Habillage_leco
Société

Voy’Agir: Une plateforme collaborative pour voyager Ecofriendly

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:4997 Le 06/04/2017 | Partager
Réunissant des adresses touristiques responsables, elle est destinée aux voyageurs engagés
Un seul critère de sélection: «avoir au moins 1 démarche responsable positive»
Pas moins de 200 adresses répertoriées dans plus de 25 pays du monde
voyagir_097.jpg

A travers la plateforme collaborative Voy’Agir, le voyageur qui adopte une éthique de voyage responsable partage des adresses se développant autour du tourisme durable ainsi que sa propre expérience pour conseiller d’autres voyageurs (Ph. SB)

Voy’Agir, c’est l’histoire d’une voyageuse qui était à la recherche d’établissements adoptant l’écotourisme en Amérique centrale mais qui ne trouvait pas un guide pour la conseiller. L’idée est partie de ce besoin et a abouti en 2016 au projet de la startup Voy’Agir, contraction de «voyager» et d’ «agir», porté par Marine de Beaufort. Il s’agit d’une plateforme collaborative, basée à Montpellier en France, qui réunit des adresses responsables (hébergement, restauration, spot, transport, etc.) pour organiser ses voyages en fonction de l’engagement durable des établissements et les valeurs écologiques et responsables des voyageurs.

Ainsi, Voy’Agir est destiné aux voyageurs indépendants, ceux qui sont déjà engagés dans une démarche responsable, mais aussi ceux qui le sont un peu moins. Les premiers y trouveront un outil qui leur facilitera l’organisation de leur voyage en fonction de leurs valeurs, et leur permettra de participer au développement du tourisme durable et à valoriser les adresses engagées qu’ils ont découvertes. Les seconds trouveront des adresses engagées aussi facilement que sur TripAdvisor, et pourront ainsi les choisir plutôt que d’autres, sans se prendre la tête.

La plateforme apporte par la même occasion de la visibilité aux établissements d’hébergement et restaurants, mais aussi d’autres organismes touristiques contribuant au tourisme durable et responsable. Si Voy’Agir a fait son premier démarrage mars dernier, c’est que le besoin est déjà là. En effet, le voyageur dit «éthique», guidé par sa conscience et sa considération de l’environnement et du développement durable, est un profil appelé à se développer sur les prochaines années. Ce guide collaboratif, à l’image de TripAdvisor, a pour but final de faciliter l’accès au tourisme durable, par et pour ce type de voyageurs.

«Le but de la plateforme Voy’Agir c’est que les voyageurs contribuent et référencient des adresses qui participent à un tourisme plus responsable. Avec Voy’Agir nous souhaitons valoriser toutes les actions positives, grandes ou petites. C’est ensuite au voyageur de décider si c’est une démarche suffisamment engagée ou non, par rapport à ses valeurs», précise Marine de Beaufort, fondatrice et CEO de Voy’Agir. En effet, même si aujourd’hui une grande partie des adresses est référencée par l’équipe, les voyageurs peuvent aussi contribuer en rentrant les éléments classiques (adresses, nom, pays, site, adresses mail, téléphone....), et en précisant pourquoi ils considèrent que cet établissement participe à un tourisme plus responsable (critères solidaires et/ou écologiques) et s’ils le souhaitent raconter leur expérience à cette adresse.

Les voyageurs ont aussi la possibilité de faire des commentaires sur les adresses préexistantes qu’ils ont eu l’occasion de visiter. Pour la plateforme Voy’Agir, il y a un seul critère de sélection: «avoir au moins 1 démarche positive». En ce qui concerne la vérification, avant d’être publiée, chaque adresse fait l’objet d’une première analyse de «crédibilité» en fonction des connaissances de terrain dont dispose l’équipe en interne. Toutefois, le but de Voy’Agir  étant d’être dans une logique collaborative, la confiance est accordée par et pour la communauté.

 Les commentaires permettent ainsi de modérer la véracité des engagements. L’idée est donc de permettre à tous de choisir des adresses engagées et donc de valoriser réellement les établissements impliqués tout en poussant les autres à devenir impliqués. Ceci sans faire du greenwashing, puisque la véracité des engagements de chaque établissement sera vérifiée constamment par des voyageurs.

Si la startup a vu le jour essentiellement grâce au crowdfunding, elle pourrait aller plus loin avec un financement conséquent, sachant que plusieurs outils de financement dans le tourisme durable sont en train de voir le jour depuis le début 2017. «Nous aimerions pouvoir développer plus rapidement les fonctionnalités et la communauté par des actions de communication. Cependant, nous gardons à l’esprit l’objectif premier de Voy’Agir pour éviter d’accélérer la monétisation de certains éléments, au détriment de la valorisation des établissements les plus engagés par exemple», insiste Marine. Ce qui explique pour le moment un développement assez lent, sans pour autant fermer la porte à un financement important.

Aujourd’hui, ce sont pas moins de 200 adresses qui sont répertoriées sur la plateforme dans plus de 25 pays du monde. «Notre but est d’avoir un réel impact sur l’industrie du tourisme et faire en sorte que faire des choix sur des critères d’engagement soit aussi facile que faire ses choix en fonction de la localisation et du prix», conclut Marine.

Huit établissements marocains y figurent déjà

Le Maroc est représenté sur la plateforme collaborative Voy’Agir par huit projets touristiques responsables. On y retrouve par exemple le projet communautaire Brachoua aux alentours de Rabat, qui a adopté la démarche de permaculture et d’écotourisme pour améliorer la vie des villageois. Y figure aussi le projet Touda Ecolodge, labellisé «clef verte» et situé dans la vallée Ait Bouguemaz, et qui contribue au développement du tourisme solidaire et à une démarche responsable vis-à-vis des ressources naturelles et de la communauté locale. On y retrouve aussi Vila Janna et l’écolodge Atlas Kasbah, tous deux primés récemment lors des trophées du tourisme durable.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc