Habillage_leco
Courrier des Lecteurs

Mawazine: Le retour des stars

Par L'Economiste | Edition N°:5026 Le 18/05/2017 | Partager
gouvernernement_banque_mondiale_026.jpg

■ Une programmation pour pré-pubères
J’ai l’impression que Mawazine est un festival destiné avant tout aux pré-pubères et aux adolescents.
En effet, la programmation n’est pas vraiment «adulte» et ne convient absolument pas à des mélomanes avertis. Cette année, le public aura droit à des artistes tels que Booba ou encore Demi Lovato. Un coup de promo pour le Maroc, de l’ambiance pour les jeunes mais une musique trop commerciale à mon goût.
N.P.

■ Un tremplin pour nos chanteurs nationaux
Mawazine n’est pas simplement une scène ouverte aux stars mondiales. Bon nombre de chanteurs et musiciens marocains tels que Hatim Ammor et Asma Lamnawar s’y produiront. Une occasion en or pour eux de se faire connaître à l’échelle internationale via les réseaux sociaux et les médias.
Il faudrait cependant multiplier le nombre d’artistes participants originaires du Royaume. Cela représente un moyen efficace de faire découvrir notre musique aux étrangers et de donner un élan à la carrière de ces étoiles montantes marocaines.
J.S.

                                                                                  

 

■ Football: Les retombées d’un malaise social
La réouverture du stade d’honneur à Casablanca n’a rien changé: la situation est exactement la même qu’auparavant. En effet, lors du dernier derby, les ultras ont «abîmé» beaucoup de voitures et harcelé de nombreux spectateurs et passants. Ce complexe constitue toujours un catalyseur de violence et de frustration. Le problème ne vient pas du stade mais des spectateurs eux-mêmes qu’il faut entièrement rééduquer via des campagnes et des opérations de sensibilisation ciblées!
C.P.

■ Affaire Ferrari: Quand les fils à papa prennent la grosse tête
L’Affaire Ferrari a déjà fait couler beaucoup d’encre. Il faut dire que cet accident provoqué à Rabat il y a quelques jours par le jeune fêtard Hamza Derham au volant de sa Ferrari et en état d’ébriété est tout bonnement inacceptable! Le jeune homme a fait preuve de beaucoup d’imprudence, d’inconscience mais également de négligence…Il aurait pu provoquer la mort d’une ou plusieurs personnes! Aussi, je trouve que sa peine de deux ans de prison est exagérée mais qu’il doit néanmoins être sanctionné comme il se doit. En effet, ce n’est pas parce qu’une personne est riche et connaît beaucoup de monde qu’elle peut échapper à une sanction! Remettons ces jeunes à leur place et appliquons la loi, quelle que soit la marque de leur voiture!
 J.C.
■ Picasso au Maroc: Un évènement culturel inédit!
L’exposition des œuvres du grand Pablo Picasso au Musée d’art moderne et contemporain Mohammed VI est inédite. C’est en effet la première fois que les créations de cet artiste mythique sont exposées au Maroc. Au total, plus de 100 tableaux, céramiques et sculptures de la légende du pinceau seront exposés. Une nouvelle qui démontre que le pays devient de plus en plus ouvert et sensible à la culture. Or cette dernière est essentielle à l’ouverture d’esprit et au développement. Mais le pays ne doit pas s’arrêter en si bon chemin et multiplier encore davantage les expositions de grands maîtres et les concerts de voix légendaires. L’avenir du Maroc en dépend, j’en suis persuadé!
L.M.

■ Méthodes innovantes de gestion RH: Le Maroc loin du compte…
J’ai lu avec intérêt vos articles RH sur des méthodes innovantes et originales telles que le sketchnoting, l’art-thérapie ou encore l’hypnothérapie. Des démarches intéressantes qui demeurent encore pour nombre d’entre elles au stade embryonnaire au Maroc, freinées par les mentalités … Aussi, je trouve bien dommage que les responsables et les dirigeants des entreprises du pays n’accordent toujours pas la priorité au bien-être et au confort de leurs salariés. Un employé qui travaille dans de bonnes conditions et en employant des pratiques professionnelles novatrices et originales n’en sera que plus épanoui!  Au lieu de cela, nous en sommes toujours à la méthode archaïque de la carotte et du bâton! Il serait peut-être temps pour les patrons d’entreprise de réaliser l’importance de leur capital humain.
B.M.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc