Economie

Tourisme: Le Maroc fait sa promotion à Dakar

Par El Hadji Mamadou GUEYE | Edition N°:4959 Le 13/02/2017 | Partager
L’ONMT installe son premier siège Afrique
Objectif: promouvoir Fès et renforcer l’échange d’expertise
tourisme_maroc_dakar_059.jpg

Abderrafie Zouitene, DG de l’ONMT, serrant la main à Maimouna Ndoye Seck, ministre sénégalaise du Tourisme et du Transport aérien lors de l’inauguration du premier siège africain de l’ONMT à Dakar (Ph. E.M.G.)

Une première. L’Office national marocain du tourisme (ONMT) a inauguré jeudi 9 février son premier siège africain à Dakar. Un événement organisé dans le cadre de la 3e édition de Semaine de la gastronomie et de la culture marocaine qui se tient jusqu’au 14 février dans la capitale sénégalaise. Pendant une semaine, la culture et les mets du Royaume seront ainsi à l’honneur avec plus de 300 invités venus savourer les différentes spécialités nationales (tajine, salades marocaines, gâteaux, pâtisserie, thé à la menthe…) lors d’une soirée organisée à l’hôtel Radisson Blu. Le tout agrémenté d’une présentation du Maroc, de ses richesses culturelles et artistiques ainsi qu’une démonstration remarquée des Gnaouas.

Le nouveau bureau de l’ONMT sera dirigé par Jalal Imani et se situe sur la route des Almadies, quartier huppé de Dakar. «Cette nouvelle représentation permettra de renforcer la coopération dans le domaine du tourisme, notamment dans les volets de la formation, de la communication digitale, l’échange d’expertise et la participation aux salons», explique le directeur général de l’ONMT, Abderrafie Zouitene, lors du lancement officiel du bureau en présence de l’ambassadeur du Maroc au Sénégal, Taleb Berrada, du président délégué du CRT de Fès, Ahmed Sentissi, de la ministre sénégalaise du Tourisme et du Transport aérien, Maimouna Ndoye Seck, et de plusieurs responsables sénégalais du secteur.

«L’objectif est également de consolider les relations sud-sud entre le Royaume et l’Afrique, particulièrement avec le Sénégal en développant le tourisme balnéaire, médical, culturel et cultuel». Les deux pays, pour rappel, avaient conclu une série d’accords lors de la tournée royale en novembre dernier, dont un couvrant la coopération dans le domaine du tourisme entre l’ONMT et l’Agence sénégalaise de promotion touristique (ASPT). «Le lancement de ce bureau Afrique est le premier jalon dans la mise en œuvre du partenariat entre l’ASPT et l’ONMT», précise la ministre sénégalaise Maimouna Ndoye Seck.

onmt_dakar_059.jpg

L’Office marocain compte aussi sur cette nouvelle stratégie pour booster les arrivées depuis le Sénégal. En effet, plus de 200.000 touristes africains, dont près de 60.000 Sénégalais, visitent le Royaume chaque année selon les données officielles de l’Office. Un chiffre encore en dessous du potentiel du continent du fait notamment du prix élevé des billets d’avion. Même si la mise en place de lignes low cost est évoquée entre Dakar et Fès, ce projet tarde encore à se concrétiser. «Il faut qu’il y ait une compagnie low cost marocaine en plus de la compagnie nationale Royal Air Maroc pour donner une nouvelle impulsion aux flux entre les deux pays. Il est paradoxal que les tarifs aériens soient plus élevés en Afrique alors que le pouvoir d’achat y est beaucoup plus faible», avance Zouitene.

Une grande partie des touristes sénégalais est d’ailleurs constituée de fidèles de la confrérie tijanie, l’une des plus importantes en Afrique. Ces derniers se rendent surtout dans la capitale spirituelle pour visiter la Zaouia Tijania. Un créneau sur lequel l’Office souhaite capitaliser pour attirer un nombre de visiteurs plus conséquent. Le lancement de la ligne Dakar-Fès avec un prix aller-retour qui ne devrait pas dépasser ( 2.000 DH ) pourrait ainsi intervenir prochainement. L’ONMT ne compte pas se limiter à Dakar et prévoit également l’ouverture d’un autre bureau de représentation à Abidjan (Côte d’Ivoire). Les deux nouvelles entités permettront ainsi de toucher toute l’Afrique de l’Ouest.

Sur le volet du tourisme religieux, une composante très importante de l’offre pour l’Afrique de l’Ouest, les échanges se poursuivent. Une rencontre a été organisée avec les familles tijanies. À Dakar, quelques agences de voyages offrent des promotions touristiques comprenant des packages avec visites dans trois ou quatre villes marocaines avec, la plupart du temps, Fès comme partie intégrante du circuit. «Avec un renforcement des capacités aériennes et des prix compétitifs, il sera possible d’atteindre rapidement les 400.000 touristes africains par an», estime le DG de l’ONMT.

DNES El Hadji Mamadou GUEYE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc