Habillage_leco
Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:4997 Le 06/04/2017 | Partager

■ Brexit: Le Parlement européen fixe ses conditions
Le Parlement européen a adopté, hier mercredi, une position ferme concernant les négociations du Brexit. Il a refusé qu’un accord sur la future relation avec le Royaume-Uni (notamment commerciale) puisse être conclu avant que Londres se soit retiré de l’UE. Réunis en séance plénière à Strasbourg, les eurodéputés ont voté une résolution fixant plusieurs «lignes rouges» pour ces discussions. Elle souligne que Londres devra respecter tous les engagements financiers qu’il a contractés comme Etat-membre. Une facture qui pourrait s’établir entre 55 et 60 milliards d’euros. Le texte du Parlement prévoit aussi que des discussions sur des «dispositions transitoires» pourront commencer pendant la période de deux ans prévue pour les négociations si «des progrès tangibles» sont réalisés en direction d’un accord de retrait.

■ Grèce/Dette: Tsipras fait monter la pression
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a fait monter la pression pour qu’un accord entre Athènes et ses créanciers puisse être atteint lors de la réunion ce vendredi 7 avril des ministres des Finances de la zone euro. Censées être bouclées depuis décembre dernier, ces négociations visent à maintenir le pays surendetté sous perfusion d’ici août 2018 et préparer son retour sur les marchés à cette date. Mais alors qu’un accord semblait à portée de main fin mars pour être confirmé à Malte, les négociations ont à nouveau buté. Athènes a mis en cause le FMI qui exige de nouvelles coupes dans les retraites en 2019, année électorale dans le pays. Le gouvernement grec juge ces exigences d’autant moins «tolérables que le pays a dépassé en 2015 et 2016 les objectifs d’assainissement budgétaire qui lui avaient été imposés».

■ Espace Schengen: Des mesures de sécurité préconisées
Face à la menace terroriste et à la crise migratoire, l’espace Schengen doit être préservé mais réformé afin d’en renforcer la sécurité. C’est ce qu’estime une commission d’enquête du Sénat qui propose 32 mesures en ce sens. Elle préconise notamment de «réviser le code des frontières Schengen pour autoriser la réintroduction du contrôle aux frontières intérieures pour une durée maximale de deux ans, au lieu de six mois actuellement». Elle suggère également «d’améliorer les systèmes d’information grâce à une interface de recherche unique au niveau européen». Et de «créer un  corps de garde-frontières et de garde-côtes européen habilités à effectuer les contrôles aux frontières extérieures de l’espace Schengen».  

■ Réunification de Chypre: Reprise des pourparlers
Les dirigeants chypriotes grec et turc ont accepté de reprendre à partir du 11 avril les pourparlers visant à réunifier l’île méditerranéenne, après sept semaines d’interruption. Cette annonce intervient après une rencontre à Bruxelles entre le dirigeant chypriote turc Mustafa Akinci et le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres. La République de Chypre, dont l’autorité ne s’exerce de facto que sur la partie sud de l’île, est membre de l’Union européenne depuis 2004.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc