Régions

Tamansourt/Logement social: Les premiers bâtiments verts pour 2017

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4929 Le 02/01/2017 | Partager
La ville satellite de Marrakech, laboratoire de cette expérience
Isolation thermique des toits et planchers, double-vitrage…, les caractéristiques

Ksour Jacaranda sera le premier programme d’habitat social écolo à voir le jour l’an prochain. Et c’est à Tamansourt que le groupe Al Omrane  choisit de construire ce programme  immobilier vert.  Isolation, double-vitrage, orientation des constructions, chauffe-eau solaires… Ce sont là les caractéristiques que le groupe a introduites dans la construction de ce projet démonstrateur. Il comprend 264 logements sociaux à 250.000 DH et intègre plusieurs solutions techniques comme l’isolation thermique au niveau des toitures et des planchers bas et des murs, le double vitrage, les stores à projection, des robinets hydro-économes, chauffe-eau solaires individuels…
Une conception de logement intégrant des solutions architecturales, techniques et urbanistiques respectueuses de l’environnement tout en garantissant une réduction maximale de la consommation d’énergie. Grâce à ces techniques, ces résidences offriront un cadre de vie plus attractif, souligne  Badre Kanouni, président du directoire du holding d’aménagement Al Omrane.
Construire un programme de logement social écolo  à Tamansourt est une autre manière de faire valoir la ville satellite qui, pour l’heure, n’arrive pas à décoller. Cela ne saurait tarder, indique-t-on auprès d’Al Omrane, maintenant qu’un plan de relance de la ville a été engagé avec une enveloppe globale d’investissement de 1,3 milliard de DH. Objectif: garantir un développement cohérent et équilibré de toutes les composantes urbaines de la ville de Tamansourt. Concrètement, le plan vise le réaménagement de 9 axes structurants, la construction de 21 équipements de proximité (3 maisons de jeunes, 1 foyer féminin, 3 centres de santé, 10 terrains de sports, 3 mosquées et une m’sella...) D’autres équipements sont en cours de travaux ou de lancement dont des écoles de gendarmerie, de police et des forces auxiliaires. C’est surtout l’arrivée fin 2017 ou début 2018 d’un campus universitaire porté par Cadi Ayyad qui devrait donner une autre vocation à la ville qualifiée souvent de cité-dortoir.  De son côté, Al Omrane accélère ses propres chantiers pour accompagner cette évolution. Ksour Jacaranda et ses appartements écolo  font partie de ces chantiers.  La généralisation de ces techniques à l’ensemble des projets ne saurait tarder.  
Pour Al Omrane, l’évaluation de cette expérience permettra de quantifier les besoins et les choix des matériaux  pour d’autres investissements beaucoup plus importants.  Pour rappel, outre Tamansourt, Al Omrane mène le même programme à El Hajeb, Agadir et Nador, en plus d’un projet tertiaire, le siège de la société Al Omrane Chrafate (Tanger).
Ce sont des projets de démonstration initiés dans le cadre du programme d’efficacité énergétique dans le bâtiment, mené conjointement par l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (ex-Aderee) et la délégation de l’Union européenne. Celle-ci finance le surcoût de l’investissement estimé en moyenne entre 10 et 11%.

De notre correspondante,
 Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc