Courrier des Lecteurs

Un Nouvel an mouvementé!

Par L'Economiste | Edition N°:4932 Le 05/01/2017 | Partager
nouveal_an_032.jpg

■ La police contrôle la situation!
Le réveillon n’est pas uniquement synonyme de fête… C’est également la nuit de tous les dangers! Et, fort heureusement pour nous, les forces de l’ordre ont été particulièrement actives durant ces quelques heures très «agitées». Interpellation de dealers de drogue, arrestation d’agresseurs et d’individus en état d’ébriété…Les agents de police ont réalisé un excellent travail de surveillance, de contrôle et de dissuasion. Pour preuve, les hôpitaux n’ont reçu que très peu de blessés! Je félicite la police marocaine! Bravo!
B.B.

■ Une quantité impressionnante de drogue
La quantité de drogue qui a été saisie durant la soirée du réveillon m’a pour le moins impressionnée! De la MDMA à la whatsapp en passant par la cocaïne ou encore la nefha, tout est bon pour s’amuser… Mais leurs effets, combinés à ceux de l’alcool, sont dévastateurs et mettent en danger la vie des citoyens. On ne compte en effet plus la quantité étonnante d’accidents de la route, d’agressions et de personnes en état d’ébriété au cours de cette soirée. Des cas qui ont été le plus souvent interpelés par les forces de l’ordre. Mais, honnêtement, il faudrait plutôt penser à prévenir au lieu de guérir… La police doit mettre la main sur les principaux dealers des grandes villes du pays.
La Wilaya et les gestionnaires de la ville doivent également sensibiliser les citoyens sur les dangers de ces produits, qu’ils ne connaissent pas forcément. Quoi qu’il en soit, la circulation des drogues au Maroc est à son comble et il faut à tout prix freiner ce commerce illégal et particulièrement dangereux!
F.L.

■ Salon de l’Artisanat: Une initiative à reproduire!
Le salon régional de l’artisanat à Agadir me semble être un réel booster pour la filière! Cette manifestation permettra en effet de valoriser les produits locaux du domaine. Une telle initiative est essentielle car elle contribue à préserver ce savoir-faire ancestral transmis de père en fils au fil des années! Un savoir-faire qui fait partie de la culture du pays et qu’il faut sauvegarder à tout prix! Aussi, j’encourage la tenue d’autres évènements similaires à travers toutes les provinces du Royaume, mais pas seulement. Des stratégies nationales doivent être élaborées pour relancer et consolider l’artisanat local. Je suis également persuadé qu’il faut que ce dernier devienne plus connu à l’échelle internationale via des participations de nos artisans à des salons et à des rencontres mondiales. A bon entendeur salut!
A.N.

■ Exposition d’Agadir sur le réchauffement de la planète: Une bonne idée!
Une exposition de photographies qui comporte des clichés saisissants sur la fonte des glaces en Alaska ou encore sur la hausse du niveau des mers en Allemagne? Voici un moyen particulièrement original de sensibiliser aux retombées du réchauffement de la planète! L’évènement, qui a eu lieu récemment à Agadir, utilise la photographie comme une arme de persuasion. Une grande exposition similaire s’est déjà tenue durant la COP22 à la gare ferroviaire de Casa-port.
Il faudrait multiplier ce genre d’initiatives et présenter au public davantage d’expositions, de films documentaires et d’œuvres d’art pour l’amener à s’interroger sur l’avenir de la planète. Des démarches intelligentes qui s’avèrent efficaces auprès des marocains, connus pour être attirés par l’image plutôt que par les mots.
K.F.

plage_des_nations_032.jpg

■ Marchands ambulants: Recasons-les!
J’ai été agréablement surpris d’apprendre que le programme de réinsertion des marchands ambulants de Sidi Bernoussi avance à bon train. En effet, plus de 800 vendeurs à la sauvette ont déjà été sortis de l’informel dans le quartier populaire. Plusieurs centaines ont pu ouvrir leurs stands sur des plateformes de commerce de proximité. Un concept à dupliquer d’urgence sur l’ensemble des quartiers du royaume mais également au niveau des différentes villes marocaines. En effet, ces marchands menacent à mon sens clairement le commerce des boutiques de la région. Mais pas seulement. Ces vendeurs illégaux occupent trottoirs et routes, ce qui gêne largement la circulation des voitures mais également des piétons! Il faut donc vite agir pour changer la donne!
H.V.

■ Place des Nations unies: Un lieu devenu délabré
La place des Nations-unies à Casablanca fait piètre figure et a perdu son statut d’unique point d’attractivité de la ville.  Les lieux sont en effet envahis dès la tombée de la nuit par une étrange population composée de mendiants, de vagabonds ou encore de vendeurs à la sauvette! De plus, beaucoup de ces vendeurs ambulants harcèlent régulièrement les touristes de passage. Mais que fait la police? Qu’attendent les gestionnaires de la ville?! C’est bien beau de planifier une réhabilitation du centre-ville. Néanmoins, il s’agira d’un véritable coup d’épée dans l’eau si ce problème n’est pas rapidement résolu... Moralité, les autorités locales doivent «nettoyer» cette place aussi vite que possible de ces visiteurs indésirables et malsains! A bon entendeur salut!
L.P.

lutte_antiterroriste_032.jpg

■ Lutte anti-terroriste: L’accent mis sur la sécurité!
Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles en cette période de fête bien connue pour attirer les terroristes. Le Maroc a en effet mis les bouchées doubles en termes de sécurité! Augmentation du nombre de guichets de la police des frontières, renforcement du matériel, vastes opérations de contrôle à l’entrée des villes…Les autorités n’ont pas pris la chose à la légère, et c’est tant mieux!
Il faut dire que, chaque année, la nuit du réveillon rime avec prise de risques pour bon nombre de marocains! Ils préfèrent passer la soirée à la maison et évitent les bains de foule dans les centres commerciaux ainsi que les restaurants et autres brasseries de renom particulièrement visées. Quoi qu’il en soit, j’ai confiance  en nos brigades spécialisées. L’efficacité marocaine en termes de lutte anti-terroriste a en effet déjà largement fait ses preuves. En témoigne notamment la quantité impressionnante de cellules terroristes démantelées au cours des dernières années!
H.H.

■ Hôpital Cheikh Khalifa: Vous avez dit accueil?
Votre article sur la nouvelle technologie de radiothérapie de l'Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zayed de Casablanca m'interpelle quant aux conséquences de l'incapacité du corps médical de cet hôpital à faire face à leurs responsabilités, ce qui est dommageable pour les malades et surtout inadmissible! Nous ne pouvons qu'être fiers d'avoir un tel établissement sanitaire très bien équipé au sein de notre royaume, mais qu'en est-il du service ou encore de son corps médical? Des personnes qui ne se soucient guère du confort ou de la santé de leurs patients… J'ai été en effet continuellement présente à l'hôpital il y a deux semaines, durant la réanimation de ma grand-mère, et j'étais bien outrée à ce niveau. Celle-ci, se trouvant dans un état critique qui nécessitait l'hospitalisation sur le champ, s'est retrouvée en attente toute la journée d'une chambre dans le service des soins intensifs cardio-vasculaire sans aucune aide. Depuis sa réanimation, nous n'avions plus aucun contact avec les médecins «indisponibles» qui étaient censés nous informer de l’évolution de son état de santé tout en notant que les heures d'attentes étaient juste interminables pour les autres malades. En effet, une autre femme ayant une hémorragie s'est trouvée dehors à attendre sans aucune aide de la part des médecins ou des infirmiers, sans oublier le fait qu'un autre enfant grièvement malade n'a pas été traité à temps à cause des conditions d'accueil du service d'urgence de l'hôpital, ce qui a d'ailleurs provoqué un scandale le jour-même !
Zineb Alaoui

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc