De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4929 Le 02/01/2017 | Partager

• Budget 2017: Les décrets au Bulletin officiel
Le gouvernement a publié in extremis, le 31 décembre 2016, au Bulletin officiel, les décrets relatifs à l’ouverture des crédits nécessaires au fonctionnement des services de l’Etat et au recouvrement de certaines recettes. Le premier fixe à 187,73 milliards de dirhams les charges de fonctionnement pour l’année 2017 et annule les dépenses d’investissement n’ayant pas fait l’objet d’un engagement au 31 décembre 2016. Le second concerne les droits d’importation de certains produits ainsi que certaines mesures fiscales que nous avons déjà traitées. H.E

• Télédéclaration: Les adhésions toujours possibles
Depuis le 1er janvier, la déclaration et le paiement des impôts en ligne sont devenus obligatoires. Toutefois, il est toujours possible d’adhérer à la plateforme Simpl de la Direction générale des impôts sans payer de pénalité ni de majoration. En revanche, celles-ci s’appliqueront désormais au dépôt des déclarations fiscales en papier conformément aux articles 155 et 187 bis du Code général des impôts. Pour rappel, seuls les forfaitaires sont hors champ. H.E.

• La position extérieure du Maroc trop déficitaire
La balance des paiements est encore et toujours déficitaire. A fin septembre 2016, le déficit du compte des transactions courantes de 26,7 milliards de DH contre 14,2 milliards à la même période un an auparavant. Ce creusement résulte de l'aggravation du déficit des transactions des biens de 20,3 milliards de DH, atténuée par l’amélioration des excédents du compte du revenu secondaire (+4,1 milliards de DH) et des échanges de services (+1,8 milliard de DH), ainsi que par l’allègement du déficit du compte du revenu primaire à concurrence de 1,9 milliard de DH. Globalement, la position extérieure globale reste nettement débitrice se situant à -628,9 milliards de DH. Elle intègre la hausse de l'encours des engagements financiers (+20,3 milliards de DH) et des avoirs financiers (+11,9 milliards de DH). M.A.B.

• Concurrence: Inwi saisit l’ANRT  
Après la mise en demeure adressée à Maroc Telecom, Inwi saisit l’ANRT. L’objectif selon Inwi est de mettre fin aux pratiques anticoncurrentielles de l’opérateur historique sur le marché du fixe et de l’ADSL. Il s’agit également d’accélérer le processus de dégroupage. L'opérateur Inwi veut par son action ouvrir le marché du fixe à une concurrence loyale au profit de tous les consommateurs.T.E.G.

• Le tarif de majoration des obligations cautionnées à 4,60%
Le taux appliqué au calcul de la majoration sur les obligations cautionnées pour le premier semestre 2017 a été fixé à 4,6%. Il tient compte du taux moyen pondéré des bons du Trésor à 13 semaines souscrits sur le marché des adjudications au titre du 4e trimestre 2016. H.E.

• 11 nouvelles agences CNSS en 2017
La Caisse nationale de sécurité sociale prévoit de renforcer son réseau d’une dizaine de nouvelles agences. Visiblement la décision ne cadre pas la politique de dématérialisation engagée par la Caisse. H.E.

• Allocs: Le contrôle étendu aux étudiants du Supérieur
En 2017, la CNSS étendra le contrôle des droits aux allocations familiales aux étudiants de l’Enseignement supérieur et aux stagiaires de l’Ofppt. Le contrôle s’effectue directement par la CNSS via le système Massar, mais pour les élèves de la Mission, les parents remplissent un formulaire papier. H.E.

• Amnistie pour les petites créances sociales
Au terme de son dernier conseil d’administration tenu le mercredi 21 décembre, la CNSS a annoncé qu’elle allait éponger les petites créances. Reste à déterminer le niveau d’impayés éligibles. H.E.
• Quick ouvre son 3e restaurant à Marrakech
Et de 3 pour Quick au Maroc. Après Rabat et Casablanca, la chaîne belge de restauration rapide dont la carte de représentation est détenue par Ténor Restauration, vient d’ouvrir son troisième restaurant dans le royaume à Marrakech. Elle entre ainsi pleinement dans son objectif d’étendre son réseau à 15 Quick dans les 5 prochaines années. M.A.B.

• Fin du partenariat Farah Maghreb-Golden Tulip
Collaboration terminée entre Golden Tulip et Farah Maghreb (FM). Le partenariat entre les sociétés de gestion hôtelière et immobilière a pris fin ce lundi 2 janvier. Il aura duré 10 ans. Golden Tulip assurait depuis 2006 la gestion de certains des actifs hôteliers de Farah Maghreb (FM) à travers le Maroc, à Casablanca, Rabat, Marrakech, Safi et Khouribga. Justement, FM dit être actuellement en cours d’étude de propositions de différentes sociétés de gestion internationale pour «améliorer la performance de ses hôtels». M.A.B.
• Attentats d’Istanbul: Cellule de crise à l’ambassade marocaine
Suite à l’attentat terroriste qui a frappé une discothèque en Turquie dans la nuit de samedi à dimanche 1er janvier, l’ambassade du Maroc à Ankara et le consulat du Royaume à Istanbul ont mis en place une cellule de crise. Le drame a en effet causé la mort de 39 personnes et de 69 blessés, dont trois Marocains. K.A.

• Un Learning Center pour Dakhla
Après le succès du Laâyoune Learning Center, la Fondation Phosboucraa lance un second projet à Dakhla. Objectif: renforcer les compétences des jeunes et des acteurs associatifs des régions du sud du Maroc. Le centre mettra en place des programmes et une méthodologie qui ont déjà fait leurs preuves à Laâyoune. Depuis son lancement en 2014, Laâyoune Learning Center a permis de former plus de 6.687 jeunes. K.A.

 

L'Economiste vous conseille

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc