Entreprises

Une start-up marocaine accompagnée par le MIT

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:4879 Le 19/10/2016 | Partager
Ma-navette.com sélectionnée avec 50 entreprises pour un appui de 4 mois
Bientôt une première implantation au Moyen-Orient

Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) vient de sélectionner 50 entreprises du monde entier qui bénéficieront de son appui. Parmi elles, Ma-navette.com, une start-up marocaine positionnée sur deux segments: un service de voiture privée en ligne, lancé en 2010, et la gestion du transport du personnel à travers une technologie qui a nécessité deux ans de R&D, proposée à partir de mai 2015.
Concrètement, Ma-navette.com profitera de l’accompagnement d’une équipe composée de membres du Global Entrepreneurship Lab (G-Lab) du MIT, et d’étudiants en deuxième année du programme MBA Sloan (4 au total). Il s’agit de profils d’une expérience professionnelle moyenne de 5 ans, diplômés des plus grandes universités américaines, telles que Harvard et Stanford. Les participants se pencheront pendant quatre mois  sur les moyens d’augmenter la performance opérationnelle de l’entreprise (d’octobre 2016 à  janvier 2017). Un rapport final sera délivré en février 2017.
La start-up se prépare à prendre un nouveau tournant dans son plan de développement. Après avoir levé un premier financement de près de 10 millions de DH du MNF (Maroc Numeric Fund), qui lui a permis de multiplier sa taille par cinq, Ma-navette.com envisage de lever de nouveaux fonds d’ici un an. Cette fois-ci, en vue de financer son expansion à l’international, notamment avec le segment de la gestion du transport du personnel. «Tous les pays où le taux d’équipement en voiture personnelle est faible et où les transports publics sont défaillants pourraient représenter pour nous un marché potentiel», relève son DG, Samir Bennani. Présente dans huit villes marocaines, elle prévoit de s’implanter dans un premier pays de la région Mena dans les 18 mois. Premières cibles potentielles, les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite. Il sera ensuite question pour l’entreprise de s’attaquer à l’Afrique subsaharienne.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc