COP22

DB Schenker: Moins 20% d’émissions de CO2 d’ici 2020

Par Safall FALL | Edition N°:4892 Le 07/11/2016 | Partager
cop22_schenker.jpg
 

Le transport a déjà anticipé les urgences climatiques. DB Schenker, l’un des leaders mondiaux du transport et de la logistique actifs au Maroc, s’est doté depuis 2006 d’un ambitieux programme de réduction de son empreinte carbone liée à ses activités. Tous les segments – maritime, aérien et terrestre – sont concernés. L’objectif du groupe est de réduire de 20% ses émissions de CO2 d’ici 2020. Ces efforts commencent déjà à donner des résultats. «Sur le segment routier, par exemple, nous sommes parvenus à diminuer de 12% nos émissions depuis le lancement de programme à aujourd’hui», explique Eric Thizy, country manager pour le Maroc. Pour y arriver, le groupe a évidemment investi dans la modernisation de sa flotte en la mettant aux dernières normes en vigueur sur l’espace européen (Euro 5). L’entreprise forme aussi continuellement ses opérateurs  à l’éco-conduite et développe, grâce à un réseau de plus de 800 agences en Europe et au Maroc interconnectées directement,  un  système de «consolidation et de déconsolidation». Pour le responsable Maroc de DB Schenker, cette approche permet «d’optimiser nos moyens de transport et éviter ainsi de transporter du vide et d’émettre inutilement des émissions de CO2». Sur le segment du maritime, le groupe agit sur la taille des navires et sur l’optimisation des liaisons. «Là aussi, nous avons déjà réduit notre empreinte de 42% entre 2006 et 2013», révèle Eric Thizy. Le même principe est appliqué sur les voies aériennes. L’entreprise choisit ses prestataires sur la base du niveau de modernisation de leur flotte et sur l’optimisation des circuits de fret. Sur ce segment, elle est parvenue à réduire de 10% son empreinte carbone entre 2006 et 2016. La filiale de la Deutche Bahn (Les chemins de fer allemands), la firme ne compte pas se limiter à ces initiatives.  Elle se penche déjà, dans certaines grandes villes du monde, sur des solutions neutres en termes de CO2 basées par exemple sur l’utilisation de flottes de véhicules électriques, à gaz ou des triporteurs. 
 

 

L'Economiste vous conseille

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc