Habillage_leco
Culture

Musiques sacrées: «Explorer le symbolisme de l’eau»

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5023 Le 15/05/2017 | Partager
«Spirit on the water» en présence de SAR Lalla Salma et Dominique Ouattara
«Le spectacle était magnifique», témoigne la Première dame ivoirienne
La 23e édition est un appel à la sauvegarde de l’environnement
musique-sacree-023.jpg

Vendredi dernier, la princesse Lalla Salma a inauguré officiellement la 23e édition du festival des Musiques sacrées de Fès en compagnie de son invitée de marque Dominique Ouattara, Première dame ivoirienne pour le spectacle création «Spirit on the water» (Ph. YSA)

Vendredi dernier, 19h30, une foule énorme se dirige vers Bab Makina. Amis, familles, jeunes et moins jeunes accèdent à cet endroit mythique, appelé aussi place Moulay El-Hassan, pour assister au concert d’ouverture de la 23e édition du festival des Musiques sacrées de Fès. «Spirit on the water», à l’affiche ce 12 mai, se produit à guichets fermés.

En effet, ce sont plus de 3.000 personnes qui sont venues assister à ce spectacle inaugural, marqué par la présence de SAR la princesse Lalla Salma et son hôte de marque Dominique Ouattara, Première dame ivoirienne. Parmi les invités, Bariza Khiari et Christian Cambon, amis du festival et délégués d’Emmanuel Macron, nouveau président de la République de France, SEM Sun Shuzhong, ambassadeur de Chine à Rabat, et Xavier Guerrand Hermès, président de la Fondation Guerrand Hermès pour la paix.

musque_sacree_eau_023.jpg

Les spectacles immanquables de Bab Al Makina se suivent sans jamais se ressembler. Des moments précieux pour des invités de marque. A gauche, Abdeladim Lhafi, Mr Eaux et Forêts, et son épouse ainsi que Abderrafie Zouitene, patron du festival.  Sur l’autre photo, Mohamed Boussaid, ministre des Finances, et SE Sun Shuzhong, ambassadeur de Chine (Ph. YSA)

André Azoulay, conseiller du Roi, et Assia Alaoui Bensaleh, ambassadrice itinérante de SM le Roi,  étaient également de la partie, tout comme les ministres de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj, de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, et du Tourisme, Mohamed Sajid et Lamia Boutaleb. L’on a noté aussi la présence de Nezha El Ouafi, Secrétaire d’Etat chargée de l’Energie, Charafat Afilal, Secrétaire d’Etat chargée de l’Eau, Abdeladim Lhafi, Haut commissaire aux eaux et forêts, et Driss Dahak, ancien SG du gouvernement.

Du monde des affaires, Othman Benjelloun, président de BMCE Bank Of Africa, et ses invités de marque, comme El Hadi Chaïbainou, DG du GPBM, Driss Benhima, Ghita Zniber, et bien d’autres sont venus savourer ces moments uniques livrés par les musiques sacrées.  Des personnalités conviées à ce voyage pittoresque réunissant une centaine d’artistes venus d’Asie, d’Orient et d’Occident. «C’est une fresque unique pour laquelle nous avons mis le paquet et surtout des moyens techniques rendant Bab Al Makina un espace fantastique», explique Alain Weber, directeur artistique du festival.

chine_musique_sacree_023.jpg

Le spectacle a duré un peu plus de 2 heures au cours desquelles les aficionados ont voyagé d’un continent à l’autre à travers des sonorités du Moyen-Orient (troupe d’El Amri du Koweït), vers l’Egypte, puis l’Inde et la Chine, passant par le Brésil et l’Amazonie, avant d’arriver au Maroc. «A travers des messages mythologiques, religieux et artistiques, ce spectacle a porté un regard à la fois écologique et spirituel sur l’eau comme source de vie», estime Abderrafie Zouitene, président de la Fondation Esprit de Fès.

La soirée a résumé des milliers de contes et légendes qui relatent l’eau, abris des fées, des nymphes, lieu de pouvoirs magiques reliés aux forces de la nature, bénéfiques ou maléfiques. Musiques, danses, mapping et chants se sont succédé. Voix d’ailleurs, sifflements, chants de la nature et du monde animal, ont créé une nouvelle symphonie dédiée à la vie. A la fin du spectacle, la Première dame ivoirienne a déclaré à L’Economiste que «le spectacle était magnifique, époustouflant haut en couleur et en son superbe».

Bab Al Makina a accueilli samedi l’Opéra de Pékin, en hommage au pays à l’honneur cette année, la Chine. Ce fut un spectacle riche en sonorités et en couleurs. Pour cette 2e soirée, l’on a remarqué la présence de Mohamed Boussaïd, ministre des Finances, SEM Sun Shuzhong, ambassadeur de Chine, Marc Nassif, directeur de Renault Maroc, Othman Benjelloun, André Azoulay et Mohame Kabbaj. 

«Notre ambition est que la ville de Fès devienne durant ce festival le cœur battant et le creuset d’expressions artistiques, de réflexions philosophiques, d’échanges précieux susceptibles de nourrir une communauté d’esprit établie sur la reconnaissance de la différence comme richesse», conclut Zouitene.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc