Dossier Spécial

L’école d’architecture de l’UIR s’ouvre sur son territoire

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5007 Le 20/04/2017 | Partager
Les étudiants participeront à résoudre les problèmes urbains de la région

L’école d’architecture de l’UIR souhaite impliquer ses étudiants dans le développement urbain de leur région. Une convention a été signée dans ce sens dernièrement avec la commune et l’agence urbaine de Khémisset. «A travers cette convention, nous visons à mener la réflexion avec nos partenaires sur l’aménagement territorial de la région.

Des études nous permettront de sortir avec des propositions d’idées et de projets répondant aux problématiques architecturales et urbaines de la région», explique Imane Bennani, directrice de l’école d’architecture de l’UIR. Le projet est mené avec la participation des étudiants de l’école encadrés par leurs professeurs locaux, ainsi que ceux d’écoles partenaires étrangères.

Pour passer à l’action, un workshop portant sur l’aménagement urbain et les projets de valorisation de la région de Khémisset a été organisé durant une semaine. Près d’une cinquantaine d’étudiants ont été impliqués dans ce chantier, avec un travail sur le terrain suivi par un atelier à l’école. «Les étudiants ont été encadrés par une équipe pluridisciplinaire de professeurs architectes, urbanistes et paysagistes, marocains, français, italiens et anglais», précise la directrice de l’école.

«En plus de la contribution scientifique au profit des régions, cette initiative constituera une opportunité pour nos étudiants de s’ouvrir sur leur territoire, et d’apprécier ses richesses et ses potentialités, de même que les problématiques posées», ajoute-t-elle.

Après Khémisset, l’école d’architecture de l’UIR envisage d’étendre cette expérience à d’autres communes du pays. Une initiative encouragée par Driss Merroune, ministre de l’Urbanisme et de l’Aménagement du territoire. «Souvent, les projets développés par les étudiants ne sont pas exploités et finissent par être classés dans des tiroirs», regrette le ministre. Cette convention est donc une occasion de valoriser des projets estudiantins.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc