Economie

Le mémorandum choc de la Banque mondiale/Enseignement: L’indispensable montée en qualité

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5008 Le 21/04/2017 | Partager

Rapports, classements…Tous  convergent vers la même conclusion: l’importance d’améliorer la qualité de l’enseignement pour que les élèves acquièrent de véritables compétences. «L’accroissement du niveau de qualification est un phénomène économique important car il devrait permettre d’accompagner la montée en gamme technologique», souligne la Banque mondiale.

Car le développement ne signifie pas la production de «plus de biens» mais des «biens différents» à forte valeur ajoutée et à fort contenu technologique. Ce qui requiert  un niveau de capital humain élevé et des travailleurs compétents formés à l’utilisation des nouvelles technologies.

Aujourd’hui, les fonctions les plus simples nécessitent un niveau de qualification bien plus élevé qu’auparavant. «Ce n’est donc pas un hasard si les miracles économiques se sont produits dans des pays qui disposaient d’un niveau d’éducation de base relativement élevé», relève la Banque mondiale. L’exemple de la Corée du Sud est assez éloquent. La durée de scolarisation moyenne y était de 5 années en 1960, un niveau que le Maroc n’a atteint que 50 ans plus tard!

Une généralisation quantitative de l’enseignement dans les pays en développement ne produit pas forcément une accumulation de capital humain, tempèrent les auteurs du mémorandum. «De nombreux pays en développement réussissent à assurer la présence physique des enfants en classe, sans pour autant leur transmettre les bases de la lecture et du calcul. Le Maroc s’inscrit pleinement dans ce schéma», note la Banque mondiale.

Seulement 21% des enfants âgés de 10 ans maîtrisent les bases de la lecture, contre une moyenne de 87% à l’échelle mondiale. Or l’absence de maîtrise de la lecture à cet âge produit des effets irréversibles sur le développement cognitif à long terme et affecte très négativement la productivité à l’âge adulte! De plus, la faible qualité de l’éducation se transmet à l’enseignement supérieur et entraîne une dégradation sensible de la valeur intrinsèque des diplômes.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc