Habillage_leco
Régions

Casablanca: Sindibad revoit son positionnement

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4956 Le 08/02/2017 | Partager
Bilan d’étape après un an et demi d’exploitation
Adaptation de l’offre, animation, événementiel… les nouveautés
filip_de_wite_4956.jpg
«Nous avons pris l’engagement de faire de ce parc un site accessible à tous les Casablancais», indique Filip De Witte, directeur du site (il a été aussi DG du parc d’Astérix) 

Un an et demi après son lancement, c’est l’heure du bilan pour Sindibad. Le parc d’attraction revoit à la fois son positionnement et ses tarifs pour mieux coller à la demande locale. «Un an et demi, c’est court dans la vie d’un parc. Nous sommes là pour une période de 30 ans», explique Rachid Bennani, directeur général du parc. 

Après cette période d’observation, le parc adapte donc son offre. La révision de la tarification en décembre dernier (cf. édition du 9 décembre 2016) a été un préalable à cette adaptation. 
En effet, le système de diamants, jugé trop compliqué, a été abandonné au profit d’une tarification plus simple. Ainsi, un forfait bracelet permet aujourd’hui d’accéder en illimité à toutes les attractions (alors qu’auparavant il fallait payer pour chaque attraction en plus du ticket d’entrée à 25 DH). L’acquittement à l’entrée d’une somme, fixée à 60 DH en semaine et 75 DH en week-end, permet à tous de profiter du parc et de ses 16 attractions, durant toute la journée, ainsi que du parc animalier. Seules les activités sportives restent payantes (tyrolienne, balade en Segway, pédalo…).
Cette révision tarifaire s’imposait, car, «passée la période de découverte, le nombre de visiteurs commençait à décliner», explique le management. En effet, la consommation des attractions était en deçà des attentes (d’autant plus que le parc misait au départ sur plus d’un million et demi de visiteurs par an). Cette période de correction était nécessaire, d’autant plus qu’au départ le parc a surtout dupliqué ce qui se faisait en Europe. Aujourd’hui, Sindibad espère reconquérir une plus large clientèle. «Nous avons pris l’engagement de faire de ce parc un site accessible à tous les Casablancais», indique Filip De Witte, directeur du site (il a été aussi DG du parc d’Astérix).
En tout cas, le management est décidé à accompagner l’offre en améliorant notamment les volets événementiel, marketing, développement… Le parc propose ainsi une panoplie de solutions sur mesure pour des réunions de travail, team building, soirées à thème, séminaires, anniversaires… Et pour animer le site, une parade est prévue avec un bateau, des marionnettes, des personnages… 
Fruit d’un investissement de 388 millions de DH, dans le cadre d’un PPP (cf. édition du 31 juillet 2015), «le parc Sindbad s’étale sur une trentaine d’hectares, ce qui en fait l’un des plus grands parcs outdoor au Maroc, voire en Afrique, en superficie, en nombre d’attractions…», assure Filip De Witte.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc