Entreprises

Autoroutes du Maroc dévoile son tracé

Par Fatima HAÏM | Edition N°:4931 Le 04/01/2017 | Partager
Le conseil d’administration a validé le budget lors de l’AG du 27 décembre
ADM compte augmenter la qualité des infrastructures et optimiser son réseau autoroutier en 2017
autoroute_du_maroc_031.jpg

Pour 2017, Autoroutes du Maroc compte renforcer son réseau autoroutier en lançant plusieurs projets tout en augmentant la qualité des infrastructures (Ph. L’Economiste)

Il y a des marchés à prendre chez ADP! A l’issue d’un conseil d’administration présidé par Mohamed Boussaïd, en sa qualité de ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique par intérim, le 27 décembre à Rabat, la Société des autoroutes du Maroc (ADM) a dévoilé les grands axes de sa stratégie pour 2017. Plusieurs points ont été à l’ordre du jour lors de l’assemblée générale. ADM, en pleine restructuration revoit ses ambitions à la hausse en mettant l’accent sur l’optimisation du réseau autoroutier.
Lors de la réunion, le conseil d’administration a aussi validé le budget pour 2017, pour le lancement des projets routiers qui visent à décongestionner la  circulation dans le Grand Casablanca. Ils concernent principalement l’autoroute Tit Mellil-Berrechid et l’élargissement à 3 voies de l’axe Casablanca-Berrechid ainsi que l’autoroute de contournement de Casablanca.
Par rapport à l’endettement, le conseil est aussi revenu sur la restructuration qui avait été annoncée lors de la cession du 30 mars 2016, pour le reprofilage de la dette. A cet effet, le conseil a autorisé 2 opérations: la première concerne le rachat d’une partie de la dette en dinar koweitien (KWD) pour un montant de 2,9 milliards de dirhams (prêt contracté auprès des banques marocaines), afin de se protéger en cas de fluctuations des taux de change. La deuxième mesure concerne l’optimisation de la dette obligataire d’ADM en procédant au rachat d’anciennes obligations (à taux élevé) pour un montant de 5,9 milliards de dirhams, et les remplacer par des obligations qui ont un taux d’intérêt plus adapté.
En 2017, la Société nationale des Autoroutes du Maroc compte accélérer l’industrialisation de son réseau autoroutier et augmenter la qualité de ses prestations  (confort et qualité). Pour y arriver, l’entreprise s’est résolue à mettre l’accent sur la performance opérationnelle en encourageant l’expertise des métiers et le développement des compétences.
Par ailleurs, une convention d’assistance technique a été conclue avec un grand opérateur autoroutier pour accélérer l’automatisation et la digitalisation du péage qui avaient été amorcées fin 2014.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc