Culture

Festival Mawazine: Coup d’envoi ce vendredi

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:5022 Le 12/05/2017 | Partager
La 16e édition se poursuit jusqu’au 20 mai avec Rod Stewart en clôture
Ellie Goulding, Wiz Khalifa, Sami Yusuf, MHD, Nawal Zoghbi… ce week-end
Aznavour se produira au Théâtre Mohammed V le 12 et le 16 mai
festival_mawazine_artistes_022.jpg

L’un des festivals les plus importants de la planète accueillera en ouverture  pour son premier week-end des têtes d’affiche comme Ellie Goulding, Wiz Khalifa et Nawal Zoghbi pour ne citer qu’eux (Ph. Mawazine)

C’est parti pour une semaine de festivités qui promet à l’instar de chaque année d’être mémorable et chargée en émotion. Rabat, ville lumière et capitale culturelle est depuis quelques jours déjà prête à accueillir la 16e édition du festival Mawazine Rythmes du monde. Le coup d’envoi sera donné dès ce vendredi soir  avec une pléiade de concerts faisant voyager le public à travers divers univers musicaux.

L’évènement qui se poursuit jusqu’au 20 mai est devenu depuis quelques années le porte-étendard du Maroc et bénéficie d’un rayonnement à l’international sans égal notamment grâce aux médias mais aussi aux artistes qui n’hésitent pas à partager leur expérience sur les réseaux sociaux.

La programmation qui se veut très éclectique et très riche permet à chaque festivalier de vivre son propre «Mawazine». La plupart des concerts sont également accessibles gratuitement et sur les différentes scènes en dehors du Théâtre national Mohammed V et du Chellah dont l’entrée est payante. Et c’est la chanteuse britannique à la voix douce qui ouvrira le bal à l’OLM Souissi, scène qui accueille les stars internationales.

L’interprète de «Love me like you do» aux 30 millions d’albums vendus partagera avec les festivaliers ses plus grands tubes. Samedi, ce sera au tour du chanteur Hip-hop, Wiz Khalifa, d’enflammer à son tour l’OLM avec ses succès comme «Black and yellow» ou encore «We dem boyz». De son côté, Nile Rodgers de Chic, embarquera le public pour un voyage musical dans le temps notamment avec des classiques dont on retiendra entre autres «Good Times» et «Freak».

Le célèbre musicien dont la carrière florissante a traversé des générations ne manquera pas de jouer des tubes planétaires plus récents comme «Get Lucky» sur lequel il collabore avec Pharell et Daft Punk. Lundi, les nostalgiques pourront assister au concert d’une des chanteuses rappeuses les plus brillantes de sa génération dont l’album «The Miseducation of Lauryn Hill» a marqué la scène musicale. 

Lauryn Hill qui a donné un avant-goût de ce que sera son concert au célèbre Festival  Coachella il y a quelques semaines (invité par Dj Snake également au programme), fera sans aucun doute passer un moment inoubliable à ses fans. Ces derniers écouteront des morceaux comme «Doo woop» et «Can’t take my eyes off of you» sans oublier «Killing me softly» et «Ready or not» qu’elle interprétait au sein du groupe épique «The Fugees». Cap de nouveau vers la planète Rap mais cette fois-ci côté français avec l’interprète de «DKR», «Pitbull» et «Validée». Booba de son vrai nom Elie Yaffa, est de ces rappeurs que l’on aime détester mais qui promet de donner un concert explosif pour les amateurs du genre.

mawazine_fetival_public_022.jpg

 Lors de la dernière édition du festival Mawazine, l’évènement a drainé plus de 2,6 millions de spectateurs (Ph. Mawazine)

Cette édition de Mawazine ne pouvait se faire sans musique électronique, et c’est Dj Snake, producteur et compositeur de hip hop mais aussi d’électro, qui fera danser les festivaliers. Les adolescents (et surtout adolescentes) seront quant à eux aux anges avec Nick Jonas, le séducteur de ces demoiselles, mais aussi avec Demi Lovato icône incontournable de la jeune génération. «L’ancienne génération» n’a pas été oubliée car ce sera le légendaire Rod Stewart qui se produira en clôture du festival. Le public entonnera ses grands classiques de «I am sailing» à «Do you think i’m sexy» en passant par «Baby jane».

Une programmation de haute facture est également réservée aux amateurs de musique orientale. Une pléiade de stars venues d’Irak, du Liban de Syrie et d’Egypte fera le plus grand plaisir de leurs fans qui n’hésitent pas à traverser le Maroc pour venir applaudir leurs idoles. Majid El Mohandis, Najwa Karam, Nawal Zoghbi ou encore George Wassouf animeront les plus belles soirées orientales. Après avoir accueilli Saad Lamjared lors de la dernière édition, le festival récidive à nouveau avec des chanteurs marocains sur la scène Nahda avec Asma Lamnawar et Hatim Ammor.

Les rives du Bouregreg vibreront à nouveau aux rythmes africains abritant notamment les concerts de MHD, Amadou et  Mariam, Bonga ou encore Alpha Blondy quand le site historique du Chellah voguera vers les Iles. Cette scène propose aux mélomanes le temps de concerts intimistes de découvrir de nouvelles sonorités.

La Scène de Salé, qui draine souvent le plus de spectateurs, invite les grands noms du paysage musical marocain et ce dans une grande diversité de Latifa Raafat à Bigg en passant par Farid Ghannam, Hamid El Kasri ou encore la Fouine. Le Théâtre Mohammed V partira quant à lui à la découverte de grands  artistes du monde entier avec Charles Aznavour en tête d’affiche. La légende vivante de la chanson française inaugurera le festival avec un concert le 12 mai et se produira également le 16 mai.

Et comme le veut la tradition, Mawazine investira également les grandes artères de la capitale en célébrant cette année l’art marocain des spectacles de rues. Acrobatie, musique et danses en tout genre animeront Rabat tout au long de l’évènement.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc