Régions

Tétouan: Le barrage Oued Martil prêt pour fin 2017

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4932 Le 05/01/2017 | Partager
120 millions de m3 de capacité à terme
Le chantier a nécessité quelque 1,6 milliard de DH
barrage_tetouan_ouad_martil_032.jpg

Ce barrage permettra, avec sa retenue de 120 millions de m3, de régulariser un volume annuel de 70 de millions m3, soit deux fois de plus les besoins de la ville et sa côte (Ph. Sintram)

Les travaux pour la construction du barrage Oued Martil avancent à bon rythme. Plusieurs chantiers sont actuellement en cours. C’est le cas de la connexion devant relier le barrage à la station de traitement de Torreta et au réservoir de Taifour, points d’alimentation de la ville de Tétouan et de sa zone de connexion et pour laquelle un appel d’offres vient d’être lancé par l’ONEE.

Cette connexion devra avoir un débit de 500 litres par seconde, un chiffre qui pourrait augmenter en fonction des études. Sa mise en place devrait être assurée dans les prochains mois, l’objectif étant d’être prêt pour le lancement du barrage, prévu, fin 2017, indique le ministère en charge de l’eau. Actuellement, le taux d’avancement des travaux est de 90%, souligne la tutelle. Et l'entrée en service de l'ouvrage, prévue au départ pour 2014, a pris du retard à cause des difficultés géologiques du site sélectionné. Le chantier est localisé à 15 kilomètres au sud de Tétouan sur Oued Mhajrat. Il a nécessité un investissement de 1,6 milliard de DH.

En dépit des contraintes, le barrage a assuré depuis fin décembre une entrée en service partielle. L’objectif était de mobiliser quelque 5 millions de mètres cubes d’eau récoltés après les dernières pluies de décembre pour alimenter la ville de Tétouan qui connaissait depuis octobre un rationnement de la distribution d’eau.
Le 19 décembre, le programme de rationalisation de l’alimentation en eau potable avait été suspendu dans la région. Ainsi, pour combler le déficit dans l'alimentation en eau potable de la région de Tétouan, une mise en eau provisoire du barrage a été opérée alors que l'ouvrage n'est pas achevé.

A noter que ce barrage permettra, avec sa retenue de 120 millions de m3, de régulariser un volume annuel de 70 millions de m3, soit deux fois de plus les besoins de la ville et sa côte. Il servira à la sécurisation de l'alimentation en eau potable et industrielle de la région, au-delà de l'horizon 2030 et à l'irrigation d'un périmètre agricole de 1.000 hectares. Le barrage permettra aussi, selon le ministère, de protéger Tétouan et la vallée de Martil contre les inondations occasionnées par les violentes crues de Oued Martil.
De notre correspondant, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc