De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4962 Le 16/02/2017 | Partager

• Grosse levée du Trésor
Importante sortie du Trésor sur le marché domestique. Lors de la dernière opération d’émission par adjudication, il a levé quelque 4 milliards de DH. En face, la demande était encore plus importante avec un total dépassant les 23 milliards de DH. Cette sortie a particulièrement porté sur des maturités moyen et long terme (5 et 15 ans). Le règlement des bons souscrits interviendra le 20 février 2017. M.A.B.

• Ciment: Baisse des ventes de 4% en janvier
Selon le ministère de l’Habitat et de la Politique de la ville, la consommation nationale du ciment a démarré l’année 2017 avec une baisse de 4,08%. A fin janvier dernier, les producteurs ont pu écouler 1,16 million de tonnes contre 1,21 million à la même période en 2016. Par région, c’est Casablanca-Settat qui s’offre la part du lion (278.280 t), suivie de Tanger-Tétouan, Rabat-Salé et Marrakech-Safi. En revanche, Dakhla-Oued Dahab a consommé le plus faible tonnage le mois dernier, soit 6.878 t. A.R.

• ONEE: L’étude sur la caisse interne de retraite finalisée
L’étude sur les modalités de transfert de la caisse interne de retraite de l’Office national de l’eau et de l’électricité est finalisée. Plusieurs  scénarios sont envisagés, mais le choix dépendra des financements et donc de la décision politique. Depuis 2000, les nouvelles recrues de l’Office cotisent au RCAR. K.M.
• Énergie: Le Maroc vu par la Banque mondiale
Une nouvelle étude de la Banque mondiale sur le secteur des énergies indique que l’accès à l’énergie est généralisé au Maroc. Le Royaume est l’un des pays en voie de développement à disposer d’une bonne politique énergétique avec un cadre juridique pour les énergies renouvelables, souligne l’institution dans son étude «Regulatory Indicators for Sustainable Energy» (RISE). Mais si le Maroc déroche de bons scores en matière d’efficace énergétique et de politique de financement, il reste à la traîne en ce qui concerne la politique carbone et d’économie d’énergie pour les bâtiments publics. E.M.G.

• L’Onhym prolonge la licence de Gulfsands
Gulfsands Petroleum a annoncé avoir trouvé un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour la prolongation de 2 à 3 ans de son contrat de licence sur Moulay Bouchta (Fès). La société britannique indique que l’exploration du permis va désormais durer jusqu’au 19 juin 2017 «avec un programme de travail révisé». Ce dernier comprend l’acquisition de 200 km de données sismiques 2D, le retraitement des données sismiques 2D sélectionnées ainsi qu’une étude de terrain pour identifier les possibilités de réactiver les champs dormants. Le coût de ces opérations a été revu à la baisse à 2,5 millions de dollars contre 3,5 millions auparavant. Pour rappel, les estimations sur ce permis s’élèvent à 149 millions de barils de ressources brutes. E.M.G.

• Un recensement spécial des biens immobiliers
Le ministère de la Justice et des Libertés annonce 17 mesures anti-spoliation. Parmi elles, le recensement des biens immobiliers appartenant à des étrangers ou à des Marocains non résidents au pays. La légalité des actes (notamment notariés) et des contrats établis à l’étranger sera vérifiée auprès des autorités qui les ont produits. Le ministère de la Justice promet de «prendre les mesures qui s’imposent». Le mécanisme anti-spoliation va jusqu’à envisager les enregistrements audiovisuels lors de l’établissement des actes. Ce qui induit que notaires, avocats et adouls vont devoir s’équiper. Les notaires devront aussi créer des archives numérisées des conventions qu’ils rédigent. De leur côté, les secrétariats-greffes devront garder une copie papier et numériser les actes établis par un avocat. Ces mesures visent à contrer le faux et usage de faux. F.F.

• Projet de consultation en ligne pour les propriétaires
La Conservation foncière s’engage à mettre en place une publicité numérique qui permet aux propriétaires de connaître la situation juridique de leur bien. Un titre foncier renseigne généralement sur les ventes, saisies, hypothèques... dont il a fait l’objet. Une consultation en ligne sera ainsi ouverte aux usagers. Cette mesure fait partie de la feuille de route annoncée pour lutter contre la spoliation foncière. F.F.  

• Spoliation foncière: La grande offensive des victimes  
C’est fort probablement le plus grand événement jamais organisé autour de la lutte anti-spoliation foncière. Près d’une centaine de personnalités ont participé, hier à Casablanca, au meeting consacré à ce dossier politique et judiciaire. L’Association pour le droit et la justice au Maroc est à l’origine de l’initiative. Son président, Stéphane Vabre (lui-même victime ainsi que sa famille), s’est déplacé de France pour faire entendre la cause de l’association. Juriste de formation, Moussa El Khal est l’une des grandes chevilles ouvrières de cet événement. Cet anti-spoliateur déclaré a apporté un éclairage sur le sort réservé à certaines affaires de spoliation. Des victimes, notamment américaine et marocaine, ont témoigné sur leur calvaire devant des personnalités politiques, diplomatiques et judiciaires (voir aussi page 26). F.F.

• Les pharmaciens africains se réunissent à Marrakech
La 15e édition du salon Officine Expo, premier salon pharmaceutique en Afrique et le plus important en Méditerranée du Sud, se tiendra les 24 et 25 février à Marrakech. Cette année, le continent africain sera à l’honneur de ce rendez-vous qui sera marqué par l’organisation d’un «Meeting Pharma Africa». Plusieurs thèmes seront ainsi abordés: l’accès aux médicaments de qualité et leur distribution en Afrique, les modèles de partenariats économiques et techniques dans le secteur, et la coopération Sud-Sud pour développer la recherche scientifique et la formation. Rappelons que la dernière édition avait attiré 8.952 professionnels, dont 358 pharmaciens étrangers, 101 exposants. E.M.G.

• Azzedine Kettani, nouveau président de l’AmCham
Azzedine Kettani succède à Walter Siouffi à la tête de la Chambre américaine de commerce au Maroc (AmCham). L’avocat et professeur de droit des affaires à l’université Hassan II de Casablanca est le fondateur du cabinet Kettani Law Firm. Il participe activement à la Chambre de commerce internationale (CCI) ainsi qu’à la Chambre de commerce suisse et britannique. Membre du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (ICSID), basé à New York, et de plusieurs organisations internationales d’arbitrage, Kettani a reçu de nombreuses distinctions, dont l’Arbitration Lawyer of the Year en 2016. Récemment, il a accordé une interview à L’Economiste sur le recouvrement judiciaire (cf. www.leconomiste.com). E.M.G.

• La Conférence des grandes écoles élit son président
Réunis mardi dernier en assemblée ordinaire/extraordinaire, les membres de la Conférence des grandes écoles (CDGE) viennent d’élire leur nouveau président, pour un mandat de trois ans. Il s’agit de Moulay Ahmed Lamrani, patron du groupe HEEC (Marrakech). Jacques Knafo, président du groupe ESG, a été élu vice-président. A.Na

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc