Habillage_leco
Entreprises

Snop multiplie les marchés à l’export

Par Jaouad MDIDECH | Edition N°:4966 Le 22/02/2017 | Partager
Brésil, Colombie, Inde, Russie, Espagne... les débouchés
Un cas d’école qui table sur un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros en 2017
tajeddine_bennis_a_066.jpg

Tajeddine Bennis, DG:  Nous avons commencé par décrocher le marché Logan Tanger et Somaca. Ensuite, les usines Renault en Colombie, Brésil, Inde, Russie et Afrique du Sud, puis le véhicule «Captur» pour le site Renault Valladolid en Espagne. Début 2016, nous avons décroché un marché de PSA à Vigo, mais également pour la future usine de Kénitra qui devrait démarrer son activité en 2019. Nous comptons avoir d’autres marchés auprès de Ford et de Volkswagen»
(Ph. J.M.)

- L’Economiste: Renault est votre principal client, un autre constructeur, PSA Peugeot, s’installe à Kénitra. Snop Tanger a du pain sur la planche…
- Tajeddine Bennis:
Notre implantation en 2011 au Maroc s’est décidée suite à notre nomination pour fournir l’usine Renault Melloussa pour les deux véhicules Lodgy et Docker.  Le démarrage a connu un franc succès et ce, grâce aux conditions favorables de notre implantation, à savoir l’appui de l’administration marocaine, l’environnement de travail à Tanger Free Zone et la qualité des ressources humaines. Ceci nous a amenés à décrocher le marché Logan Tanger et Somaca ainsi que les usines Renault en Colombie, Brésil, Inde, Russie et Afrique du Sud, puis le véhicule «Captur» pour le site de Renault Valladolid en Espagne. Début 2016, nous avons également décroché un nouveau marché pour l’usine de PSA à Vigo, mais également pour la future usine de Kénitra qui devrait démarrer son activité en 2019 avec une capacité initiale de 90.000 véhicules pour atteindre 200.000 en 2022.
Nous espérons également décrocher d’autres marchés auprès de Ford et Volkswagen. Ces constructeurs ont déjà procédé à des audits de qualification de nos processus à Tanger.

- Quel est le secret de cette réussite?
- La qualité de nos produits demeure parmi les fondamentaux du développement de notre portefeuille clients. D’ailleurs, c’est notre souci au quotidien et cela paie. En 2015, nous avons décroché le prix national de la qualité dans la catégorie des grandes entreprises. La même année, nous avons été qualifiés le premier site fournisseur en Afrique de l’alliance Renault-Nissan à décrocher le rang de l’excellence «A».
Mais notre plus grande satisfaction reste la décoration par Sa Majesté le Roi de notre président du conseil de surveillance (ndlr: M. Pinaire) lors des Assises de l’industrie en février 2013 à Tanger.

- Aucune crainte? Pas de zones de turbulences?
- La stabilité politique au Maroc, la vision stratégique du plan d’accélération industrielle 2014-2020, la qualité des infrastructures portuaires, routières, les plateformes industrielles intégrées ainsi que la qualité des ressources humaines sont autant d’atouts très forts pour le développement et la prospérité de l’industrie automobile. Ceci dit, nous devons aller plus loin en termes de développement et densification du tissu de sous-traitance autour de nos usines et assurer une amélioration de la compétitivité de notre activité. Nous pouvons schématiser notre activité à un olivier planté sur une pente. Plus ses racines sont profondes, plus il tiendra au sol et résistera aux averses.
La concurrence régionale demeure très forte et nous devons maîtriser également la qualité de nos produits et nos dépenses.
En contrepartie, si l’activité emboutissage se développe comme prévu, nous parlons d’un besoin potentiel de plus de 1 million de tonnes à l’horizon 2023. Ce qui est de nature à assurer un excellent développement à Maghreb Steel.
- Il n’y a pas que Snop en matière d’emboutissage et de profilage, il y a des concurrents comme Tuyauto par exemple…
- Il y a GMD, Tuyauto et Leman, mais aussi Renault, et bientôt PSA. Ils sont plutôt des confrères et font partie de l’écosystème métal-emboutissage. Nous sommes dans une logique de coopération et de complémentarité.

- Quid des projets d’avenir?
- Notre avenir réside dans notre capacité à nous adapter aux exigences de nos clients, à savoir qualité, compétitivité et flexibilité. Il y a tout d’abord les nouvelles versions de Lodgy, Docker et Logan, mais aussi la plateforme de véhicules PSA qui seront assemblés à Kénitra ainsi que Ford et Volkswagen qui sont actuellement dans une logique de sourcing à partir du Maroc.
L’autre enjeu consiste à accompagner la stratégie du plan d’accélération avec à terme une capacité annuelle d’assemblage  de plus de 1 million de véhicules. Ce qui représente un potentiel énorme de croissance.

- Vous avez passé un contrat avec Maghreb Steel pour la fourniture de l’acier en bobine. C’est fini l’export?
- L’acier est stratégique pour nous dans la mesure où il représente plus de la moitié de notre chiffre d’affaires. Au Maroc, nous subissons un surcoût lié aux frais logistiques pour son importation. Dans le cadre du plan d’accélération industrielle et plus précisément l’écosystème emboutissage, le processus de validation de Maghreb Steel a été lancé par Renault et ses fournisseurs emboutisseurs et a abouti en 2016. Ainsi, nous recevrons les premières bobines dans les semaines qui suivent à prix raisonnable nous permettant ainsi d’être plus compétitifs à l’export.
La même démarche a été entreprise pour d’autres fournitures. Au sein de notre groupe, la décision a été prise il y a plus d’une année pour localiser une usine pour la conception et la réalisation d’outillages.
Dans cette optique, le taux d’intégration locale de notre activité est en voie de passer de 25 à plus de 70%. De manière générale, dans le cadre du plan d’accélération industrielle 2014-2020, la filière s’est engagée à faire évoluer le taux d’intégration de 33 à 65% à l’horizon 2020. Ce qui devrait permettre la création de plus de richesse, d’investissements et d’emplois. Le chiffre d’affaires de la filière devrait passe de 40 milliards de dirhams en 2014 à plus de 100 milliards à l’horizon 2020.

Propos recueillis par
Jaouad MDIDECH

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc