Entreprises

Propriété industrielle: Les brevets marocains montent en gamme

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4966 Le 22/02/2017 | Partager
Près de 13.000 marques immatriculées
Dessins et modèles: Le Maroc table sur le top 20 mondial
Les marques de plus en plus intégrées dans les stratégies des entreprises
propriete_industrielle_066.jpg

Les demandes de brevets d’invention ont augmenté de 21% en une année. Les dépôts d’origine étrangère ont progressé de 26% et ceux d’origine marocaine de 6%

De grandes avancées dans l’innovation. Le Maroc a progressé de 6 points depuis 2015 et figure dans le top 3 du classement africain après l’ile Maurice et l’Afrique du Sud. «Les performances en termes d’immatriculation de propriété industrielle y sont pour beaucoup dans ce classement», soutient Adil El Maliki, directeur général de l'Ompic. L’Office s’est fixé des objectifs ambitieux. Il compte hisser le Maroc dans le top 50 mondial des immatriculations de brevets d’invention, à l’horizon 2020.
Pour l’heure, le Royaume occupe la 64e place mondiale (classement 2016), avec une progression de 3 points par rapport à 2015. Le constat est que 20% des demandes de brevet sont d’origine marocaine, avec une amélioration de 38% en termes de qualité (critères de profitabilité satisfaisant).

Pour les marques, l’organisme cible le top 40 (actuellement 46e mondial). En 2016, 12.847 nouvelles marques ont été immatriculées, soit une augmentation du score de plus de 7%. La part des dépôts d’origine marocaine est de 56% avec une progression de 17%. «Les entreprises marocaines intègrent de plus en plus les marques dans leur stratégie de développement», précise Adil El Maliki. L’établissement public table sur un positionnement du Maroc parmi les 20 premières économies mondiales en termes de protection de dessins et modèles industriels, à l’horizon 2020 (actuellement 21e mondial avec 1.385 demandes d’enregistrement en 2016).

Sur les demandes d’immatriculation, il y a eu une augmentation de 2% avec une croissance de 5% des requêtes d’origine marocaine. En 2006, l’Office a mis en place un système d’opposition à l’enregistrement de marques afin de prévenir et traiter les conflits à l’amiable. Au total, 1.033 demandes d’opposition ont été déposées auprès de ses services, soit une hausse de 14%. 823 décisions ont été rendues dont 80% étaient justifiées, 14% rejetées et 6% partiellement justifiées.

Sur le registre des créations d’entreprises, 2016 aura été une année record avec plus de 74.000 intentions de création d’entreprise (certificat négatif), soit 39.896 constitutions d’entreprises personnes morales et 34.911 créations d’entreprises personnes physiques.
Sur un tout autre registre, celui des conclusions du rapport de la Cour des comptes par rapport à l'Ompic, Adil El Maliki précise que 80% des recommandations des magistrats ont été prises en compte. Le reste des mesures est en cours de déploiement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc