Société

Et de 3 pour la Sahraouiya!

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4944 Le 23/01/2017 | Partager
Le raid solidaire au féminin se tient à Dakhla du 30 janvier au 5 février
30 équipes de différentes nationalités prendront le départ
sahraouiya_044.jpg

Le raid solidaire au féminin invite les participantes à se dépasser durant 5 jours avec près de 4 heures de compétition dans diverses disciplines, notamment la course à pied, le VTT, le canoë, une course de nuit dans les dunes et des épreuves surprises (Ph. Sahraouiya)

C’est parti pour une troisième édition du raid solidaire féminin Sahraouiya. Suite au succès des éditions précédentes, cet événement sportif alliant compétition, esprit d’équipe, dépassement de soi, sensations fortes et bien évidemment solidarité, revient du 30 janvier au 5 février à nouveau entre mer et désert, dans la région de Dakhla. «Ce raid concerne les femmes sportives, ou un peu moins, qui y participent au profit d’associations. L’esprit est de créer cette solidarité au niveau de la compétition. Chacune d’entre elles le fait pour une association de son choix ou est initiée à en accompagner une», précise Leila Ouachi, présidente de la Fondation Lagon de Dakhla et fondatrice du raid.

Après avoir compté la participation de 25 équipes venues de France, d’Espagne, des Etats-Unis, du Cameroun... lors de la deuxième édition, cette année, ce ne sont pas moins de 35 binômes qui prendront part  à cette aventure humaine dont plusieurs recevront des dotations financières afin de concrétiser leurs actions sociales. Côté compétition sportive, la Sahrouiya participera chaque jour à différentes épreuves et défis issus des raids de l’univers multisports comme le trail, le VTT, le canoë, le run& bike, bootcamp... Des épreuves surprises seront également au rendez-vous ainsi qu’une course de nuit de 10 km dans les dunes.

«La Sahraouiya est une battante. Qu’elle soit femme au foyer ou active, c’est aussi une femme de défi, qui est très solidaire et dans le partage», note Leila Ouachi. D’ailleurs, parmi les compétitrices de cette année, se trouve Gisela Pulido, plus jeune championne du monde dans l’histoire du kitesurf. La sportive de haut niveau fera partie des Sahraouiyates avec son binôme Mercedes Garcia, fondatrice de l’association Kids dreamersproject. Cette ONG, qui récolte des fonds pour les enfants défavorisés en Espagne, a également pour objectif de permettre à des enfants de Dakhla, ville du kitesurf, d’apprendre ce sport.

A l’instar de l’année précédente, deux marraines soutiennent le raid. Aïcha Ech-Chenna, qui oeuvre depuis plus de 30 ans dans l’assistance et l’intégration des mères célibataires à travers l’association Solidarité féminine, et Latifa Cherif, qui vient en soutien et en accompagnement aux femmes atteintes de cancer du sein à travers l’association «Amis du ruban rose». «Nous participons à Sahraouiya car c’est un raid solidaire avant d’être sportif. Nous voulons véhiculer un message d’espoir et prouver que malgré le cancer, nous vivons normalement et relevons le défi comme toute autre personne» a souligné Latifa Cherif.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc