStart que le jeune étudiant a remporté en décembre 2016.

Une école d’été pour l’entrepreneuriat social

Dans l’esprit de promotion de «projets de milliards de dollars pour favoriser les changements sociétaux», GESS a été lancée en 2008 en tant qu’initiative conjointe de quatre centres d’entrepreneuriat à Munich. En 2016, GESS a évolué avec un parteneuriat avec l’Université Tongji en Chine, Tecnológico de Monterrey au Mexique et le support de la Fondation SAP. En 2016, GESS a abordé le thème de l’immigration à l’échelle mondiale, en 2015 le thème du chômage des jeunes et en 2014 les déchets.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc