Habillage_leco
Entreprises

Préventica: Les drones raflent la vedette

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5001 Le 12/04/2017 | Partager
160 exposants, 5.000 professionnels attendus
Portes blindées, drones, vidéosurveillance, équipements…
preventica_001.jpg

Préventica ne désemplit pas. Dès le premier jour, le salon enregistre une forte affluence, tous secteurs confondus. La sécurité étant l’affaire de tous (Ph. L’Economiste)

Dans un contexte mondial assez tendu, «les organisations se doivent d’intégrer la composante sécurité pour pérenniser leurs activités», soutient Eric Dejean Serviers, commissaire général des salons Préventica international. Le salon de la prévention des risques a ouvert hier ses portes pour la 4e année de suite. L’édition 2017 accueille 160 exposants, 5.000 visiteurs professionnels, de 25 nationalités différentes. Une soixantaine de conférences, rencontres professionnelles et colloques s’y tiennent en l’espace de 3 jours.

Préventica fait le point sur des thématiques assez diverses (explosions, catastrophes naturelles, attentats, cyberattaques, santé au travail…), avec au programme des démonstrations grandeur nature, ateliers pratiques, tests...
L’événement vient sensibiliser à la culture de la prévention et à la maîtrise des risques. L’événement cible non seulement les entreprises de toute taille,  mais aussi les collectivités territoriales et l’ensemble des acteurs publics: élus, responsables hygiène, sécurité et environnement, médecins, responsables production, responsables qualité, chef de chantier… qui y partageront leur expérience et best practices en matière de maîtrise des risques.

Le salon analyse aussi les enjeux de la maîtrise des risques, en mettant l’accent sur la sécurité au travail, les équipements de protection individuelle (EPI), l’aménagement des espaces professionnels, la sécurité incendie, la prévention des risques professionnels, en particulier dans le BTP.
Pour la première journée, plus d’une vingtaine de conférences ont été animées, portant sur des thèmes assez divers: conduite du changement pour une politique efficace de prévention en entreprise, système de management de la sécurité: retour d’expérience de l’OCP, plan de gestion de crise: retour d’expérience de TangerMed… L’intégration de l’entreprise extérieure, les nouvelles normes pour la maîtrise des risques ont également fait l’objet de présentations.

Les organisateurs ont insisté sur la prise de conscience et l’intégration de la sécurité et la prévention des risques en tant qu’axe stratégique de développement «C’est une rubrique qui est censée être présente dans le budget prioritaire», soutient un exposant.
L’ouverture de l’événement a été l’occasion de faire le bilan de la campagne de sensibilisation organisée du 14 février au 18 mars dans plusieurs villes du Maroc. Les représentants du Sénégal ont saisi cette opportunité pour annoncer la tenue, en octobre prochain, du salon Préventica  Dakar.

Parmi les solutions qui attirent les visiteurs, figurent les nouvelles technologies de sécurité électronique. Au stand de l’entreprise Drone protect system (DPS), le nouveau-né du groupe a été dévoilé. L’entreprise expose un drone de surveillance automatisée, équipé de capteurs que l’on souhaite (fuite de CO2, mouvements, infrarouge…). Il s’agit d’une solution qui vise à compléter les dispositifs d’alerte existants. Le drone fonctionne avec des capteurs, qui détectent des intrusions sur le site surveillé. Une fois l’intrusion détectée, «le drone décolle de manière autonome et film la zone», explique un exposant de DPS. L’application est utilisée pour la surveillance de sites industriels, ferroviaires, les exploitations agricoles… L’innovation du groupe permet de contourner le brevet de télésurveillance, qui impose de suivre une formation contraignante avant de piloter un drone. Le drone étant basé sur un système de click-and-go, la partie navigation est gérée de manière autonome.

Côté équipements de protection individuelle (EPI), le stand de Dunlop Protective Footwear est l’un des plus visités. L’entreprise est spécialisée dans la fabrication de bottes de sécurité adaptées à chaque secteur d’activité… Elle partage une histoire commune avec le fabricant de pneus, celle d’avoir été créée par John Boyd Dunlop. Mais le fabricant ne fait plus partie de la branche pneus. L’innovation de la marque est la botte à semelle vibrante. «Cette botte permet de résister aux chocs, outils, abrasions, glissades», explique un cadre commercial.

Autre stand, autre innovation. Le consortium Toltec Secure, Eryma protect, Deny Security et Care Visio Systems se démarque. Il s’agit d’un groupement de 4 entreprises françaises et marocaines spécialisées dans l’intégration de systèmes de sécurité ainsi que les portes blindées, serrures... La principale innovation du groupe est une porte blindée «fruit de la collaboration des entreprises du consortium», explique Antoine Mikulovic, directeur commercial chez Care Vision Systems. La Smart porte blindée a une fonction de télésurveillance (caméra des 2 côtés avec reconnaissance faciale). Elle permet de faire de l’analyse vocale, mesure le niveau de stress dans la voix… Le groupe sécurise des centrales nucléaires, le centre de recherche nucléaire de Rabat, plusieurs palais au Maroc…

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc