De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4946 Le 25/01/2017 | Partager

• Le dialogue 5+5 Finance tient sa première réunion
Co-présidée par Mohamed Boussaïd, ministre de l’Economie et des Finances et Michel Sapin, ministre de l’Economie et des Finances français, la première réunion du dialogue 5+5 Finance s’est tenue mardi 24 janvier à Paris. Selon Boussaid, les discussions se sont focalisées sur la transparence financière et l’importance de la mise en place des normes définies par le Groupe d’action financière (GAFI). Et ce, afin de lutter contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.  La coopération fiscale, douanière  et les instruments financiers pour financer l’économie verte figure aussi parmi les sujets abordés.
Ce forum informel réunit les pays de la méditerranée occidentale du Nord (Espagne, France, Italie, Malte et Portugal) et les pays de l’Union du Maghreb arabe au Sud (Maroc, Algérie, Libye, Mauritanie et Tunisie). K.M.

• Logistique/Fret maritime: Les bons points du Maroc
Le Maroc est 22e (21e en 2016) dans l’«Agility Emerging Markets Logistics Index 2017», un classement qui regroupe les 50 marchés émergents les plus importants dans le domaine de la logistique. Cinquième dans le monde arabe, le Royaume talonne l’Afrique du Sud (21e) et l’Égypte (20e). L’indice souligne notamment que la voie maritime UE-Maroc affiche la meilleure croissance (+25,9%) parmi les 10 lignes les plus performantes avec 14,1 millions de tonnes de fret en 2016. Elle devance les lignes États-Unis/Mexique (+12,1%), UE/Arabie Saoudite (12,1%) et États-Unis/Brésil (+11,7%). Les marchés les plus prometteurs restent la Chine, l’Inde et les Émirats arabes unis. E.M.G.

• La loi spoliatrice dans le viseur de la société civile
L’Association pour le droit et la justice au Maroc (ADJM) tient mi-février 2015 à Casablanca une grande rencontre sur la lutte anti-spoliation foncière. Le Code des droits réels, dit «la loi spoliatrice», est dans le viseur. Ministères, fondations Hassan II pour les Marocains résidant à l’étranger, CNDH, Conseil consultatif des Marocains du monde, journalistes, auxiliaires de la justice ont été conviés par l’association que préside Alexandro Segarra. Le Pr Michel Rousset va intervenir comme président d’honneur de l’ADJM. Ce spécialiste du droit administratif a enseigné des générations de juristes marocains et français. L’auteur d’une «Vie marocaine: 1963-2013» est également un grand défenseur des victimes de spoliations. Il a signé, avec Me Viviane Sonier et de l’association des victimes, la lettre ouverte adressée l’été 2015 au Souverain (cf. L’Economiste du 17 juillet 2015). F.F.
• Les avocats planchent sur la réforme de la profession
L’association des barreaux du Maroc s’est réunie vendredi dernier à Marrakech pour discuter de la refonte de la loi régissant les avocats. Chaque barreau a dû présenter sa proposition de réforme. Avec l’idée d’élaborer un projet homogène et d’en adresser la version finale au ministère de la Justice et des Libertés. Exemple: les avocats semblent plus enclins à ce que les candidats à la profession d’avocat pourraient se faire exiger un master en droit (Bac + 5) au lieu d’une licence. Le barreau est un gros pourvoyeur d’emploi: 11.400 avocats à fin octobre 2015. Les droits d’inscription à l’Ordre peuvent atteindre les 150.000 DH pour les nouveaux inscrits et beaucoup plus pour les salariés reconvertis dans la profession d’avocat! Unifier et harmoniser les droits d’entrée aux barreaux est une urgence. F.F.

• La startup africaine de l’année
La cérémonie de remise de prix de la première édition du concours startup africaine de l’année «Startup of the year/Africa 2017» est programmée pour ce 26 janvier à Casablanca. Sur plus de 100 start-up en lice, 20 ont été présélectionnées. Lancé en novembre dernier, en marge de la COP22, ce concours est organisé par le groupe OCP en association avec le magazine collaboratif Bonjour Idée. M.K.

• Maroc Web Awards, plus qu’une semaine pour le dépôt des candidatures
Dix ans après leur lancement, les Maroc Web Awards sont la plus grande compétition web récompensant les créateurs de contenus de la région Mena. Des centaines d’internautes marocains se disputent actuellement l’un des 15 trophées qui seront décernés aux lauréats de la 10e édition dans des catégories allant de la conception d’applications à la photographie et à la vidéo, en passant par les startups innovantes. Le dépôt des candidatures a été étendu et se terminera le 30 janvier 2017. A noter que la vidéo promotionnelle de présentation des candidats n’est plus obligatoire, vu que celle-ci a constitué un frein pour un certain nombre d’entre eux. Plus de 458.000 votes ont été comptabilisés et près de 5,8 millions de pages vues sur le site web officiel sur une période de 3 semaines. R.B.

• Indemnités des parlementaires: Le PAM donne l’exemple
L’état major du PAM a donné instruction à ses parlementaires de céder leurs indemnités mensuelles, pour la période précédente, marquée par la vacance des deux chambres du Parlement. Le PAM a justifié cette décision par le respect du principe de reddition des comptes et la corrélation de l’indemnité au travail effectif. M.A.M.

• Oualalou l’essayiste revisite la Chine
L’ex-ministre des Finances, Fathallah Oualalou, signe un essai sur «La Chine et nous: Répondre au second dépassement». Il sera l’invité de la librairie Carrefour des livres ce 27 janvier à Casablanca. L’auteur, membre influent du parti socialiste (Usfp), retrace «les transformations progressives que l’économie chinoise» a connu depuis les années 1970. L’économiste sonde ainsi le changement de leader politique chinois, la posture du pays le plus peuplé de la planète face à la crise économique mondiale de 2008, son rang de 2e puissance économique, son implantation en Afrique... Egalement ex-maire de Rabat, le Pr Oualalou veut «amener Marocains, Maghrébins, Arabes, Sud-méditerranéens et Africains à comprendre et tirer profit» de la trajectoire de l’empire du Milieu. F.F.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc