Evénement

Production record de sucre blanc

Par Reda BENOMAR | Edition N°:4900 Le 17/11/2016 | Partager
fikrat_mohamed_00.jpg

Mohamed Fikrat, PDG du groupe Cosumar (Ph. Cosumar)

- L'Economiste: Que vous inspirent les retombées des  nouvelles technologies «propres»?
- Mohamed Fikrat
: Le groupe Cosumar s’est effectivement engagé dans un vaste programme de modernisation de son outil industriel. Ce sont près de 7 milliards de dirhams qui ont été consacrés aux investissements pour la mise à niveau de ses installations et l’optimisation des performances de ses sites de production. Parmi ses investissements, certains ont eu pour objectif de réduire la consommation énergétique par l’utilisation d’une source  verte en substitution de l’énergie fossile. C’est le cas par exemple de la sucrerie de canne du Gharb où la transformation de la plante permet d’obtenir un co-produit fibreux, la bagasse. Cette bagasse est aujourd’hui valorisée en source d’énergie pour la production de vapeur et d’électricité dans la sucrerie de betterave qui est mitoyenne. Nous avons pu réduire à la fois notre consommation d’énergie de 7.000 tonnes par an et réduire les émissions Carbone de plus de 30.000 tonnes de CO2 par an.

- L’objectif pour 2020 est d’atteindre un taux de couverture de 56%. Quel est le taux de couverture à l’heure actuelle de la modernisation de l’outil industriel?
- Le taux de couverture actuelle atteint en 2016, les 50% et ceci grâce à une campagne agricole 2015/2016 particulière exceptionnelle. En effet, la production de sucre blanc issue de la transformation des plantes sucrières cultivées dans nos régions s’est élevée à 607.000 tonnes. Ce qui constitue un record. S’y ajoutent des rendements en hausse à 12t de sucre par hectare. Nos performances en termes de productivité sont du niveau des grands producteurs de betterave à sucre. Ces résultats sont le fruit d’efforts conjugués aux aides incitatives accordées aux agriculteurs (notamment les petits exploitants) par l’Etat dans le cadre du Plan Maroc Vert. Nous comptons poursuivre cet élan pour atteindre nos objectifs fixés pour 2020.

- Quel est le retour des parties prenantes sur les réformes engagées?
- Nous sommes très engagés aux côtés des parties prenantes de notre écosystème. Agriculteurs et transporteurs sont nos partenaires privilégiés et tout ce que nous entreprenons. Nous le faisons dans le cadre d’un dialogue en continu où leurs attentes et besoins sont pris en considération. Les performances de la filière sucrière Cosumar sont le fruit de cet engagement et de cette étroite collaboration. En tant qu’agrégateur de 80.000 agriculteurs,  le groupe Cosumar  accompagne les producteurs de plantes sucrières tant sur les volets technique, social que financier. Au-delà de la transformation des sites où nous sommes implantés en véritables pôles socio-économiques contribuant à la création de milliers d’emplois, les revenus de nos partenaires agriculteurs ont pu augmenter suivant une évolution moyenne de 10% par an.
C’est aussi au service de nos clients et de nos actionnaires que nous sommes engagés dans une dynamique de création durable de valeurs partagées. Nos clients sont nombreux au Maroc et nous œuvrons pour garantir l’approvisionnement régulier en sucre de notre pays en offrant un produit de qualité et compétitif répondant à leurs attentes.
A l’international, pour nos clients régionaux aussi, nous mettons à leur disposition un sucre avec un bon rapport qualité prix.

Propos recueillis par Reda BENOMAR

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc