Brèves

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:5039 Le 06/06/2017 | Partager

Le CNDH choisi pour représenter l’Afrique au sous-comité de la GANHRI

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) vient d’intégrer pour un mandat de trois ans le sous-comité d’accréditation de l’Alliance globale des institutions nationales des droits de l’Homme (GANHRI), en tant que représentant de l’Afrique. Le CNDH a été présenté à cette fonction suite à un vote au sein du Comité directeur du Réseau des institutions nationales africaines des droits de l’Homme (RINADH).
Dans leurs déclarations, toutes les institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) africaines ont explicitement souligné l’expérience du CNDH et loué son engagement pour la promotion des droits de l’Homme en Afrique. Pour rappel, le CNDH préside également l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH), ainsi que le groupe de travail de la GANHRI sur les entreprises et les droits de l’Homme. Il est également membre du réseau arabe des institutions nationales des droits de l’Homme et point focal Afrique de la GANHRI dans le processus de négociation du pacte mondial des migrations.

■ Nabyla Maan sort son 4e album «Dalal al Andalus»

nabila_maan_039.jpg

Les fans de Nabyla Maan attendaient avec impatience la sortie de son 4e album «Dalal al Andalus» qui promet de rencontrer un grand succès ayant totalisé plus de 150.000 vues sur YouTube dès son lancement. Après avoir dévoilé en début d’année «Chams al Achia», la chanteuse baptisée «rossignol de la chanson marocaine» a donné le ton de ce qu’allait être son dernier opus. Composé de 8 titres mêlant Tarab Andaloussi, Tarab Gharnati et Melhoune au jazz et musiques du monde, ce projet d’album, né de la passion de Nabyla Maan pour les musiques traditionnelles marocaines, est le résultat de trois ans de recherche et d’expérimentations. La chanteuse à la voix cristalline a côtoyé de grands maîtres et spécialistes de musiques traditionnelles et s’est entourée d’une équipe composée notamment de Tarik Hilal, coproducteur de l’album, et de Nor Eddine Bahha, spécialiste de Jazz et auteur de l’ouvrage Jazzology sur la théorie de l’harmonie dans ce genre musical. «Lghzal Fatma» sorti en 2014 a réalisé plus de 8 millions de vues sur YouTube et a bénéficié d’une large diffusion au Maroc comme à l’international. Nabyla Maan s’est produite cette année à Madrid et à Tunis lors du festival Jazz à Carthage.

■ Quand la chaîne documentaire Vice s’intéresse à la musique Hassanie
Le premier media web américain de documentaire auprès des 15-35 ans, Vice, a réalisé un film sur une rencontre musicale inopinée entre le groupe Doueh de Dakhla et Cheveu de Paris. Intitulé «The Sahara Session», ce film documentaire réalisé par Gabrielle Culand suit la journaliste de Vice, Pénelope de la Iglesia, qui a pu vivre de l’intérieur la genèse des morceaux et la difficulté d’une telle rencontre tout en mettant en lumière le résultat positif de la résidence. Le groupe Doueh, issu de la ville de Dakhla, est un quatuor qui propose une musique Hassanie électrifiée et Cheveu, un trio parisien entre punk, pop et électro. Le film a récemment été présenté au Fidadoc à Agadir.

■ Armani Exchange ouvre ses portes au Morocco Mall

amani_morocco_mall_039.jpg

Le groupe Aksal poursuit le développement de son portefeuille de marques haut de gamme en ouvrant au Morocco Mall la première boutique Armani Exchange au Maroc. Nichée au premier étage, l’enseigne, ligne la plus accessible en termes de prix du Groupe Armani est destinée aux 15-35 ans en quête d’un style Urban chic et moderne.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc