Habillage_leco
Analyse

Butane: Libéralisation de l’import en attendant la décompensation

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:4889 Le 02/11/2016 | Partager
Le prix de la bouteille n’a pas bougé depuis 36 ans
38% de la subvention bénéficie aux ménages
evolution_gaz_decompensation_089.jpg

A fin septembre, la subvention du gaz butane s’est élevée à 2.760 dirhams la tonne contre 3.651 dirhams en 2015. Elle est de 33 dirhams pour la bonbonne de 12 kg. Elle avait atteint 80 dirhams au moment où les cours étaient élevés

Catégorisé parmi les produits hautement «sensibles», le gaz butane reste le produit le plus subventionné: 8,7 milliards de dirhams en 2015. La chute du cours international a ramené la subvention unitaire à 2.760 dirhams la tonne contre 3.651 l’année dernière.  Le prix de la bonbonne de gaz qui n’a pas bougé depuis 1990 est  subventionné à hauteur de 32,6 dirhams pour la bouteille de 12 kg et de 8,8 dirhams pour celle de 3 kg.  Sans la subvention le consommateur paierait la bouteille de 12 kg à 72,6 dirhams et 13 dirhams pour celle de 3 kg.  A fin septembre,  la charge de compensation a atteint  3,7 milliards de dirhams contre 5 milliards en 2015, en baisse de 26%. Plus de 82% de la subvention du gaz butane concerne la bonbonne de 12 kg contre seulement 14% pour la bouteille de 3 kg et 4% pour celle de 6 kg. Le tout sachant que la consommation de gaz connait un accroissement annuel moyen de 5%.
L’effort budgétaire en faveur de ce produit ne profite pas uniquement aux ménages. Ceux-ci ne bénéficient que de 38% de la subvention du gaz, le reste est accaparé par certains secteurs économiques. C’est le cas en particulier de l’agriculture, un secteur pour lequel des mesures d’encouragement à l’usage de l’énergie solaire photovoltaïque pour le pompage de l’eau ont été mises en place. En attendant des avancées sur la réforme de la compensation du butane, l’amont de la filière gaz a connu des changements avec la suppression de la procédure spéciale de régularisation des importations.  La libéralisation des importations est effective depuis juin 2016. Les frais relatifs à la régularisation ont été forfaitisés et inclus au niveau des postes de la structure du prix du gaz butane. L’intervention de l’Etat se limite ainsi au remboursement des frais de transport du butane en vrac et au soutien du prix au niveau de la distribution. Le toilettage de la structure des prix s’est traduit par la suppression par exemple de la prime de transport pour les centres emplisseurs. Cela s’est accompagné par une augmentation des marges pour toute la chaîne répondant ainsi à une vieille doléance, en particulier, des distributeurs de gaz. Dans le cas des centres emplisseurs, la hausse accordée est de 15 DH la tonne. De même, pour les sociétés de distribution alors que les dépositaires ont obtenu un réajustement de 50 DH la tonne pour les bouteilles de plus de 5 kg et 30 DH pour celles de moins de 5 kg. Les marges des détaillants ont également augmenté de 5 dirhams. Le gaz butane conditionné constitue l’essentiel du marché national avec 97% des quantités consommées.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc