Habillage_leco
De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4959 Le 13/02/2017 | Partager

• Bonnes perspectives pour les marchés financiers
Fortunes diverses sur les marchés financiers en perspective. Sur le monétaire, les analystes de BMCE Capital Gestion prédisent une stabilisation des niveaux de taux dans un intervalle compris entre 2,05% et 2,15% grâce au soutien de la Banque centrale via les pensions hebdomadaires. Sur l’obligataire, en revanche, la tendance est plutôt haussière. Les taux devraient, en effet, poursuivre leur légère correction haussière en raison d’un besoin du Trésor toujours aussi important (10,5 milliards de DH pour février). Sur le marché action, la dynamique haussière se poursuivrait à moyen terme. Attention, tout de même, à l’importante volatilité à la veille de la publication des résultats annuels 2016. M.A.B.

• Rachat d’actions: Un début d’année timide
Retour au calme au niveau des programmes de rachat d’actions en ce début d’année. A peine 2 émetteurs sur 6 ont procédé à des achats ou des ventes dans ce cadre. Il s’agit évidemment de Maroc Telecom qui est,  généralement, la société la plus active en matière de programme de rachat ainsi que Label’Vie. Addoha, Atlanta, BCP et Snep sont pour leur part restés inactifs en janvier puisque aucun mouvement n’a été enregistré dans ce cadre.  M.A.B.

• Revenus en devises: Le taux fiscal pour 2016
La Direction générale des impôts vient de rendre public le taux de change moyen pour le calcul des revenus perçus en monnaies étrangères au titre de l’année 2016. Ainsi, le cours moyen retenu pour l’euro a été fixé à 10,78 DH. Pour le dollar américain, il faudra compter 9,81 DH contre 13,21 DH pour la livre sterling (anglaise). H.E.

• BBoA, Top Performer RSE Pays émergents   
Et de 4 pour BMCE Bank of Africa. Le groupe maintient pour la 4e fois consécutive son leadership de «Top Performer RSE Pays émergents» en matière d’environnement. Il confirme son positionnement en tant que partenaire international de référence dans le financement climatique et à impact positif. BBoA obtient ainsi, au terme du rating extra financier réalisé auprès de 47 banques cotées au classement 2017 de VIGEO/EIRIS dans les «Pays émergents», les scores les plus élevés dans le domaine de l’environnement. M.A.B.

• Elastomer Solutions s’agrandit à Tanger Free Zone
Implantée à la TFZ depuis 2012, la société allemande Elastomer Solutions est spécialisée dans la fabrication de pièces plastiques et caoutchouc pour l’industrie automobile. Elle vient d’étendre ses activités à la TFZ à travers la création d’une nouvelle structure d’environ 3.000 m², dont la construction a été assurée par le groupe Tanger Med Zones. La société fournit, en tant qu’équipementier de rang 1 et 2, différents constructeurs automobiles parmi les grands noms du secteur en Europe. Son extension vient en réponse à la demande croissante tant du côté de Renault à Tanger et la Somaca qu’à celle prévue de PSA. A.A.

• L'école supérieure privée au bord de l'insurrection
Réunis samedi à Casablanca pour harmoniser leur position sur le dossier des accréditations des filières, les opérateurs de l'enseignement supérieur privé sont prêts à engager un bras de fer avec leur ministère de tutelle. Le principe de paiement est globalement accepté malgré quelques voix discordantes dans la profession. Tous les établissements ont jusqu'au 20 février pour déposer les dossiers d'accréditation. Les opérateurs accusent le gouvernement de vouloir noyer le poisson et réclament l'application de la loi, notamment l'article 52 de la loi 01-00 qui prévoit expressément le mécanisme d'équivalence des diplômes privés, qui est l'étape suivant l'accréditation. Pour l'instant, le ministère de l'Enseignement supérieur n'insiste que sur les accréditations des filières et la reconnaissance des écoles et passe sous silence la question cruciale de l'équivalence des diplômes. Au sein du secteur, des voix poussent au boycott des accréditations en attendant le prochain gouvernement.  A.S.

• Les «enseignants-stagiaires» changent de statut
Après deux semaines de vacances semestrielles, les «enseignants-stagiaires» regagnent, dès aujourd’hui lundi, leurs classes, mais avec un nouveau statut. Ils ne sont plus stagiaires, mais employés (à l’essai) du ministère de l’Education nationale. Ils ne seront définitivement titulaires que d’ici une année, après avoir réussi le test d’aptitude professionnelle. Pour rappel, 9.129 ont été admis au concours de recrutement de décembre dernier, sur un total de 9.279 candidats, soit un taux de réussite de plus de 98%. A.Na

• De nouveaux cahiers de normes pédagogiques
Entre 2015 et 2016, le ministère de l’Enseignement supérieur a préparé de nouveaux cahiers de normes pédagogiques, définissant les conditions de formation. Plusieurs cursus sont concernés, dont notamment les études doctorales et les filières médicales. Ces projets de CNP sont actuellement au SGG. Comme d’autres projets, ils sont condamnés à y rester, jusqu’à ce que le nouveau gouvernement soit formé. A.Na

• Spoliation: Une pétition pour l’abolition de la loi 39-08
Un groupe d’activistes vient de lancer une pétition en ligne pour l’abrogation de la loi 39-08 portant code des droits réels. Bien que sa promulgation soit louable, le texte présente d’importantes failles en ce sens qu’il ne protège pas assez les propriétés des citoyens bien qu’elles soient immatriculées à l’Agence de la conservation foncière. D’où des risques de spoliation. Si un propriétaire ne s’en rend pas compte avant un délai de quatre ans, il y a prescription. H.E.

• Affaire Brissot: La fin du procès approche
C'est le procès le plus emblématique des dossiers de spoliation foncière. L'affaire Brissot tire vers sa fin. Elle tourne autour d'un défunt couple casablancais dont les biens ont été ciblés. Vendredi dernier à la Chambre des crimes financiers, les plaidoiries se sont poursuivies tard dans la soirée. L'avocat du notaire Larbi Mouktafi a évidemment contesté l'existence d'un quelconque faux contrat de vente. Document qui a servi parmi d'autres aux accusés pour prétendre à la propriété «Rêve de crabes», une grande villa située sur la corniche de Casablanca. Ce procès a battu des records: des avocats ont plaidé deux jours en entier. La prochaine audience est fixée pour vendredi. F.F.

• Gouvernement: Benkirane campe sur ses positions
Abdelilah Benkirane persiste et signe. Lors de la réunion du Conseil national du PJD, tenue ce week-end à Bouznika, il n'a rien apporté de nouveau concernant la formation du gouvernement. Au moment où tout le monde s'attendait à une plus grande flexibilité du chef du gouvernement, il s'est accroché à sa position. Ça sera niet pour l'entrée de l'USFP au gouvernement. Même s'il devait «sacrifier la direction du gouvernement». Benkirane a estimé qu'il «ne peut pas accepter l'humiliation». Mais il a précisé qu'il «rejette l'option d'organisation de nouvelles élections», et se dit malgré tout «optimiste». M.A.M.

• Chabat répond aux accusations
Le patron de l’Istiqlal a fait une véritable démonstration de force, samedi dernier. Pour répondre à ses détracteurs, Chabat a réuni environ 2.000 cadres et militants de son parti à l’occasion d’un premier meeting régional tenu à Sidi Khyar (province de Sefrou). Lors de cette nouvelle sortie, il a tiré à boulets rouges dans toutes les directions (2M, PAM, Akhannouch…). «S’il y aurait des poursuites à mon égard, ce serait le procès politique du siècle», estime l’ancien maire de Fès. «Nous sommes prêts pour la confrontation et les débats d’idées», renchérit Abdallah Bekkali, membre du comité exécutif du PI. «L’ère du Tahakkom est révolue. Nous ne sommes pas un parti dont le SG est largué de l’avion au congrès», ajoute-t-il. Y.S.A.o

• Environnement: Un parc botanique pour Tanger
Tempête dans un verre d’eau pour le parc Donabo. Après enquête, l’abattage sauvage d’arbres dont s’est prévalu certaines association de défense de l’environnement ne serait en fait qu’une opération de nettoyage des arbres malades en vue du lancement d’un projet de parc botanique, selon Malika El Alaoui, responsable du projet. Cette dernière assure avoir en sa disposition l’ensemble des autorisations nécessaires pour mener son projet dont le traitement ou l’abattage des arbres malades. Un projet définitif, en cours d’élaboration sera d’ailleurs présenté sous peu aux autorités pour son approbation, un avant-projet ayant déjà été présenté l’année dernière au Centre Régional de l’Investissement. A.A.

• Un colloque pour atténuer les effets des changements climatiques
Marrakech abritera les 4 et 5 mai prochain la 19e Université de printemps de l’audit social ainsi que les 3e Rencontres internationales des sciences du management (RISM). Chercheurs et praticiens y débattront sur le rôle de l’entreprise en tant qu’acteur majeur pour la concrétisation de solutions afin d’atténuer les effets des changements climatiques. Au programme sont notamment prévus des réflexions, des témoignages ainsi que diverses communications. K.A.

• Diabète: Un atelier pour lutter contre l’hypoglycémie
Casablanca abritera le 26 février prochain le troisième atelier pédagogique et pratique d’éducation thérapeutique organisé par l’école de diabète «Africa Diabetes School». Un évènement doté d’une approche ludique et interactive destiné aux enfants diabétiques de type 1 puis à leurs enfants. Le rendez-vous sera animé par le docteur Othmane Boumaalif, médecin généraliste de pratique libérale à Casablanca et portera plus exactement sur le thème «Que ferai-je en cas d’hypoglycémie». K.A.

• Première grève des pharmaciens le mardi 7 mars
La Fédération nationale des syndicats des pharmaciens appelle à une grève générale à Casablanca, le mardi 7 mars en protestation «contre l’anarchie des gardes». Une autre devrait suivre mais à l’échelle nationale pour défendre un cahier revendicatif plus large (cf.L’Economiste du 7 février 2017). H.E.

• BOA Capital sponsorise l’AG de la FANAF
Forte participation de BOA Capital à la 41ème assemblée générale de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national africaines (FANAF) se tient du 13 au 16 février 2017 à Marrakech. La banque d’affaires de BMCE Bank of Africa spécialisée dans les marchés sub-sahariens, participera à en tant que sponsor platinium. Elle y développera un thème d’importance «WBI-1er indice obligataire de la région UEMOA» dans le but de présenter l’opportunité pour des institutionnels de s’appuyer sur ce type d’outil afin de benchmarker la performance de leurs portefeuilles obligataires. M.A.B.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc