Archives

Articles de L'Edition N° 5385 Du Vendredi 2 novembre 2018

A La une

Revenus fonciers: La pilule amère pour les petits contribuables

Le réaménagement du régime fiscal des revenus fonciers envisagé dans le projet de loi de finances est une «fausse bonne idée», concèdent bien des experts. Le projet du gouvernement est de supprimer l’abattement de 40% sur le montant du revenu foncier brut des biens mis en location... Lire la suite

Aviculture: L’abattage insalubre prolifère avec la bienveillance de l’Intérieur

Mortel statu quo! Dix ans après leur adoption, les lois sur la gestion sanitaire de la filière avicole ne sont pas appliquées. Surtout pour ce qui est de l’abattage et la préparation des viandes blanches... Lire la suite

Importante mobilisation du groupe Attijariwafa bank dans le cadre de l’émission de sukuk souverain qu’a lancé le Trésor début octobre... Lire la suite

Le projet de loi portant sur la réforme de la réglementation du secteur du microcrédit a été adopté lors de la dernière réunion du Conseil du gouvernement... Lire la suite

Elle innove, elle exporte, elle défie la crise...HPS, les secrets d’un business model disruptif

Voilà une success-story disruptive 100% marocaine et un modèle de réussite de «l’internationalisation». Qui aurait pensé un jour qu’une PME marocaine allait devenir une marque de notoriété internationale dans un domaine purement technologique, qui plus est développe des solutions pour le Japon! C’est une réalité aujourd’hui pour HPS (Hightech Payment Systems)... Lire la suite

Dons caritatifs: Le Maroc veut en finir avec l’anarchie

Le drame d’Essaouira qui avait connu le décès de plusieurs femmes suite à une bousculade lors d’une opération de dis­tribution de denrées alimentaires est encore dans les esprits. Un événement qui avait tiré la sonnette d’alarme concernant le vide juridique qui caractérise l’opération de dis­tribution des dons... Lire la suite

Affaire Samir: Des créanciers exigent une reddition des comptes

Jadis ignorés pour leurs mises en garde d’une faillite, des créanciers de la Samir exigent aujourd’hui une reddition des comptes. La liquidation de la compagnie pétrolière risque de s’étendre aux PDG, directeur général et aux membres du conseil d’administration. Crédit du Maroc, au même titre que le liquidateur, formule la même requête. Quatre autres sociétés du groupe sont concernées par l’extension de la liquidation à leurs biens. Principal reproche au management et à son organe de décision: la faute de gestion. La confusion de patrimoine pèse en revanche sur les filiales. Le verdict du tribunal de commerce de Casablanca est très attendu ce lundi 5 novembre. Lire la suite

Editorial

Economie

Analyse

Entreprises

International

Régions

Finances-Banques

Société

Culture

Justice

Tribune

Insolites

De bonnes sources

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc