Entreprises

Masen prépare le personnel de ses futures centrales

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4993 Le 31/03/2017 | Partager
Une centaine de jeunes seront formés en partenariat avec l’OFPPT et le groupe Sener
Une partie sera embauchée à Noor Ouarzazate 2 et 3
masen_centrale_093.jpg

Grâce au transfert de compétence qui sera opéré, le taux d’intégration dans les deux nouvelles centrales pourrait monter à 35%, contre 30% à Noor 1 (Ph. Bziouat)

Après Noor 1, l’Agence nationale de l’énergie solaire, Masen, se prépare pour la mise en exploitation des deux futures centrales Noor Ouarzazate 2 et Noor Ouarzazate  3, prévue l’année prochaine. Côté ressources humaines, une convention a été signée, mardi dernier, entre Masen, l’OFPPT et le groupe d’ingénierie et construction Sener, afin de former une centaine de personnes aux métiers liés à l’énergie solaire à concentration.

Le fonctionnement et la maintenance des deux futures centrales solaires, conçues selon une technologie avancée, présenteront d’énormes défis à relever par les équipes de Masen et de Sener. «Le capital humain figure parmi les principaux leviers qui permettront de réussir ces défis», a insisté Mustapha Bakkoury, président de Masen.

«Grâce à cette convention, une offre de formation en exploitation et maintenance des installations thermo-solaires, adaptée aux besoins des centrales Noor 2 et Noor 3 de Ouarzazate, sera développée», souligne, quant à lui, Larbi Bencheikh, DG de l’OFPPT. Les bénéficiaires de cette formation de l’OFPPT seront majoritairement sélectionnés de la région de Ouarzazate. Les candidats retenus suivront un cursus qualifiant d’environ 3 mois à partir d’avril 2017. Les lauréats recevront ensuite une attestation de formation en énergie solaire à concentration.

Etalés sur deux sessions (avril et septembre), les programmes couvriront différents métiers: chimiste, ingénieur instrumentation et contrôle, ingénieur électrique et mécanique, planificateur de maintenance, opérateur de champ solaire, opérateur de nettoyage de miroirs, comptable… Parmi les candidats formés, Sener sélectionnera une soixantaine qui seront embauchés sur les deux sites. En plus de l’exploitation et la maintenance des centrales solaires Noor, cette convention permettra «l’échange et le transfert de compétence et de savoir-faire sur les technologies thermo-solaires des experts Sener au profit des ressources humaines locales», relève le DG de l’OFPPT.

«Le transfert de compétence et de savoir-faire est un des facteurs de succès des projets énergies renouvelables au Maroc. Nous capitalisons sur une longue expérience dans la formation des communautés locales des pays dans lesquels nous sommes implantés», rajoute Anas Raisuni, directeur Sener Maroc.

La formation des formateurs, la réalisation et l’encadrement pédagogique seront assurés par le groupe espagnol. Ce qui contribuera à atteindre un taux d’intégration industrielle de 35% contre 30% envisagé pour Noor 1. C’est la première fois que des cadres marocains bénéficient d’une telle formation qualifiante, selon Masen.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc