Entreprises

Auto Hall: Ford et Nissan dopent l'activité

Par Amin RBOUB | Edition N°:4984 Le 20/03/2017 | Partager
Un chiffre d'affaires de 5,06 milliards de DH en 2016
26.000 véhicules écoulés en un an!
auto_hall_084.jpg

La performance commerciale est essentiellement portée par les ventes de Ford (Top 3 des ventes nationales) avec plus de 10% de part de marché. La marque a pu écouler 16.442 unités à fin décembre 2016. Nissan non plus n'a pas démérité

«Il faut que l'on soit le meilleur distributeur de véhicules au Maroc». L'ambition du patron Abdellatif Guerraoui en dit long sur les appétits du groupe Auto Hall. Le PDG fait valoir un chiffre d'affaires de 5,06 milliards de DH avec la vente de pas moins de 26.000 véhicules en 2016. Ce qui représente 16% de parts de marché. Cette performance est la conséquence directe des investissements consentis en 2015 (8 succursales) du plan de développement, 2 milliards de DH, répartis entre 1 milliard entre 2008 et 2013 et autant programmés pour la période 2014-2020.

A terme, le groupe disposera de 100 succursales sur l'ensemble du pays. Pour 2017 uniquement, Auto Hall compte en ouvrir une dizaine. Ce qui représente l'équivalent de  quelque 120 millions de DH. Taroudant, Guelmim, Tan-Tan, Laâyoune, Boujdour, Sidi Ifni, Inezgane, Tamesna, Béni Mellal... sont autant de sites programmés cette année.
A fin 2016, le groupe a pu augmenter considérablement sa part de marché sur le segment des voitures particulières à 14%, grâce aux performances de ses marques phares Ford et Nissan. C'est la filiale Scama, importateur-distributeur de la marque Ford, qui a contribué le plus à la performance commerciale du groupe. En effet, Ford occupe le top 3 des ventes au Maroc, avec une nette progression des ventes et de la part de marché. L'an dernier, la filiale a pu écouler 16.442 unités, contre 11.922 en 2015, soit une  part de marché de 10,1%. La dynamique commerciale, le groupe la doit également à la marque Nissan qui a presque triplé les ventes depuis l'acquisition de la carte.

L'arrivée de Nissan a permis de faire un saut en 2015-2016. Pour rappel, les ventes de Nissan sont passées de 2.666 unités en 2014 à 5.420 en 2015 avant de monter à 6.540 l'an dernier. «C'est une performance supérieure aux objectifs que nous nous sommes fixés pour Nissan», tient à préciser Abderrahim Bachiri, directeur administratif et financier du groupe. A l'origine de ce dynamisme commercial, «une année exceptionnelle avec une progression des ventes de 23% sur l'ensemble du marché et un record de plus de 163.000 unités écoulées», rappelle Abdelouhab Naciri, DG de Scama. L'effet salon (Auto Expo), l'agressivité commerciale, la compétitivité des offres, l'élargissement des gammes, le SAV et les solutions de crédit sont autant de leviers déployés, poursuit  Naciri.

De l'avis de Abdellah El Moudden, directeur de la SMVN, il y a la conjugaison de plusieurs facteurs. D'abord, le rapport qualité/prix de nos marques, le positionnement de Nissan Qashqai, élu 2 fois de suite meilleur SUV au Maroc, le SAV, le réseau... En revanche, l'an dernier a été marqué par la compression des marges, consent le management. Ce qui a été compensé par l'effet volume et le SAV ainsi que l'entretien et la pièce de rechange. Sur le segment des VUL et des véhicules industriels, le marché s'est inscrit dans une tendance baissière «inquiétante». Ce qui relance le débat sur l'activation de la prime à la casse pour rajeunir le parc camions (Norme Euro5). Pareil pour le marché des tracteurs qui a baissé pour deux principales raisons: «la campagne agricole et le ralentissement de l'octroi de crédit bancaire», explique le PDG Guerraoui. 

Sur l'activité tracteurs, Auto Hall a cédé 260 engins contre plus de 500 en 2015, soit une baisse de 51%. Mais en dépit de la baisse généralisée des marchés des VUL et du matériel agricole, le groupe a consolidé ses parts de marché (+16%). Sur les véhicules industriels, la part de marché du groupe s'est établie à 40%, grâce à Fuso. Sur l'ensemble du marché VUL, Ford est numéro 1 du marché. Pour sa part, Mitsubishi reste un acteur majeur du pick up (n°1), Dongeng (5e), ford (7e) et  Nissan (10e). Tout porte à croire, selon le management, que 2017 connaître une forte dynamique commerciale sur le pick-up, le camion et le véhicule utilitaire...

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc