Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4919 Le 19/12/2016 | Partager
vague_19_metres_019.jpg

■ Une vague haute de 19 mètres!
Une vague de pas moins de 19 mètres de hauteur a été enregistrée dans l’Atlantique Nord. Il s’agit ni plus ni moins d’un nouveau record pour une vague océanique, a récemment annoncé l’Organisation météorologique mondiale (OMM). Cette observation des plus étonnantes a été constatée par une bouée automatique le 4 février 2013 dans l’océan Atlantique, entre l’Islande et le Royaume-Uni. C’est en tout cas ce qu’a précisé l’OMM dans un communiqué publié à Genève. Le précédent record de 18,275 mètres datait du 8 décembre 2007, toujours dans l’Atlantique Nord. «C’est la première fois de l’histoire qu’une hauteur de vague de 19 mètres est mesurée; ce record est remarquable», a déclaré le sous-secrétaire général de l’OMM Zhang Wenjian. «Cela montre à quel point les observations et les prévisions météorologiques et océaniques contribuent à assurer la sécurité de l’industrie maritime, ainsi que des équipages et des passagers sur les grandes routes maritimes», a-t-il dit. Les vagues les plus hautes surviennent plus souvent dans l’Atlantique Nord que dans l’océan Austral. La circulation des vents et la pression atmosphérique dans l’Atlantique Nord en hiver favorisent la formation de violentes tempêtes extratropicales (…) et la zone la plus propice à la formation de vagues record s’étend des Grands Bancs, plateaux sous-marins situés au large de Terre-Neuve, à la côte ouest du Royaume-Uni, en passant par le sud de l’Islande, a précisé l’OMM.

■ Ils atterrissent à Nis au lieu de Nice!
Quatre Tchèques qui se préparaient à flâner sur la promenade des Anglais à Nice ont eu l’étonnante surprise d’atterrir lundi à Nis, une ville industrielle du sud de la Serbie, mais également une région déshéritée de ce pays des Balkans! Attirés par les prix très compétitifs proposés par une compagnie pour des vols «low cost» depuis Bratislava en Slovaquie pour des week-ends prolongés à Nis, ces quatre personnes ont tout bonnement confondu les deux villes, distantes de plus de 1.500 kilomètres et ayant très peu d’attraits en commun. «Je peux confirmer qu’ils ont atterri à Nis et s’apercevant de leur erreur, ils ont loué une voiture et immédiatement poursuivi leur voyage en direction de l’aéroport de Sofia en Bulgarie, à 150 km», a indiqué à l’AFP une source aéroportuaire serbe qui confirmait des informations de la presse locale. Troisième agglomération du pays avec quelque 250.000 habitants, Nis abrite notamment une importante industrie du caoutchouc et de fabrication de cigarettes. Elle dispose d’une belle citadelle, qui accueille chaque été un festival de jazz connu internationalement.

 

 

L'Economiste vous conseille

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc