Habillage_leco
Entreprises

Ciments du Maroc: Malgré sa perte, l'industriel augmente son dividende

Par Franck FAGNON | Edition N°:4974 Le 06/03/2017 | Partager
Le cimentier versera 938 millions de DH aux actionnaires
Le change défavorable a entraîné un résultat déficitaire de 115 millions de DH
ciment_du_maroc_074.jpg

L'industriel a achevé l'année sur une perte de 115 millions de DH suite à la constitution d'une provision de 1,3 milliard de DH pour la dépréciation de sa participation dans Suez Cement Company. Les résultats opérationnels sont en hausse, mais ont ralenti par rapport à la cuvée 2015

L'effondrement de 55% de la livre égyptienne en 2016 a emporté dans son sillage les bénéfices de Ciments du Maroc. L'industriel avait déjà alerté le marché sur ses résultats, mais l'ampleur de la baisse est significative. Ciments du Maroc a enregistré une perte de 115 millions de DH (contre un bénéfice de 1 milliard de DH en 2015) du fait de la constitution d'une provision de 1,3 milliard de DH pour dépréciation d'actifs en Egypte. Le cimentier est propriétaire de 11% du capital de Suez Cement Company. Le montant de la provision tient également compte de l'augmentation du coût moyen pondéré des capitaux propres, explique le management.

La morosité de l'activité en Egypte ne semble pas décourager Ciments du Maroc qui tient à sa participation dans Suez Cement Company. «C'est un investissement de long terme. L'Egypte est en train de mener des réformes et la situation devrait s'améliorer dès que l'économie se redressera», confie un dirigeant.
Malgré le résultat déficitaire, Ciments du Maroc proposera aux actionnaires la distribution de 938 millions de DH, soit un dividende en hausse de 18% à 65 DH par action. La masse des dividendes sera sans doute puisée dans le report à nouveau qui se chiffre à 3,4 milliards de DH. En Bourse, le titre reste figé à 1.300 DH depuis cinq séances sur de petits volumes. Il affiche une hausse de 9% sur un an.

L'impact du risque Egypte sur les résultats cache des performances opérationnelles en hausse. Ces indicateurs progressent tout de même moins vite comparés à ceux de la cuvée 2015 en raison du ralentissement du marché. Le chiffre d'affaires opérationnel a progressé de 3,3% à 3,9 milliards de DH. Il est soutenu par une hausse de 0,7% des ventes contre un recul de 0,7% pour le marché. Les exportations, eux, ont enregistré une forte hausse, indique le management. Le cimentier développe en Guinée Conakry un projet de centre de broyage.
Sur le marché marocain, l'année a démarré du mauvais pied avec une baisse de 4% des ventes en janvier. Par ailleurs, la compétition entre les opérateurs devrait s'accentuer.

L'augmentation des capacités dans la zone de prédilection de Ciments du Maroc (Sud et Centre-Sud) avec l'investissement de LafargeHolcim Maroc dans le Souss devrait accentuer la compétition sur ces marchés. Dans le même temps, la filiale d'Heidelberg va développer ses activités dans le Nord avec la construction d'une usine à Nador. En attendant, la hausse des revenus et des coûts de production en repli ont permis d'améliorer l'excédent brut d'exploitation de 6,5% à 1,8 milliard de DH. Le résultat d'exploitation se fixe à 1,3 milliard de DH en progression de 9,8%.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc