Habillage_leco
De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:5018 Le 08/05/2017 | Partager

• La Bourse de Casablanca serait en hausse en mai
En dépit de quelques séances, la tendance globale à la Bourse de Casablanca devrait être haussière. Selon les analystes de Crédit du Maroc Capital, le marché est fortement susceptible de se maintenir en progression notamment grâce à «l’amélioration des indicateurs macroéconomiques nationaux et la poursuite de la baisse tendancielle des bons du Trésor». M.A.B.

• Enquête antidumping contre le cahier importé de Tunisie   
L’enquête antidumping ciblant les cahiers originaires de Tunisie va démarrer le jeudi 11 mai. Le département du Commerce extérieur donne ainsi suite à la plainte des producteurs marocains. Ses enquêteurs estiment qu’il y a des éléments «objectifs et suffisants» pour ouvrir une enquête antidumping. Cette décision a été émise après avis de la Commission de surveillance des importations. La marge de dumping revendiquée par les plaignants dépasse largement le niveau minimum des 2%. Ce pourcentage est fixé par les règles du commerce international qui sont établies par l’OMC. La Tunisie représente environ 89% des importations de cahiers enregistrées en 2016.  Ses prix «défient  toute concurrence». Ils seraient à l’origine  «des perturbations» que connaissent les producteurs marocains des cahiers. F.F.

• Ville nouvelle: Zenata boucle l’expropriation
Enfin la situation se débloque dans la ville nouvelle de Zenata. Les procédures d’expropriation touchent à leur fin. L’aménageur est en train de viabiliser les différents lots et parcelles. La Société d’aménagement de Zenata (SAZ), filiale de la CDG, dévoile bientôt un espace sportif de proximité au profit de la jeunesse de l’éco-cité. Pour rappel, la zone est raccordée à l’autoroute Casa-Rabat via un échangeur. Le site accueille depuis un an l’enseigne suédoise d’ameublement-décoration Ikea. A.R.

• AWB lance le Club Afrique Développement au Mali
Sous l’égide de son actionnaire la SNI, Attijariwafa bank (AWB), lance, jeudi 11 mai, à Bamako, le Club Afrique Développement au Mali. Cette nouvelle représentation sera mise en place avec sa filiale BIM SA (Banque internationale pour le Mali). Actuellement, le club compte 400 membres dans 12 pays africains et est implanté dans six pays. Il vise notamment à favoriser les rencontres entre opérateurs économiques, renforcer la coopération Sud-Sud et mettre à disposition les informations sur les opportunités d’investissement dans chaque pays. E.M.G.
• Innovation: Le Maroc toujours à la traîne
Le Maroc se positionne au 72e rang sur 128 pays au classement de l’indice global de l’innovation en 2016. Cela fait de lui le 12e pays dans la région de l’Afrique du Nord et l’Asie de l’Ouest. Ce classement témoigne, selon le dernier rapport de la DEPF sous le thème  «contenu technologique des exportations manufacturières du Maroc: Evolution et analyse comparative», des faiblesses du système d’innovation du pays. Ce qui est induit par l’insuffisance des partenariats et liaisons universités-entreprises et le faible nombre de brevets tant au niveau national que dans le système USPTO10.
Pour remédier à cela, les politiques industrielles doivent être élaborées en veillant à leur cohérence avec les autres politiques, notamment la politique de l’innovation. Une plus grande coopération s’impose entre les organismes chargés de la mise en œuvre de ces politiques, les entreprises et les établissements de recherche. Les développements dans nos prochaines éditions. M.A.B.

• Casablanca/Circulation: Les automobilistes désorientés
La plupart des automobilistes étaient désemparés en découvrant samedi 6 mai la nouvelle organisation de la circulation au centre-ville de Casablanca. Plusieurs rues et boulevards ont changé de direction ou sont devenus à sens unique. Parmi lesquels: Rahal Meskini, Prince Mly Abdellah, Lalla Yacout, Mly Youssef, Rachidi...  Il s’agit en fait de l’application du nouveau plan de circulation, adopté par les élus en février dernier (cf. L’Economiste du 23 février 2017). Celui-ci prévoit une boucle à sens unique à l’hyper-centre. L’objectif est d’éviter le trafic de transit et de desservir les parkings souterrains de la zone (un millier de places autour du Grand Théâtre). Des couloirs sont également dédiés aux bus et taxis. Mais, cette nouvelle organisation, qui en a surpris plus d’un, n’a pas été précédée d’une campagne de sensibilisation afin de prévenir les Casablancais du changement à venir. A partir d’aujourd’hui, la circulation risque d’être chaotique dans cette zone connue par l’encombrement du trafic. A.E.
• Plan de développement: Tanger voit grand
La mairie de Tanger vient de présenter le Plan de développement quinquennal pour un investissement prévisionnel de 7,2 milliards de DH à l’horizon 2022. Il couvre une centaine de projets répartis autour de sept axes stratégiques. Le Plan sera soumis au vote en assemblée au Conseil de la ville la semaine prochaine. Il sera financé par les recettes issues de la gestion déléguée, des ressources propres et des apports des institutions partenaires, ministères et autres. A.A.

• Sahara: Trump confirme sa position
La nouvelle orientation de l’administration de Donald Trump concernant le Sahara se confirme dans la loi budgétaire 2017. Ce texte, adopté par le Congrès et promulgué par le président américain, prévoit que les fonds alloués «doivent être rendus disponibles à l’assistance du Sahara». Le Congrès américain s’est dit également en faveur d’une «solution basée sur une formule d’autonomie sous la souveraineté marocaine». L’administration américaine est aussi encouragée à «soutenir les investissements privés au Sahara». M.A.M.

• Le Malawi retire la reconnaissance de la RASD
Nouvelle gifle pour les séparatistes du Polisario. Le Malawi, l’un des alliés historiques de l’Algérie, vient de retirer sa reconnaissance de la RASD. Ce pays d’Afrique australe a choisi d’appuyer le processus onusien pour aboutir à une «solution politique durable à ce différend». M.A.M.

 • Une gaffe de plus du directeur de la CGEM
Le directeur délégué de la CGEM, Fadel Agoumi, a refusé à L’Economiste l’accès à la réunion organisée entre des représentants  de la Banque mondiale et la CGEM jeudi 4 mai. Pourtant, les équipes de la MAP, la RTM et de 2M étaient admises. Raison invoquée: la rencontre n’était pas ouverte à la presse! Même la qualité de membre de la CGEM  n’a pas permis au représentant du journal d’accéder à la réunion. J.R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc