De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4924 Le 26/12/2016 | Partager

• Gouvernement: Vers un déblocage cette semaine?
Rappel à l'ordre royal pour Abdelilah Benkirane. Après plus de deux mois de statu quo, le Souverain a dépêché Abdellatif Mennouni et Omar Kabbaj, conseillers royaux, pour lui transmettre «le souci de voir le nouveau gouvernement se former dans les meilleurs délais». Lors d'une entrevue, tenue samedi dernier, ils ont fait part au chef du gouvernement «des attentes du Roi et de l'ensemble des Marocains». Une initiative qui permettra de rompre avec la situation d'attentisme qui dure depuis des semaines». Benkirane devrait relancer les tractations avec les autres partis cette semaine. Il aurait prévu de rencontrer Aziz Akhannouch, président du RNI, aujourd'hui lundi. Une réunion décisive pour débloquer la crise actuelle. MAM

• Le PAM tient son conseil national fin janvier
Le PAM a démarré les préparatifs de la prochaine session extraordinaire de son Conseil national. C'est ce qui a été annoncé à l'issue d'une rencontre du bureau politique de ce parti, tenue le week-end dernier. Des commissions ont été créées pour concevoir les stratégies dans les domaines politique et organisationnel. A cela s'ajoutent les aspects de communication, de formation et de gouvernance financière. MAM

• CNSS: La revalorisation des pensions en suspens
Aucune décision n'a été prise sur une éventuelle revalorisation de la pension CNSS. Un dossier qui a soulevé de vives discussions entre la CGEM et les syndicats lors du dernier conseil d'administration de la CNSS. Face au coût de cette réévaluation, le patronat l'a rejetée. En revanche, les syndicats, en particulier l'UMT, ont exigé une revalorisation qui «assurerait un revenu convenable aux retraités».
Trois options ont été présentées: un relèvement de 5% des pensions, une revalorisation de 5% assortie d'une augmentation minimale de 100 dirhams et une augmentation forfaitaire de 100 dirhams. Les simulations réalisées ont révélé que ces trois scénarios se traduiraient par une «perte de trois années d'équilibre» et par la nécessité pour la caisse de réajuster les taux de cotisations. Ainsi la première année du déficit serait ramenée à 2021 au lieu de 2024 alors que le taux de cotisation devrait augmenter  de 0,84% voire même de 1,04% pour assurer l'équilibre. K.M

• Dégroupage: Inwi met en demeure IAM
La filiale télécoms de la SNI vient d'adresser une mise en demeure à l'opérateur historique. Elle y dénonce la situation de blocage sur l'Adsl.  Contactés par L'Economiste, les deux opérateurs n'ont pas souhaité s'expliquer ni commenter le sujet de partage d'infrastructures. A.R.

• Ciments du Maroc alerte sur ses résultats
Le cimentier s'attend à une baisse significative des bénéfices 2016 en raison de la dévaluation de 36% de la livre égyptienne par rapport au dirham. Le change défavorable va affecter la valorisation de Suez Cement Company dans les comptes 2016. Ciments du Maroc détient 11,7% du capital. F.Fa
• Jamal Belahrach quitte l'OCP
La rumeur enflait depuis quelques jours. Contacté par L'Economiste, Belahrach a confirmé son départ du groupe OCP. Belahrach avait rejoint l'OCP en février dernier en tant que  directeur général adjoint en charge du Capital humain, de la Communication et du Développement durable. K. M.

 

 

L'Economiste vous conseille

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc