Entreprises

Linge de maison: Ça se bouscule dans le top 5

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4971 Le 01/03/2017 | Partager
Le made in France domine le marché avec plus de 500 tonnes en 2016
L’offre marocaine reste relativement modeste
linge_de_maison_071.jpg

Avec un faible tonnage, le trio France, Espagne, Turquie parvient à avoir la meilleure valorisation de leurs produits

Très forte compétition sur les rayons du linge de maison. C’est en substance ce qui se dégage du salon Morocco Home. La vitrine du linge de maison et textile de décoration (linge de lit, boutis et couvre-lits, couvertures, couettes, oreillers, protège-matelas, linge de toilette, linge de table, coussins et plaids, rideaux et voilages) a accueilli plus de 300 exposants, en provenance d’une trentaine de pays: Chine, Turquie, Inde, France, Espagne, Portugal… Spécialistes de l’impression, fabricants de linge, professionnels du tissage, exportateurs… étaient présents et y ont exposé leurs produits et nouvelles collections. Le groupe Seritex y tenait un stand aux côtés de l’italien Cogne Macchine Tessili, de l’espagnol Ratera, du chinois China Texmatch et bien d’autres.

A la différence de la confection, l’offre marocaine de textile de maison est certes de qualité supérieure mais reste relativement modeste, essentiellement orientée vers le marché local et peu tournée vers l’export. Parmi les leaders marocains, figurent Balzatex, Mazafil, La Maison du blanc... qui arrivent, tout de même, à assurer de belles performances et toucher une clientèle à l’international. En plus d’un bon rapport qualité/prix, le made in Maroc dessert des marchés de niche avec du volume relativement réduit, aussi disparates que l’Afrique du Sud, Slovénie, Japon, Etats-Unis, Brésil, Europe, Moyen-Orient ou Afrique subsaharienne.
En termes d’importation, le premier fournisseur de linge de maison du Maroc est la France, avec plus de 533 tonnes de produits importés, pour un chiffre d’affaires d’environ 85,82 milliards de DH en 2016. Le deuxième fournisseur est l’Espagne (plus de 216 tonnes pour un chiffre d’affaires de plus de 37,48 milliards de DH). «Nous avons une parfaite connaissance du marché et nous nous différencions par la qualité de nos produits», soutient Sols, membre de la délégation espagnole au salon du linge de maison.

Autre espagnol à y tenir un stand, Ratera, leader mondial dans la machinerie: «Nous avons développé une expertise dans le domaine de la fabrication de machines à tresser et machines accessoires. Nous exportons dans plus de 120 pays à travers le monde, y compris le Maroc», affirme un cadre commercial. En revanche, le made in Turquie arrive en 3e position en termes d’exportation vers le Maroc. «Nous sommes une délégation de plus de 44 exposants turcs opérant essentiellement dans la production de textile», précise le représentant de l’ambassade de Turquie. L’import en provenance de Turquie a légèrement baissé, avec un différentiel de plus de 156 tonnes par rapport à 2015.

Le linge de maison importé de Turquie a tout de même atteint un pic de volume (environ 434 tonnes pour un chiffre d’affaires de plus de 33 milliards de DH). Le quatrième fournisseur du Maroc est l’Egypte avec plus de 352 tonnes de textile de maison importé en 2016, pour un chiffre d’affaires de plus de 24,14 milliards de DH. Pour sa part, le made in China arrive juste après avec 360,27 tonnes de linge importé (plus de 20 milliards de DH en valeur). L’Hexagone, qui était en 2015 le premier fournisseur de linge de maison du Maroc, a conservé sa place de leader. Cela n’a pas été le cas pour la Turquie, qui a vu son importance relative s’éroder dans les approvisionnements marocains, malgré les subventions à l’export dont bénéficient ses exportateurs.

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc