Habillage_leco
Entreprises

Solaire: Acwa Power aiguise ses appétits

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4931 Le 04/01/2017 | Partager
Le groupe lance trois nouvelles filiales: Ouarzazate IV, Boujdour et Laâyoune
Des sociétés de projet pour la production de 305 Gwh
solaire_acwa_power_031.jpg

En lançant ses nouvelles filiales, le groupe saoudien renforce son positionnement sur le marché local du solaire et passe au concret à Ouarzazate, Laâyoune et Boujdour (Ph. L’Economiste)

Le géant saoudien des énergies renouvelables et de la désalinisation d’eau vient de créer trois nouvelles filiales spécialisées dans l’exploitation et la maintenance de centrales photovoltaïques au Maroc. Il s’agit en fait de sociétés de projet chargées de la construction et de l’exploitation des futures centrales solaires à technologie photovoltaïque: Noor Ouarzazate IV (d’une capacité maximale de 70 MW), Noor Laâyoune (80 MW) et Noor Boujdour (20 MW). Les contrats relatifs à ces projets ont été signés en novembre dernier. Sur le site de Boujdour, Nomac, la filiale opérationnelle et de maintenance d’Acwa Power, table sur une production d’environ 35 gigawatts-heures (Gwh) dès la première année. Ce chiffre sera de 125 Gwh pour le site de Ouarzazate IV et 145 Gwh pour la future centrale photovoltaïque Laâyoune.
Au Maroc, Acwa Power a déjà Noor Ouarzazate I, II et III dans son portefeuille de projets solaires. Le programme Noor lui a offert la possibilité de se démarquer sur les coûts, en l’occurrence sur la technologie du solaire à concentration (CSP). Jusqu’à son implantation sur le parc Noor I, le coût de l’électricité produite à partir de la technologie CSP était à une moyenne de 35 centimes de dollar/kWh (3,4 DH/kWh). L’entreprise a été en mesure de resserrer ce tarif, en dessous de 18,9 centimes de dollar/kWh (environ 1,7 DH/kWh). Un record de compétitivité sur le segment CSP. Sur les centrales Noor II et III, l’opérateur a ramené le prix en deçà de la barre des 16 centimes de dollar/kWh. «L’idée est de continuer à faire baisser les coûts de production», révèle Paddy Padmanathan, CEO d’Acwa Power. Le développeur se projette sur une livraison pour fin 2017 de ces deux centrales d’un investissement de 2 milliards de dollars.
Aujourd’hui, l’opérateur contrôle désormais 8 entités juridiques au Maroc, essentiellement des sociétés de projet exerçant sous les dénominations Nomac et Acwa Power Renew Co. Acwa Power ne s’active pas uniquement dans le solaire. L’opérateur investit aussi dans la filière éolienne à travers le parc Khalladi, au nord du Maroc. Un site d’une capacité de 120 MW.
Le groupe saoudien pèse plus de 30,5 milliards de dollars d’investissements dans le monde. L’entreprise saoudienne est copropriétaire et exploitant de centrales électriques et unités de dessalement d’eau dans 12 pays au Moyen-Orient, en Asie du Sud-Est, en Afrique du Sud et du Nord. Le groupe emploie plus de 2.300 personnes reparties sur 32 centres à travers le monde (Moyen-Orient, Afrique du Nord, Afrique du Sud, Asie du Sud-Est et Europe de l’Est).

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc