Entreprises

Maritime: Tanger veut se connecter à Marseille

Par Ali ABJIOU | Edition N°:4928 Le 30/12/2016 | Partager
La liaison entre les deux villes en discussion entre les mairies
L’infrastructure existe, il ne reste plus qu’à trouver une compagnie intéressée par cette ligne
Les industriels pour commencer, et les MRE par la suite pour l’été prochain
tanger_martime_marseille_028.jpg

Une liaision maritime régulière avec Marseille permettrait de désengorger le détroit et de se défaire de la dépendance des ports espagnols  (Ph. Marseille Fos)

La mairie de Tanger a mis Marseille dans son viseur. Les responsables de la ville ont lancé un appel à leurs homologues marseillais en vue de mettre en place une connexion maritime entre les ports des deux villes.
Selon la mairie, Marseille représente une véritable porte pour accéder au sud de l’Europe. Elle représente aussi une belle alternative au goulot d’étranglement dans le détroit de Gibraltar et la trop grande dépendance des ports et compagnies espagnoles.
Cette deuxième liaison avec la France, en complément de celle avec Sète, permettrait aux deux villes et à leur arrière-pays de capitaliser sur leurs forces respectives.
Si aucune information sur l’échéancier de mise en place de cette connexion n’a été fourni, il est fort à parier qu’elle pourrait être opérationnelle vers la fin de l’année prochaine. Le plus gros est déjà en place, il ne resterait qu’à trouver une compagnie maritime disposée à investir sur la ligne.
Les premiers clients de cette future connexion seraient les opérateurs industriels. Avec le développement du secteur industriel automobile dans la région de Tanger avec Renault et l’implantation à Kénitra de PSA, un important besoin logistique se fait sentir.
Il pourrait être épaulé largement par le flux important de MRE de retour en été. Un bon nombre d’entre eux verraient d’un bon œil l’augmentation de la capacité de transport entre la France et le Maroc, via l’entrée de nouveaux opérateurs.
Cette nouvelle connexion viendrait s’ajouter à la connexion prévue avec le port de Malaga. Cette dernière pourrait elle aussi être lancée dès l’été 2017, et ce, en fonction de l’intérêt des opérateurs maritimes.
La connexion menée avec Motril depuis 2015, un autre port du sud de l’Espagne, a permis de montrer l’intérêt de ces ports d’éclatement décalés du détroit de Gibraltar. D’abord lancée pour assurer le transport du fret, elle a été ensuite élargie au transport de passagers avec un succès certain.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc