Entreprises

Immobilier
Earth Holding déploie son concept éco-village

Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4897 Le 14/11/2016 | Partager
Un investissement de plus de 200 millions de DH au site Azembay
Un chiffre d’affaires prévisionnel de 115 millions de DH en 2017
immobilier_earth_holding_097.jpg

Prototype de villa du projet Azembay Beach Club & Resort. Il allie des concepts d’économie de proximité et une démarche architecturale bioclimatique, qui permet de faire des économies d’énergie (Ph. Earth)

Avec la raréfaction des ressources d’origine fossile et la prise de conscience des défis climatiques et environnementaux, les concepteurs de projets immobiliers se penchent de plus en plus sur des solutions de construction efficaces sur le plan énergétique et respectueuses de l’environnement. C’est le cas de Earth Holding, qui innove en développant le concept d’éco-village: Azembay Beach Club & Resort. Ce concept résidentiel est situé dans le village de Sidi Bounaim, dans la région d’Azemmour (à 60 km au sud de Casablanca). Il s’étend sur une superficie de 5,2 hectares, avec un taux d’occupation au sol réduit (69 villas avec terrains allant de 400 à 800 m² et 25 appartements d’une ou deux chambres, avec une superficie allant de 72 à 132 m²), une forêt vierge avoisinante de 900 hectares et la plage en arrière-plan. Les prix des appartements démarrent à partir de 1 million de DH. Quant aux villas, elles sont proposées à partir de 2,5 millions de DH. Pour l’heure, le promoteur s’apprête à livrer la première phase du projet. «Nous sommes à 50% de l’avancement des travaux. Les gros œuvres sont achevés et les finitions ont démarré. La première phase du projet (18 villas du parc et son country club de 1.800 m²) est à 90% achevée. La livraison est prévue pour fin 2016 et l’exploitation devra démarrer en janvier 2017. Quant au reste du chantier, il sera livré au début de l’été 2017», annonce Youssef  Benamour, DG Earth group et manager de l’Azembay Beach Club. Particularité de ce projet: son caractère bioclimatique. Il intègre, selon ses promoteurs, un strict cahier des charges qui permet de faire des économies d’énergie (volets avec rupture de pont thermique, double vitrage, alimentation électrique au photovoltaïque, villas avec patio afin de garder un puits de lumière pour toute la maison, voiturettes électriques et charrettes pour les déplacements à l’intérieur du site…). Par rapport à l’approche architecturale, le promoteur privilégie la démarche bioclimatique, qui repose sur l’idée que l’édifice peut, par le choix de son orientation et par sa conception, tirer le maximum d’énergie des éléments naturels, et en particulier du climat et de la topographie locale. En effet, Earth table sur 55% d’économie d’énergie en moyenne par rapport aux constructions classiques, soit une économie de 6.420 kilowatts/an. Le site Azembay, c’est aussi un projet d’économie de proximité. «Nous avons pu créer, depuis le commencement du projet, 600 emplois directs et indirects au profit de natifs du village. A terme, le projet créera 300 emplois fixes, répartis entre l’accueil, la production de meubles en eucalyptus issu de forêt gérée durablement et l’agriculture bio», tient à préciser Youssef Benamour.

Le projet Azembay a été financé en fonds propres. A ce jour, il a pu mobiliser un budget de 200 millions de DH. Seul bémol: le projet ne bénéficie pas de financement éco-responsable. Ceci étant, les dirigeants du groupe tablent sur un chiffre d’affaires prévisionnel 2017 de l’ordre de 115 millions de DH. Le promoteur compte réaliser 5 à 10 villages similaires au Maroc et à l’international à l’horizon 2025 avec un investissement prévisionnel estimé à 3,25 milliards de DH (El Walidiya, Taghazout, Bine Al Wydane, Villaroger en France). Le groupe a également des projets en cours d’étude au Portugal et en Finlande…
Autre particularité du projet, sa formule de gestion locative, qui offre l’avantage de réduire le prix d’acquisition. Au final, le prix passe de 4,5 millions à 3,7 millions de DH pour les grandes villas. Baptisée «programme hôtelier», cette offre s’adresse essentiellement à des acquéreurs qui utilisent leur bien de manière occasionnelle.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc