Habillage_leco
Competences & rh

Management sensoriel: Stimulez les sens de vos salariés!

Par Karim Agoumi | Edition N°:5006 Le 19/04/2017 | Partager
Une pratique innovante qui améliore subtilement le confort au bureau
Diffuseurs olfactifs, séances de réveil musculaire, utilisation de couleurs vives… Les clés!
managment_sensorial_006.jpg

Stimuler les cinq sens des salariés pour leur redonner goût au travail. C’est le concept à la fois original et efficace du management sensoriel. Une pratique innovante qui permet de gonfler le moral des troupes et d’augmenter sensiblement leur productivité en améliorant subtilement leur confort au bureau. Une démarche qui requière néanmoins beaucoup de rigueur et une réelle concertation du manager avec ses collaborateurs afin de prendre en compte leurs goûts et leur personnalité.

Le management sensoriel consiste plus exactement à accroître le bien-être des employés au sein de leur environnement de travail en jouant sur la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût, nous apprend Leila Naim, coach en développement personnel et professeur chercheur en sociologie du comportement dans les organisations.

Une manière inédite d’intégrer la nature au bureau inspirée directement du marketing sensoriel et qui sollicite un ou plusieurs des sens du salarié dans l’objectif d’influencer favorablement son comportement, d’accroître son degré de motivation et par la même occasion sa productivité. Une démarche qui permet également au salarié de travailler en étant moins exposé au stress.

«Ce type de management permet aux troupes d’atteindre leurs objectifs professionnels dans des conditions plus zen, adaptées et apaisantes», assure le consultant en recrutement et en management Ali Serhani. La méthode a été mise au point par Sébastien Bracard, expert en management sensoriel qui a fondé le cabinet Burosens Consulting.

Pour réussir pleinement à instaurer une telle démarche en entreprise, il faut tout d’abord que le manager réunisse l’ensemble de ses collaborateurs pour discuter ensemble des changements à mettre en œuvre et leur proposer un panel mûrement réfléchi au préalable. En effet, l’avis de chaque employé demeure essentiel en matière de management sensoriel puisqu’il s’agit avant tout de goûts et de préférences liés à leur personnalité.

La notion de plaisir demeure en effet importante et doit à tout prix être présente si l’on souhaite que la méthode fonctionne, souligne dans ce sens Ali Serhani. Une fois l’accord des collaborateurs obtenu, le manager peut concrétiser les changements en question. L’on peut tout d’abord jouer sur la vue des salariés en utilisant des couleurs vives en adéquation avec les valeurs de l’entreprise. «Le manque de luminosité ou la présence de couleurs ternes peut conduire certaines personnalités à des états de dépression», précise Leila Naim. Les murs des locaux peuvent ainsi être peints en rouge ou en jaune afin de stimuler les troupes et les remotiver.

Dans la même idée, l’on peut aussi placarder à des endroits stratégiques des messages forts comme des citations ou encore des théories bien trouvées dont la lecture les rendra autrement plus dynamique. L’ouïe joue également un rôle capital pour le bien-être des salariés. Le manager peut munir chacun des postes de travail de son entreprises de casques diffusant une musique correspondant aux goûts et aux préférences des collaborateurs, ce qui aura pour effet d’augmenter considérablement leurs capacités de concentration.

«L’entreprise peut opter pour du jazz si l’âge des employés est relativement avancé ou pour une musique plus rythmée dans le cas contraire», explique ainsi Leila Naim. Résultat? Les salariés deviennent plus lucides dans la réalisation de leurs tâches et leur rendement s’en trouve clairement amélioré. L’odorat ne doit pas non plus être négligé. Le manager peut ainsi proposer des diffuseurs olfactifs à ses salariés réalisés par des «nez» professionnels. Des parfums distillant des odeurs de menthe ou encore de citron qui facilitent la digestion et régulent la respiration des employés, les rendant ainsi plus performants.

«Les odeurs agissent directement sur les ancrages et peuvent créer des souvenirs positifs qui augmentent la sensation de bien-être», confie Naim. Autre sens dont la stimulation ne peut être que bénéfique au bien être des salariés, le toucher peut être davantage pris en considération à travers des séances de gymnastiques et de yoga matinales au sein desquels les salariés réalisent des exercices de «réveil musculaire» au sein du bureau même dispensés par un coach ou un professeur spécialisé. Enfin, le goût revêt également une importance capitale. Il est conseillé de réorganiser les menus de cantine proposés en privilégiant les aliments sains.

Une stimulation des papilles qui aura rapidement des effets positifs sur la qualité du rendement des employés. «Une démarche de plus en plus adoptée au Maroc, notamment dans le secteur des services et par les organisations bancaires ou encore les agences de communication», explique la coach en développement personnel.

Les entreprises du Royaume privilégient cependant les sens de la vue et du toucher, investissant davantage dans l’ergonomie et l’agencement des espaces de travail. Au niveau international, McDonald’s a été l’une des premières firmes  à avoir pratiquée cette méthode au sein de ses locaux. Ses espaces de travail aux couleurs vives sont également particulièrement lumineux et propres, boostant ainsi davantage la motivation de ses employés.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc