Entreprises

Galenica: Offensive à l’export

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4999 Le 10/04/2017 | Partager
Une opération sur-mesure pour l’indépendance thérapeutique du continent
Plus de 31 pays et autant de marchés ciblés

Les défis des pays subsahariens en matière de politique du médicament sont multiples: problème de disponibilité des médicaments, leur adaptation aux spécificités locales, difficultés logistiques, pouvoir d’achat… Pour rattraper le retard, plusieurs pays subsahariens misent sur la coopération et l’importation de produits adaptés made in Maroc. C’est dans ce contexte précis que les laboratoires Galenica organisent la première rencontre Menafrique Santé. L’événement aura lieu les 17 et 18 avril à Casablanca.

Sur plus de 31 pays ciblés, environ 24 ont confirmé leur participation, dont 15 représentés par leur ministre en charge de la Santé. La rencontre rassemble des hommes politiques, autorités de réglementation, prescripteurs, professionnels de la santé, industriels  et dirigeants de laboratoires pharmaceutiques du continent. «L’événement intervient en droite ligne des tournées et accords signés lors des tournées du Souverain. Nous avons décidé de suivre cette feuille de route dans notre domaine (pharmacie, médicament)», soutient Abdelghani El Guermai, président-fondateur des laboratoires Galenica.

Les pays représentés viendront discuter des stratégies communes à adopter et adapter à chaque pays pour aboutir à terme à «leur autonomie médicale et thérapeutique», soutient Ismaïla Nimaga, ambassadeur de la République Centrafricaine et doyen du corps diplomatique africain au Maroc. Les délégations vont échanger et partager leurs expériences et expertises, analyser et identifier les besoins en matière de soins et d’approvisionnement en médicaments de qualité. Il est aussi question de coopération industrielle et de transfert de technologies. En effet, l’essentiel des pays subsahariens dépend lourdement des importations pour ses besoins de médicaments. Il est estimé que 70% des médicaments utilisés en Afrique sont importés d’autres régions du monde. En termes de sécurité d’approvisionnement, cette situation rend vulnérables les pays.

Au total, une douzaine de laboratoires marocains sont implantés en Afrique subsaharienne (des filiales de distribution, laboratoires, délégués médicaux…) et exportent essentiellement des génériques vers ces destinations. Le schéma logistique actuel est l’un des problèmes auquel comptent s’attaquer les organisateurs de Menafrica Santé. En effet, les médicaments produits au Maroc et exportés vers l’Afrique subsaharienne transitent par la France. Ce schéma logistique est remis en question. Les organisateurs misent sur la contribution de Royal Air Maroc (RAM) pour la mise en place de lignes directes entre Casablanca et les principales capitales africaines ou des hubs régionaux subsahariens.

Carte de visite

Créés en 1978 par Abdelghani El Guermai, les laboratoires pharmaceutiques Galenica sont précurseurs dans l’accessibilité aux soins par la mise sur le marché de médicaments génériques. Le groupe figure dans le top 5 des laboratoires pharmaceutiques au Maroc avec un portefeuille de 150 médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires, gastro-entérologie, diabète, antalgiques, métaboliques…). Sa capacité annuelle de production est de 50 millions d’unités. Galenica  a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 238 millions de DH en 2015. Le groupe a développé des spécialités, notamment dans le domaine de la cancérologie. En 2016, le laboratoire a mis sur le marché un médicament contre l’hépatite C, une maladie endémique en Afrique. Le laboratoire est présent dans une vingtaine de pays africains et arabes.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc