Politique

Congrès de l’USFP: Le cap sur les élections de 2021

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5028 Le 22/05/2017 | Partager
La première fois que le parti prépare son agenda électoral à l’avance
Driss Lachgar devrait rempiler, le seul en piste pour le poste
Contrats par objectifs avec les secrétariats régionaux
lusfp_driss_lachgar_028.jpg

Seul candidat pour sa réélection comme premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar prépare déjà l’échéance électorale du parti pour 2021 (Ph. Jarfi)

Plus de 1.400 congressistes ont fait le déplacement à Bouznika pour participer au 10e congrès de l’USFP. Driss Lachgar devait rempiler. Normal, il était le seul en piste pour le poste du premier secrétaire de l’USFP. Aucun autre concurrent n’a déposé sa candidature dans les délais réglementaires. Une commission, composée notamment de Habib El Malki, président de la commission administrative et Abdelkrim Benatik membre du bureau politique, n’a reçu aucune candidature.

Personne des 10 membres du bureau politique qui avaient signé une pétition pour demander le report du congrès n’avait cette prétention. D’ailleurs, la plupart d’entre eux ont participé à ce congrès. En tout cas, à l’heure où nous mettions sous presse, l’élection du patron de l’USFP n’était pas encore organisée.

Toutefois, le changement opéré à ce stade porte sur l’élection du premier secrétaire à la majorité absolue des congressistes dès le premier tour. S’il n’arrive pas à franchir cette barre, un 2e tour sera organisé. Il est à préciser que pour ce congrès, le parti a inversé l’organisation. Ainsi, les travaux ont démarré vendredi avec l’examen du rapport moral et financier. Samedi matin, les documents thématiques ont été étudiés au sein des commissions. Ce n’est que l’après-midi que l’ouverture officielle du congrès a eu lieu.

Pour l’organisation de ce congrès, l’USFP a voulu faire peau neuve. Ainsi, la Commission administrative, le parlement du parti, qui est présidée par Habib El Malki, sera supprimée. Elle est remplacée par le Conseil national dont les deux tiers sont élus. L’autre tiers est composé des membres es-qualité, comme notamment les ministres et les parlementaires. Bien après le congrès, le Conseil sera convoqué pour élire les membres du bureau politique et le président du Conseil national, qui sera désormais le parlement du parti. C’est lors de cette étape que le premier secrétaire, pour calmer certains, récompenser d’autres, interviendra pour les faire entrer dans le bureau politique.

Autre changement dans le pipe, la création d’un secrétariat national. Il s’agit d’un organe, situé entre le Conseil national et le bureau politique dont le rôle est purement organisationnel. Selon un responsable dans le parti, 6 mois après cette rencontre de Bouznika, des congrès régionaux seront organisés à travers le Maroc. Ces secrétariats régionaux du parti auront de nouvelles attributions.

Cependant, sur le plan politique, les enjeux sont énormes. Il en va de la survie de cette formation qui s’est affaiblie au cours des dernières années au point de ne récolter que 20 sièges lors des dernières élections législatives. Aujourd’hui, l’USFP cherche à rebondir. Pour cela, Driss Lachgar est acculé à moderniser sa formation s’il veut continuer à peser sur l’échiquier politique.

Ainsi, il a décidé d’emprunter les modes de management au monde de l’entreprise, en signant des contrats de performance avec les nouvelles structures que seront les secrétariats régionaux. C’est un changement de taille auquel les socialistes n’avaient pas l’habitude. Cela se fera sur la base d’objectifs électoraux fixés à l’avance et à atteindre lors des élections communales et législatives. En contrepartie, l’USFP s’engage à doter ses structures régionales et locales en moyens logistiques et matériels nécessaires.

Il faut signaler que c’est la première fois que la formation de Driss Lachgar accorde la priorité à la préparation des élections communales et législatives suffisamment à l’avance, soit à peine 8 mois après les dernières échéances. Donc le cap des élections de 2021 est tracé. Il a invité les responsables locaux et régionaux de sa formation à établir les cartes des candidatures aux élections pour que les têtes de listes soient connues à l’avance, une année ou deux, soutient un membre du bureau politique.

C’est dire que les responsables de l’USFP ont pris conscience de la nécessité de revoir, de fond en comble, leurs calculs et les fondations de leur parti. L’équation à résoudre est de réussir à transformer l’héritage militant socialiste en une machine électorale efficace. Cela se traduit par l’abandon de slogans historiques pour les remplacer par une présence plus active sur le terrain.

Un changement structurel dans la manière de raisonner et pour dire que l’histoire ne fait plus gagner les élections. C’est le seul moyen si l’USFP veut se réconcilier avec son passé, et qui caracolait en tête des élections au point qu’il faisait trembler le pouvoir.

Le challenge de la rupture

L’autre défi que doit relever Driss Lachgar est de couper définitivement avec une habitude récurrente ayant marqué l’histoire de sa formation: des colères ont souvent abouti à des scissions post-congrès. Le premier secrétaire doit sortir de cette épreuve en préservant l’unité de l’USFP. Certes, la contestation des 10 membres du bureau politique,  avec une pétition à la clé, a coïncidé avec la formation du gouvernement. Pour les mauvaises langues, certains de ces contestataires ont été très déçus de ne pas obtenir un portefeuille ministériel. Pourtant, le premier secrétaire s’est distingué dans les dernières négociations en décrochant la présidence de la Chambre des représentants et trois postes ministériels alors que sa formation n’a obtenu que 20 sièges. En tout cas, un responsable du parti pousse vers l’ouverture d’un dialogue avec eux. Pourquoi ne pas les intégrer dans le prochain bureau politique. Lachgar, dans un souci de se concentrer sur la préparation des élections de 2021, leur a tendu la main et à ceux qui ont quitté le parti aussi.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc