Habillage_leco
International

Trump réunira des dirigeants musulmans en Arabie saoudite

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5021 Le 11/05/2017 | Partager
Un sommet arabo-islamo- américain devra se tenir les 20 et 21 mai
Riyad invite le Roi Mohammed VI à cette rencontre
trump_donald_021.jpg

Lors de son voyage en Arabie saoudite, le président américain aura l’occasion de préciser sa politique à l’égard du monde musulman  (Ph. AFP)

Pour son premier voyage à l’étranger en tant que président des Etats-Unis, Donald Trump se rendra fin mai en Arabie saoudite, puis en Israël et au Vatican. Ces trois étapes s’ajoutent à sa présence déjà annoncée à ses premiers sommets de l’Otan à Bruxelles, le 25 mai, et du G7 en Sicile les 26 et 27.

L’Arabie saoudite sera le premier pays que visitera le président Trump depuis son investiture en janvier. «C’est un message clair au monde sur le fait que les Etats-Unis et les mondes arabe et musulman peuvent former un partenariat», avait précisé récemment le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir.  «Nous pensons que cela va raffermir la coopération entre les Etats-Unis et les pays arabes et musulmans dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme», a-t-il ajouté.

Plusieurs dirigeants dont le Roi Mohammed VI ont été invités au sommet arabo-islamo-américain qui doit se tenir lors de la visite de Trump en Arabie saoudite les 20 et 21 mai. «Le Maroc et l’Arabie saoudite mènent une coordination et une action permanentes sur tous les dossiers inhérents aux mondes arabe et islamique», a affirmé Nasser Bourita, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Le Maroc salue «toutes les initiatives qu’entreprend l’Arabie saoudite en faveur de la région arabo-islamique». La visite de Trump à Riyad donnera lieu à des rencontres avec les dirigeants des pays arabes du Golfe ainsi qu’à des rencontres bilatérales. Le Roi Abdallah II de Jordanie, les présidents algérien Abdelaziz Bouteflika et nigérien Mahamadou Issoufou… figurent parmi de nombreux chefs d’Etat invités par le Roi Salmane d’Arabie saoudite à participer à cette rencontre.

Les leaders turc, pakistanais, irakien et tunisien ont été également conviés. Aucun responsable iranien ne figure jusqu’à présent parmi les invités. Riyad et Téhéran n’entretenant plus de relations diplomatiques depuis janvier 2016 sur fond de rivalité entre les deux pays.

L’occupant de la Maison-Blanche, qui avait affiché son optimisme en recevant récemment le président palestinien Mahmoud Abbas, a annoncé qu’il irait aussi en Israël. Une visite qui survient dans un contexte en pleine évolution sur un dossier dans lequel les Etats-Unis ont toujours joué un rôle de médiateur. Les dirigeants devraient «discuter des moyens de faire avancer une paix véritable et durable entre Israéliens et Palestiniens», selon la Maison-Blanche. Tant en Israël qu’à Riyad, le président républicain parlera aussi des «menaces de l’Iran et du groupe Etat islamique».

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc