Habillage_leco
Entreprises

La CGEM courtise les MRE

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4959 Le 13/02/2017 | Partager
Création d’une région virtuelle, la 13e du nom
Objectif: intégrer plus de 300.000 entrepreneurs d’ailleurs
miriem_bensalah-chaqroun_059.jpg

 «Nous avons prévu d’ouvrir des antennes  à l’étranger dans un avenir très proche», annonce Miriem Bensalah-Chaqroun, patronne des patrons (Ph. Jarfi)

Le besoin de créer un écosystème, des ponts entre le Maroc et les MRE entrepreneurs est devenu une évidence. En témoigne la récente signature d’une convention entre la Confédération patronale et le ministère chargé des Marocains résidents à l’étranger et des Affaires de la migration.

Initié par le patronat, le programme est appuyé par le ministère chargé des Marocains résidents à l’étranger (MEM). La Confédération a décidé de regrouper l’ensemble des forces vives et entrepreneurs marocains de l’étranger dans une entité économique virtuelle. Ce qui en fera la 13e région de la CGEM. «L’espace accueillera les entrepreneurs dans un cadre identique aux antennes régionales et facilitera leur intégration dans l’économie marocaine», soutiennent les dirigeants du patronat.

Forte de plus de 5 millions, la communauté des Marocains du monde compte plus de 5.000 associations à travers 128 pays et plus de 300.000 entrepreneurs. Selon une étude du ministère des MRE, 60% des Marocains résidents à l’étranger veulent entreprendre au Maroc. Les indicateurs du département de Anis Birrou révèlent que les transferts de MRE ont augmenté de 4,1%, passant de plus de 23,37 milliards de DH fin mai 2015 à plus de 24,32 milliards de DH au titre de la même période en 2016.

Ceci étant dit, un certain nombre de contraintes subsistent encore dans l’acte d’investir au pays d’origine. De nombreux entrepreneurs résidant à l’étranger se plaignent d’un accès difficile à l’information fiable et actualisée sur la structure du marché, les démarches à mener, les taxes et impôts, ou encore la bureaucratie... Aujourd’hui, la communauté d’entrepreneurs  souhaite la mise à disposition d’outils de mise en relation physique et virtuels. La plateforme vise à intégrer les MEM dans le monde des affaires au Maroc, promouvoir les entreprises qu’ils gèrent, quels que soient leur secteur d’activité et leur taille. Selon la CGEM, le programme permettra aux entreprises membres d’être mises en relation et de bénéficier d’accompagnement individuel.

La plateforme BtoB sera dotée d’un portail, géré par la CGEM. «Nous avons prévu d’ouvrir des antennes à l’étranger dans un avenir très proche», précise Miriem Bensalah-Chaqroun, patronne des patrons. Le lancement de l’interface et les adhésions en ligne sont annoncés pour avril-mai prochains. Le portail permettra aux MEM d’adhérer à la CGEM, d’échanger avec des entrepreneurs et opérateurs, voire se constituer en force de propositions. Le public cible y bénéficiera de services de gestion administrative, mise en relation, conseil, conciergerie, agence immobilière…

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc