De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4934 Le 09/01/2017 | Partager

• Nouveau record du paiement par carte en 2016
Le record du paiement par carte a encore été battu en 2016. Au terme de l’exercice précédent, ce sont plus de 40,4 millions de transactions qui ont été recensées chez des commerçants et sur les sites marchands affiliés au CMI, pour un montant qui a dépassé les 26 milliards de DH. En nombre, l’évolution est de 23,5%, alors qu’en valeur, la hausse ressort à 13,8% par rapport à 2015. M.A.B.

• L’achat en ligne superforme aussi
A l’image du paiement par carte, le paiement en ligne tend aussi à se démocratiser.
Le règlement sur internet par carte bancaire franchit un nouveau cap en 2016. Le nombre de transactions a ainsi bondi de 47% pour dépasser les 3,6 millions d’opérations. Dans ce sillage, le montant de ces paiements en ligne s’est chiffré à plus de 1,7 milliard de DH, affichant une hausse de 32%. M.A.B.

• Encore des petits «bugs» à la Bourse de Casablanca
Dans ses prérogatives, l’AMMC contrôle la Bourse de Casablanca. En 2015, le régulateur a relevé au travers ses missions de contrôle du marché boursier dix sept incidents non critiques. Ceci étant, l’ex-CDVM relève, toutefois, que l’un des incidents a nécessité le report de l’ouverture de la séance à 13h15 du même jour enregistré, en raison de la défaillance d’un composant électrique. L’AMMC dit que des actions correctives et des mesures de prévention ont été mises en place afin d’éviter la reproduction de ce type de bug. M.A.B.

• Automobile: Magneti Marelli prépare une implantation
Le géant industriel italien des équipements et composants automobiles, filiale du groupe Fiat Chrysler, est en phase d’approche en vue d’une prochaine implantation d’une usine au Maroc. Il pourrait y développer des activités de fabrication d’amortisseurs, selon nos informations, sans davantage de détails sur cet investissement. Des représentants de l’équipementier devraient rencontrer dans les prochaines semaines plusieurs industriels locaux pour préparer son sourcing. S.F.
 
• Accent mûrit son projet d’introduction en Bourse

La société marocaine de fabrication et de vente de matériel informatique (Accent) projette d’opérer son entrée en Bourse dans les trois ans à venir. «Il faut d’abord atteindre une vitesse de croisière, mais nous sommes sur un bon élan», confie, à L’Economiste, Abdelkarim Mazouzi, fondateur de la marque. T.E.G.

• EDF engagé pour la transition énergétique du Maroc
EDF veut développer son activité afin d’accompagner la transition énergétique et le développement économique du Maroc. Jean Bernard Levy, PDG du groupe, vient d’ailleurs d’achever une visite les 5 et 6 janvier à Casablanca et Rabat où il a évoqué avec ses interlocuteurs les grands projets en cours. Le patron d’EDF a assuré que le groupe allait  mettre son savoir-faire dans le domaine des énergies renouvelables (solaire, éolienne), de la production hydroélectrique et de l’efficacité énergétique, au service de ses clients et partenaires. Par ailleurs, le groupe souhaite utiliser son expérience acquise dans le domaine des infrastructures gazières (gas to power) pour contribuer à l’essor du gaz naturel liquéfié dans le Royaume. M.A.B.

• Les réserves de change en constante progression
Les réserves de change continuent de progresser. Elles se sont élevées à 251,9 milliards de DH au 30 décembre 2016, augmentant de plus de 12% en glissement annuel. Sur la semaine, les réserves internationales nettes ressortent aussi en hausse (0,4%) comme le précise BAM dans sa note sur les indicateurs hebdomadaires de la semaine du 29 décembre 2016 au 4 janvier 2017. M.A.B.

• Les injections de BAM maintenues
Bank Al-Maghrib maintient sa présence sur le marché monétaire. Les interventions se sont chiffrées à 16,2 milliards de DH au cours de la période du 29 décembre au 4 janvier. Dans ce total, 11 millions de DH ont été injectés sous forme d’avances hebdomadaires sur appel d’offres et 1,1 milliard de DH a été alloué aux avances à 24 heures. Le reste (4,1 milliards de DH) a été accordé dans le cadre du programme de soutien au financement de la très petite et moyenne entreprise (TPME). M.A.B.

• Diplômés chômeurs: L’Etat recrute le Creadh pour y voir plus clair
Le Centre de recherches et d’études appliquées en développement humain (Creadh) vient de décrocher le contrat de réalisation d’une importante étude sur «la transition des jeunes diplômés marocains vers le marché du travail». La commande est de l’Observatoire national du marché du travail qui relève du ministère de l’Emploi et des Affaires sociales. L’objectif est évidemment, à terme, d’améliorer le taux d’insertion des jeunes diplômés dans le marché de l’emploi. S.F.

• Nouveau marché pour le zoo de Aïn Sebaâ
Casa-Aménagement vient de lancer un appel d’offres pour la réalisation des travaux de thématisation du projet de réaménagement du zoo d’Aïn Sebaâ à Casablanca. Un marché estimé à plus de 26,5 millions de DH. L’ouverture des plis est prévue pour mardi 31 janvier. A.E.

• Gouvernement: Vers un nouveau blocage?
Après les signaux positifs de la semaine dernière, un blocage semble se profiler une nouvelle fois concernant les négociations pour la formation du gouvernement. La tension monte après la décision de Abdelilah Benkirane de limiter sa nouvelle équipe aux partis de la majorité sortante. En face, Aziz Akhannouch tient toujours à la participation de l’UC et de l’USFP. Il a décidé de mener un nouveau round de négociations concernant leur entrée au gouvernement, suite aux communiqués publiés par ces deux formations. Les Rnistes ont appuyé cette initiative, afin d’aboutir à un «gouvernement fort». Même le patron du MP, Mohand Laensar, a estimé qu’il est en faveur du renforcement de la coalition gouvernementale par un ou deux autres partis. Ce qui ne semble pas du goût de Benkirane. Sa réponse ne s’est pas fait attendre. Lors d’une rencontre de l’association des élus locaux du PJD, il a tiré à boulets rouges sur Driss Lachgar, lui reprochant de ne pas avoir tranché sa position durant les trois mois de négociations. Jusqu’à aujourd’hui, aucune date n’a été fixée pour la reprise des négociations. Akhannouch, qui était à Oujda ce week-end dans le cadre de sa tournée dans les régions, ne rencontrera Benkirane qu’après ses réunions prévues avec Driss Lachgar et Mohamed Sajid. M.A.M.

• Tanger: La marina livrée au printemps
La marina de Tanger, intégrée dans le cadre du projet de réaménagement du périmètre du port de Tanger-ville, devra être prête dans quelques mois. Selon des sources proches de l’opérateur en charge, la SAPT, la première tranche de la marina devra être livrée dès le mois de mars. En parallèle, les travaux de construction du port de pêche et de l’ensemble des composantes maritimes du projet sont dans leur dernière étape et devraient entrer en service cette année. Le projet est doté d’un investissement de 6,7 milliards de DH et inclut des composantes maritimes et terrestres dont un téléphérique, le premier du pays. A.A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc