Competences & rh

Environnement Trois éco-écoles primées

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4935 Le 10/01/2017 | Partager
Le «Pavillon vert» pour 2 d’entre elles, et le bronze pour la 3e
Les établissements de la province d’Ifrane engagés pour l’environnement

Nouvelle distinction pour Ifrane dans le domaine environnemental. Deux écoles de la capitale de l’Atlas viennent de remporter le label «Pavillon vert» de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement. Il s’agit des établissements «Annasr» et «Assalam» figurant désormais sur la liste des écoles écologiques (éco-écoles). L’établissement éducatif «Arriad» de la même province a, quant à lui, décroché une médaille de bronze pour ses initiatives en faveur de la protection de l’environnement.

La cérémonie de remise de ces titres s’est déroulée vendredi dernier, en présence notamment de Youssef Belkasmi, secrétaire général du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Mohamed Dali, directeur régional de l’Aref Fès-Meknès, et Abdelhamid El Mazid, gouverneur de la province d’Ifrane.

En fait, le label «Pavillon vert» est octroyé par la Fondation Mohammed VI en reconnaissance de leurs efforts déployés pour inculquer aux jeunes les bonnes pratiques de protection de l’environnement et en signe d’encouragement pour qu’ils persévèrent dans ce sens. A Ifrane, les établissements scolaires s’activement énormément dans le domaine de l’environnement. C’est Ahmed Mrini, directeur provincial du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, qui l’affirme. Selon lui, quelque 19 sur les 53 écoles primaires publiques que compte la province et 5 autres établissements privés sont impliqués dans ce programme au titre de 2016.

Trois ans plus tôt, les écoles respectives de « Bir Anzarane» d’Ifrane, «Cadi Ayyad» et «Abdelkrim Khattabi» d’Azrou, avaient été primées du label «Pavillon vert», rappelle Kenza Khellafi, représentante de la Fondation. Pour elle, «ce programme est une démarche pédagogique et volontariste qui incite les élèves à jouer un rôle actif et à établir un diagnostic de leur lieu de vie afin de remédier aux problèmes environnementaux soulevés».

Elèves, enseignants, élus locaux, parents d’élèves, administration scolaire et associations trouvent dans cette initiative un vrai projet de fertilisation croisée. Ce processus, basé sur les éléments d’un programme de management environnemental, comprend un grand nombre de parties prenantes. Toutefois, c’est la jeune génération qui a le rôle le plus important et cette distinction n’est octroyée qu’aux écoles qui mettent l’éducation à la protection de l’environnement au centre de leur programme.

Pour sa représentante, la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement déploie des efforts tous azimuts pour servir la cause environnementale au Maroc en général et dans les établissements scolaires en particulier à travers les programmes «éco-écoles» et «jeunes reporters pour l’environnement».

Bonnes pratiques

Inculquer aux jeunes les bonnes pratiques de protection de l’environnement. Telle est l’ambition de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, à travers l’octroi du label «Pavillon vert». Cette distinction est attribuée aux écoles eu égard à leur respect des objectifs du programme scolaire écologique dans les domaines de l’eau, de l’énergie et de la biodiversité. Notons enfin qu’éco-écoles est un programme international lancé par la Fondation Mohammed VI, après son adhésion à la Fondation de l’éducation à l’environnement en 2002, dans le cadre d’une convention de partenariat signée avec le MEN, et en 2010, à l’occasion de la célébration de la journée de la terre.

L'Economiste vous conseille

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc