Habillage_leco
Competences & rh

Donnez du sens à vos collaborateurs

Par Karim Agoumi | Edition N°:4925 Le 27/12/2016 | Partager
Bien expliquer la finalité de l’entreprise peut améliorer l’efficacité stratégique
Introspection, développement personnel, teambuilding, coaching… Les outils essentiels!
Un moyen d’accroître la motivation des troupes
collaborateurs_025.jpg

A l’heure actuelle, bon nombre de salariés exécutent machinalement  leurs tâches quotidiennes sans toujours parvenir à les relier à la vision «globale» de l’entreprise. Une tendance à négliger tout sens pouvant être donné à leurs actions qui génère une diminution de la motivation. Pour changer la donne, de plus en plus de managers font appel à une démarche dite de «Sensemaking» consistant à comprendre ce qui fait sens pour ses collaborateurs et à donner une réelle direction à leurs actions. Explications.
Les salariés actuels ont tendance à se concentrer uniquement sur les aspects techniques de leur tâche et sur leur cercle relationnel «immédiat», omettant ainsi de donner un véritable sens à leur travail. Un phénomène qui génère en eux un sentiment de crise que les outils classiques du management ne parviennent pas à enrayer, confie Saif Allah Allouani, psychosociologue et coach expert en bonheur authentique. «Les approches conventionnelles de motivation et d’implication se trouvent insuffisantes pour induire à ce que les collaborateurs s’engagent dans leur travail», souligne le spécialiste. Il en résulte alors une baisse de l’enthousiasme et une perte de cohérence des troupes. Les employés développent également des contradictions au niveau de leurs décisions et se replient sur eux-mêmes, réduisant la communication interservices au minimum. Une situation qui favorise les conflits et freine l’intérêt des salariés, ce qui porte atteinte à leurs performances et donc à la productivité du groupe.
Pour changer la donne, une nouvelle démarche est de plus en plus employée en entreprise. Baptisée «Sensemaking», elle consiste à pousser le collaborateur à percevoir le «Pour quoi» de son action, autrement dit sa finalité, nous apprend Saif Allah Allouani. Un moyen de «transcender» l’aspect répétitif et ennuyeux de la tâche ou de l’activité pour accéder au sens profond de cette dernière, ajoute l’expert. Un management qui permet également de rendre les changements plus attractifs autant sur le plan individuel que collectif et qui vise avant tout à redonner le goût de l’engagement au travail. Une pratique qui se traduit le plus souvent par l’adoption d’une charte de valeur bien réfléchie et étudiée, mais surtout spécifique à chaque entreprise. Concrètement, l’implémentation d’une démarche de Sensemaking est effectuée tout d’abord au niveau individuel. Chaque individu du groupe est ainsi amené à mettre en œuvre un réel travail d’introspection, confie Saif Allah Allouani. Objectif : clarifier son énoncé de mission de vie mais également ses valeurs, sa vocation et surtout la place qu’il accorde à son travail. Plusieurs outils peuvent être mis à profit dans ce sens, parmi lesquels le coaching ou encore le développement personnel. L’employé doit également apprendre à développer ses relations interpersonnelles au bureau, à valoriser ses tâches quotidiennes et à les relier intelligemment aux conséquences pour l’entreprise, précise Ali Serhani, directeur associé de Gesper Services et consultant en ressources humaines. Un moyen de renforcer la cohésion entre les équipes et de consolider une forte culture d’entreprise, ajoute l’expert. Mais la pratique du Sensemaking relève également des départements et plus globalement de l’entreprise.
Le manager doit en effet exprimer la reconnaissance de chaque métier au sein du groupe mais aussi instaurer des moyens d’évolution et de perspective qui bénéficieront aux salariés concernés. Mais pas seulement. Des missions de teambuilding peuvent être mises en œuvre, au sein desquelles un coach se doit de mettre l’accent sur l’importance de chacune des équipes dans le processus général, souligne Saif Allah Allouani. Des formations aux techniques de communication interpersonnelles peuvent également être dispensées aux employés du groupe. Le manager ne doit pas non plus oublier de présenter les stratégies globales et opérationnelles de l’entreprise et d’annoncer tout changement important de politique du groupe à ses collaborateurs. Enfin, l’ambiance de travail doit être particulièrement soignée afin de stimuler la productivité des troupes.

Les cabinets de conseil en sont friands

Le management par le sens ou «Sensemaking» est de plus en plus pratiqué par les entreprises marocaines, révèle Saif Allah Allouani, psychosociologue et coach expert en bonheur authentique. Une pratique exercée avant tout par les cabinets de conseil et d’expertise, par certains établissements bancaires ou par plusieurs groupes œuvrant dans la grande distribution. Néanmoins, cette approche demeure «instrumentalisée» auprès des acteurs dont la mission comporte beaucoup d’incertitude et de contact humain, ajoute le spécialiste. Une démarche qui existe bel et bien mais qui n’est pas toujours désignée ou encore reconnue par une appellation particulière, souligne Ali Serhani, directeur associé de Gesper Services et consultant en ressources humaines.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc