Régions

Fès-Meknès: Session marathon pour les élus

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4979 Le 13/03/2017 | Partager
Les points à l’ordre du jour adoptés après 8 heures de débats
Routes, développement rural, appui à l’emploi… en priorité
Une nouvelle zone industrielle à Ouislane-Meknès
fes_meknse_laenser_079.jpg

Elu avec l’appui des conseillers PJD, Mohand Laenser, président du conseil régional de Fès-Meknès, a eu de grandes difficultés à gérer les travaux de la session du mois de mars (Ph. L’Economiste)

Il s’en est fallu de peu pour que Mohand Laenser jette l’éponge lors de la session du conseil régional, tenue la semaine dernière à Taza. «Si vous souhaitez adopter ces projets, il faut voter. Si vous ne le voulez pas, tant pis», a lancé le président devant l’assemblée, à l’issue de cette session marathon qui a duré près de 8 heures. Un record!  
Pour rappel, Laenser avait été élu à la tête de la région Fès-Meknès avec l’appui des conseillers PJD. Certains l’assistent, comme vice-présidents, dans ses fonctions à la tête de la région. Toutefois, vu les revirements liés à la formation du nouveau gouvernement et leurs répercussions sur les relations entre les partis (PJD d’une part, et MP, RNI, UC et USFP de l’autre), il n’est pas exclu que les coalitions au niveau des collectivités territoriales soient fragilisées. C’est en tout cas ce qui ressort des débats tendus lors de la session ordinaire du mois de mars du conseil régional.

Quoi qu’il en soit, Laenser a réussi à faire valoir les projets de conventions de son bureau avec ses partenaires. «Le débat houleux, qui a précédé l’adoption d’un grand nombre de conventions, reflète la détermination des membres du conseil à défendre toutes les communes et provinces de la région», concède-t-il.
Les conventions, approuvées le 6 mars dernier, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre de la régionalisation avancée. Concrètement, l’assemblée régionale désire donner une nouvelle impulsion aux différents secteurs vitaux, particulièrement les routes, l’eau potable, la santé, l’enseignement, l’appui à l’investissement et l’emploi, le tourisme et la presse. Pour ce dernier volet, la région a conclu une convention avec l’agence MAP, qui sera dotée d’un budget annuel de 800.000 DH, afin de renforcer les activités de son pôle régional.

Le conseil régional a, par ailleurs, procédé à l’approbation d’un ensemble de conventions visant le développement rural. La région misera ainsi 57,75 millions de DH pour la réfection de trois routes à Taounate, 50 millions de DH pour l’approvisionnement en eau potable de plusieurs douars et 830.000 DH pour l’électrification de 60 foyers dans deux communes rurales.
En outre, les élus régionaux devront financer la réalisation d’une route, ainsi que la première tranche des travaux de construction d’un pont à Ifrane, pour 11 millions de DH.
Dans la préfecture de Meknès, le raccordement au réseau d’électricité de deux communes sera pris en charge par la région à hauteur de 2,98 millions de DH. Il en est de même pour l’achat de caméras de surveillance à Meknès (5 MDH) et d’ambulances au profit de communes rurales, la création de terrains de proximité et l’extension de la salle de gymnastique du complexe social et sportif 20 Août, dans la capitale ismaïlienne (3 MDH).

D’autre part, le conseil a donné son accord de principe pour contribuer au financement du programme de restauration du patrimoine architectural et urbain de Meknès et de deux opérations de recasement des habitants à El Hajeb. Il a aussi approuvé la création d’une zone industrielle à Ouislane-Meknès, ainsi qu’un projet ferroviaire dans la même ville.
La région appuiera aussi l’exploitation du projet «Olea Green-Food Meknès» relatif à la valorisation des sous-produits (biomasse de l’olivier) pour la production d’énergie électrique. Pour Fès, une prime pour la promotion de l’emploi dans la zone Fès-Shore est prévue. Une priorité à laquelle Laenser a réservé une enveloppe de 12 millions de DH. Signalons enfin que le gros du budget ira au programme de mise à niveau de la commune de Missour.
D’un investissement de 450 millions de DH (à l’horizon 2019), ce projet sera concrétisé en partenariat avec le ministère de l’Habitat.

Les projets du wali approuvés  

LA session du conseil régional a été également l’occasion pour l’adoption d’une convention entre la région, la wilaya et les gouverneurs des provinces. Lesquels sont désormais chargés d’assurer la mise en œuvre des projets.
Le wali de la région, Saïd Zniber, pour sa part, a proposé des projets relatifs à l’achat de matériel informatique et de caméras de surveillance au profit de la préfecture de police de Fès, des programmes intégrés de développement du tourisme rural dans la région, la réalisation d’un centre d’accueil, de conférences et de loisirs à Taounate et le financement de projets de protection de certaines agglomérations de Boulemane contre les inondations. Il a aussi suggéré la réalisation d’axes routiers à Ifrane. Tous ont obtenu l’aval des conseillers.

De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc