Habillage_leco
Economie

L’INDH s’exporte en Afrique

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5027 Le 19/05/2017 | Partager
27 pays intéressés par l’expérience marocaine
40 milliards de DH investis en 12 ans
roin_onu_indh_027.jpg

Le 21 mars 2013, SM le Roi défendait son projet porteur pour le Maroc à l'ONU, celui de l'INDH lancé en 2005. En voici quelques extraits: «Nous avons adopté, pour son élaboration, une démarche concertée et inclusive, fondée sur la participation démocratique et la gouvernance de proximité. Elle s'appuie sur l'appropriation par les acteurs concernés des projets retenus par l'Initiative pour faire face aux déficits sociaux à travers des activités génératrices
de revenus et créatrices d'emplois (...) Grâce à cette Initiative, le Maroc a réalisé des avancées significatives dans la concrétisation des OMD, surtout pour ce qui concerne la lutte contre la pauvreté, la précarité et la marginalisation (...)» (Ph. MAP)

L’expérience marocaine en matière de développement humain a pris de l’ampleur. En effet, de plus en plus de pays africains sollicitent l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). C’est d’ailleurs sous les couleurs de l’Afrique que cette institution a célébré, les 18 et 19 mai à Fès, le 12e anniversaire de son lancement.

«Cette rencontre se veut d’abord une rencontre africaine et une occasion pour renforcer la coopération Sud-Sud», a déclaré à L’Economiste Nadira El Guermai, gouverneur, en charge de la coordination nationale de l’INDH. Vingt-sept pays, représentés par une centaine de personnes, ont été conviés à cette manifestation, afin de partager l’expérience marocaine et promouvoir les bonnes pratiques de l’action sociale.

Les participants se sont penchés sur trois axes, à savoir: l’approche pour la lutte contre la pauvreté et la précarité, la bonne gouvernance au service du développement humain, et les jeunes, force du développement humain. Selon Noureddine Boutayeb, ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, «quelque 40 milliards de DH ont été investis au cours des dix dernières années dans la lutte contre la pauvreté et la précarité. L’INDH y a participé à hauteur de 26 milliards de DH».

Cette enveloppe budgétaire a permis la réalisation de 44.000 projets et 12.000 activités au profit de plus de 10 millions de personnes, dont 50% vivent en milieu rural. En plus, 8.800 activités génératrices de revenus (AGR) ont été lancées bénéficiant à 132.000 individus pour un investissement de 2,7 milliards de DH. En outre, le secteur de la santé a profité de 3.660 projets (846.000 bénéficiaires).

indh_afrique_027.jpg

Vingt-sept pays, représentés par une centaine de personnes, ont été conviés à la célébration du 12e anniversaire de l’INDH, tenu les 18 et 19 mai à Fès. Objectif: partager l’expérience marocaine et promouvoir les bonnes pratiques de l’action sociale (Ph. YSA)

Près de 3 milliards de DH ont été injectés dans ces projets, avec une participation de l’INDH à hauteur de 50%. Le secteur éducatif n’est pas en reste. L’Initiative nationale a permis le lancement de 9.800 projets au bénéfice de 2,2 millions de personnes. Coût de ce volet: 5 milliards de DH, dont 3,5 milliards déboursés par l’INDH. Toutefois, et malgré ce bilan positif, Nadira El Guermaï estime «qu’il y a encore beaucoup à faire en matière de développement humain».

Signalons enfin qu’en marge de cette rencontre, un village réservé aux produits des AGR, sous le thème: «Les ressources africaines au service du développement humain durable», se tient jusqu’à dimanche, sur la place Florence, à Fès. Y participent une quarantaine de coopératives ayant bénéficié de l'INDH, et d'autres invités issus de 24 coopératives de pays africains.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc